Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Detroit 2008: Rencontre avec Bob Lutz (vidéo)

Detroit 2008: Rencontre avec Bob Lutz (vidéo)

GM rame enfin dans le sens du courant ! Par ,

GM rame enfin dans le sens du courant !

Propos recueillis par Amyot Bachand à l'occasion d'une rencontre avec Bob Lutz, vice-président, Développement globale des véhicules, à General Motors, le 14 janvier 2008, dans le cadre du Salon de l'automobile de Detroit. M. Lutz répondait candidement, comme il le fait habituellement, aux questions de journalistes automobiles canadiens.

Q - Sur l'utilisation de l'éthanol
BL -Il s'agit d'une solution intérimaire. Notre dépendance au pétrole est trop grande. L'éthanol oui, mais il y a également d'autres solutions comme les motorisations hybrides et diesel. Je crois fermement que nous pourrons présenter la Volt en 2012 : notre première année de production sera limitée, ce qui nous permettra de continuer notre développement, mais nous y parviendrons.

Nos défis ne se limitent pas seulement à la production des batteries. À ce chapitre, nous avons fait des progrès énormes. Mais ce sont les systèmes secondaires. Pensez aux systèmes de ventilation, de climatisation et aux essuie-glaces. Tous ces systèmes demandent de l'énergie électrique. Il faut pouvoir remodeler ces systèmes pour réduire leur consommation d'électricité.

Bob Lutz

Sur le partenariat au consortium COSKATA, comme partenaire, dans la production d'éthanol

Parce qu'ils sont sérieux. Parce que nos ingénieurs et des formes indépendantes ont testé et évalué leur processus. Nous sommes convaincus du bien-fondé de leur travail et de leurs résultats. Ils en sont à l'étape de la production de masse. Il reste à résoudre les questions de la production à haute échelle et de partenariat de distribution, mais cela se réglera rapidement d'ici 2011.

Et comment se fait cet éthanol ?
Je ne suis pas chimiste. Allez sur le site media de GM et vous y trouverez un excellent sommaire du processus. Mais en quelques mots, on utilise des déchets, comme ceux des décharges municipales, et les vieux pneus : on les fait pourrir plus rapidement et, de la fermentation de ces résidus, on tire un gaz (composé de carbone, de dioxyde et d'hydrogène). On introduit des enzymes naturelles qui mangent ce mélange et qui rejettent comme excréments un fluide composé d'eau et d'éthanol. On sépare l'éthanol de l'eau. Cet éthanol produit 7,7 fois plus d'énergie que celui qu'on tire du maïs.

Alors pourquoi le faire quand on sait que vous sortirez la Volt en 2012 ?
Parce qu'il faudra beaucoup de temps pour que tous achètent des voitures électriques. Parce qu'il y a des millions de véhicules existants qui pourront rouler en utilisant des mélanges appropriés d'éthanol et qui utiliseront moins de pétrole.

Comment GM a-t-elle réussi son virage économique ?
Avec la collaboration des syndicats. En obtenant les concessions nécessaires sur la question des plans médicaux des retraités de GM, en obtenant un système de rémunération à deux niveaux, selon l'importance des postes. Nous sommes parvenus à un niveau de dépenses salariales à peu près égales aux usines japonaises instaurées aux États-Unis.