Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

BMW 750Li 2009 : essai routier

BMW 750Li 2009 : essai routier

Par ,

Quand j’ai vu la voiture, mon réflexe a été de me demander où se cachait mon chauffeur privé pour me conduire à la maison… Après un regard furtif dans les environs, je me suis aperçu que personne avec une casquette ne se dirigeait dans ma direction. Je me suis donc résigné à être mon propre chauffeur, peut-être une autre fois alors.

La 750Li est énorme dans le genre limousine à 5212 mm, elle est même plus longue que la Classe S.

Cinquième du nom chez BMW, la Série 7 2009 est toute nouvelle et transpire une modernité tout comme une grande maturité. Contrairement à la génération qu’elle remplace, les lignes sont fluides, presque discrètes. Chris Bangle, ayant abandonné le navire, c’est le Québécois d’adoption Karim Habib qui était responsable de la robe. Les lignes sont conçues pour donner une impression de structure et de jeu avec la luminosité.

Trop c’est mieux que pas assez
La 750Li est énorme dans le genre limousine à 5212 mm, elle est même plus longue que la Classe S. À bord, tout n’est que luxe et gadgets. La planche de bord s’est légèrement assagie avec le retour en force de boutons et une simplification du système iDrive. Le style est efficace et digne de la catégorie. L’intérieur donne une impression de déjà-vu, mais on se plait à l’intérieur.

Tout n’est que cuirs, fines boiseries et appliques d’aluminium. Faire mention de tous les systèmes offerts et tous les gadgets électroniques deviendrait rapidement soporifique tellement la voiture en est équipée. Si l’on considère les plus agréables à l’usage, les écrans indépendants dans les dossiers pour les passagers. Via ces écrans, on peut même suivre le trajet avec le GPS et accéder au système iDrive. Si jamais les passagers arrière sont incommodés par les regards indiscrets ou le soleil, les rideaux rétractables latéraux peuvent leur assurer discrétion et ombre.

Pour le chauffeur, la sécurité est maximisée avec l’affichage à la base du pare-brise, des informations normalement transmises par l’écran de navigation. Donc, plus besoin de réellement quitter la route des yeux. Considérant la longueur infinie du capot, BMW a introduit des caméras latérales sur le pare-chocs pour voir à notre place, à la sortie d’endroits à visibilité réduite.

Il est presque inutile de mentionner que le confort est au-dessus de tout reproche, grâce à la souplesse des cuirs et de l’infinité des possibilités d’ajustements des assises. La Série 7 est tellement confortable que la voiture est aussi relaxante qu’une bonne nuit de sommeil. À l’arrière, trois personnes peuvent prendre leur aise sans aucune restriction. Le dégagement des 14 pouces additionnels de la version L permet un espace presque sans mesure.

L’intérieur donne une impression de déjà-vu, mais on se plait à l’intérieur.