Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

BMW 135i Coupé 2009 : essai routier

BMW 135i Coupé 2009 : essai routier

Du muscle à revendre! Par ,

Je n’ai pas de difficulté à imaginer un de ces élégants petits coupés derrière les portes de garage d’une somptueuse résidence, dans un quartier urbain huppé. Ce « bijou » côtoierait probablement une berline de la série 5 ou 7, et, dans les régions du Canada où l’hiver est plus rigoureux, un X3 aussi!

Le coupé BMW 135i paraît bien sage, compte tenu de la puissance que recèle son moteur.

Si la BMW 2002 d’antan avait été comparée à « du bon vin », la 135i, elle, représente désormais un « grand cru »! Une petite voiture de prestige offrant l’essentiel pour satisfaire l’amateur de conduite.

Et ça commence avec des sièges baquets sport, une option dont était munie notre voiture d’essais (800 $). Ils enveloppent littéralement leur occupant. Très cintrés, ils procurent un haut niveau de confort et un maintien qui rendent agréables même les plus longues randonnées. En hiver, ces sièges se révèlent toutefois trop bombés, lorsqu’on porte un anorak. Mieux vaut, alors, troquer la 135i pour... le X3!

Compte tenu du prix demandé pour cette voiture, on s’attendrait à une commande électrique pour (au moins) l’ajustement du siège du conducteur...

Fait à noter, le mécanisme servant à escamoter ces sièges baquets, pour permettre l’embarquement de passagers à l’arrière, s’avère récalcitrant. En revanche, ce même mécanisme permet au siège de reprendre sa position initiale, ce qui n’est pas commun à tous les coupés, surtout ceux d’origine japonaise.

De toute façon, on peut s’interroger sur l’utilité de ces deux places arrière. Le dégagement réduit qu’on y trouve au niveau de la tête, des jambes et des pieds limite leur utilité à de jeunes enfants.

Intérieur connu
Le tableau de bord affiche le style connu de la marque. Par son design aux formes fuyantes et par la qualité du montage et des matériaux, on y reconnaît BMW. Tout se trouve à portée de main, mais plusieurs commutateurs sont très petits et, donc, difficiles à repérer et à utiliser.

Avec les sièges sport (optionnels), l’habitacle de la 135i satisfera les férus de conduite sportive.