Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Chevrolet Cobalt LT 2007 : essai

Chevrolet Cobalt LT 2007 : essai

Par ,

Le géant se réveille

Depuis l'arrivée de Bob Lutz pour superviser les produits, il y a sept ans, le constructeur américain General Motors revitalise en profondeur sa gamme de véhicules comme il ne l'avait jamais fait auparavant.

Toutefois, avec autant de marques et de modèles au sein de son écurie, il est impossible d'accorder la même attention à tous. Ayant bientôt renouvelé et rajeuni complètement son catalogue, Saturn semble être la division dont tout le monde parle à l'heure actuelle. Mais qu'en est-il de Chevrolet?

La Chevrolet Cobalt a été lancée en 2005 pour remplacer la Cavalier.

Reposant sur la même plate-forme compacte que l'agonisante Saturn Ion, la Chevrolet Cobalt a marqué un énorme progrès en termes de qualité et d'exécution lors de sa mise en marché en 2005.

En fait, Chevrolet a même prétendu que la voiture était supérieure à la précédente génération de la Volkswagen Jetta (encore vendue au Canada sous le nom Jetta City) et qu'elle méritait le qualificatif «haut de gamme».

Or, l'Allemand a répliqué en lançant une toute nouvelle Jetta plus luxueuse. Question de rendre le marché des voitures compactes encore plus intéressant, Saturn remplacera cet automne la Ion par un clone de l'Opel Astra, un modèle qui a déjà surpassé les ventes de la Golf de Volkswagen en Europe.

Une compacte haut de gamme, vraiment?
Revenons à la Cobalt 2007. L'une de ses principales forces est certainement son prix abordable. La version de base LS débute à 14 930$; la sportive SS, à 21 600$; et la «luxueuse» LTZ, à 22 950$.

J'ai testé la version intermédiaire LT, qui se vend à partir de 17 385$ et qui offre un bon équipement de série: climatiseur, lecteur CD/MP3 avec prise audio auxiliaire, vitres, serrures et miroirs électriques, régulateur de vitesse ainsi que banquette arrière divisée 60/40.

L'une des principales forces de la Cobalt est son prix abordable.