Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

BMW X6 xDrive35i 2008 : essai routier

BMW X6 xDrive35i 2008 : essai routier

Un utilitaire trans-genre ! Par ,

Depuis plusieurs années, les fabricants sont à la recherche de nouveaux créneaux afin d'attirer encore plus de clients dans les salles d'exposition des concessions. Dans bien des cas, les multisegments, par exemple, on a réussi.

Par contre, certains genres qu'on tente de pousser ne fonctionnent pas. Il y a quelques années, Infiniti a réussi une nouvelle percée avec un utilitaire au style agressif et capable de fournir les performances d'une voiture sport. Bien peu d'entreprises ont osé explorer ce marché en raison des risques de chirurgie manquée.

À l'extérieur, on voit immédiatement l'influence de Chris Bangle, responsable du Design chez BMW.

Pourtant, en 2008, BMW s'avance sur ce terrain pour le moins glissant. Largement dérivé du X5, le X6 constitue l'intrusion de la marque dans la chasse gardée d'Infiniti, l'utilitaire sport plus aux allures de coupé. On aime ou on n'aime pas ! Mais une chose est certaine, il est impossible de ne pas avoir d'opinion. La ligne du toit est très plongeante dès le passage du pilier B.

En réalité, ce véhicule suscite de l'incrédulité; l'ordre de la carrosserie semble déstructuré, l'avant est à peu près identique à celui du X5, l'arrière reprend les feux du coupé de Série 3 en leur donnant la taille maximale pour le gabarit du véhicule. À l'extérieur, on voit immédiatement l'influence de Chris Bangle, responsable du Design chez BMW; comme tous les produits qu'il a signés, le résultat est mitigé.

Un remodelage manqué
Encore une fois, à l'intérieur, on a affaire à une copie conforme du X5. Cependant, dans la lancée des modifications effectuées pour réduire l'affiliation, les ingénieurs ont chambardé l'ergonomie. Le résultat donne un intérieur mal conçu et complexe. Ce n'est pas la première fois que je roule en BMW et que j'utilise le système iDrive; je croyais m'y être habitué, mais non. Rien n'est intuitif; l'instrumentation n'est pas facile à comprendre ni à manipuler, et les commandes vous font tourner en rond pendant un certain temps.

L'ergonomie est compliquée. J'ai même demandé un second avis et non, il n'y a rien à faire, c'est mal fait. Les commandes de la climatisation sont tout aussi inaccessibles; mais au moins, une fois en marche, tout fonctionne bien. L'insonorisation est dans la bonne moyenne et filtre bien les bruits extérieurs.

À l'intérieur, on a affaire à une copie conforme du X5.