Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

BMW 128i 2008 : essai routier (vidéo)

BMW 128i 2008 : essai routier (vidéo)

Comme un pro Par ,

La route sillonne devant mes yeux. Je ne la perds pas de vue et je regarde au loin tout en dirigeant la voiture du bout des doigts pour lui donner la bonne trajectoire. Puis, d'un tout petit coup sur l'accélérateur, le moteur s'emballe, et la BMW 128i s'élance sur le ruban bitumineux, enchaînant virages prononcés et freinages appuyés sans même rechigner.

La définition même du véhicule commence par le plaisir de conduite.

En réalité, à me voir aller, on aurait pu croire que j'étais un véritable pilote de course de formule 1 tellement ma trajectoire était précise; de plus, mes accélérations et mes sorties de virage étaient bien synchronisées. Mais je ne dis pas cela pour me vanter. N'importe qui aurait pu faire aussi bien, sinon mieux, avec la petite représentante de la toute nouvelle Série 1.

Dans les faits, la voiture affiche un tel équilibre et une telle maniabilité qu'elle permet à un conducteur très moyen de jouer à Michel Vaillant. Surtout quand toute cette simulation se déroulait à une vitesse de croisière tout à fait raisonnable, parfois même en deçà des limites permises.

Car c'est bien là l'une des beautés de la nouvelle BMW Série 1 : pas besoin de la pousser à ses limites. La définition même du véhicule commence par le plaisir de conduite.

Puissance limitée, plaisir sans limite
La petite 128i, c'est le bébé de la famille. Celle dont la puissance est moindre (malgré son moteur à 6 cylindres en ligne de 230 chevaux), mais dont le plaisir de conduire n'est presque pas diminué pour autant.

En fait, avec un peu d'enthousiasme, la BMW 128 réussit le 0 à 100 km/h en moins de 6,5 secondes, et le transfert de la puissance aux roues arrière s'effectue par l'entremise d'une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports d'une précision chirurgicale.

L'ensemble des changements est tellement bien synchronisé que le talon-pointe devient un jeu d'enfant, même pour ceux qui, comme moi, n'ont rien d'un Lewis Hamilton. On peut alors se donner l'impression de conduire un véritable bolide de course tout en respectant les limites permises.

Le moteur à 6 cylindres de la petite 128i à une puissance de 230 chevaux.