Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Chevrolet Cobalt SS 2008 : essai routier

Chevrolet Cobalt SS 2008 : essai routier

Belle surprise Par ,

Les ingénieurs de Chevrolet ont su créer une compacte sportive capable de rivaliser avec les MAZDASPEED3 et Honda Civic Si. La Chevrolet Cobalt SS dévoile des qualités sportives auxquelles elle ne nous avait pas habitués. La Cobalt turbocompressée offre des performances, certes, mais la surprise réside dans sa tenue de route et son freinage, qualités essentielles si l'on se prétend une voiture à caractère sportif.

Au prix de détail suggéré de 24 995 $, cette voiture offre un rapport prix-performances très intéressant.

Déflecteur à la WRX STI
Pour attirer les regards des adeptes du tuning sur la Cobalt, quoi de mieux que de monter un énorme déflecteur sur le coffre. Subaru nous avait habitués à ce genre de monstre. On aime ou on n'aime pas. Non seulement attire-t-il trop l'attention et gêne-t-il la vision vers arrière par sa taille, mais il émet beaucoup de vibrations. Heureusement, cet aileron est offert en option.

On a apporté de nombreuses autres touches dont une calandre plus agressive et fonctionnelle. On a ajouté des bas de caisse pour mieux profiler la voiture à haute vitesse. Sans l'aileron aérodynamique, la Cobalt SS passerait alors comme une petite sportive discrète, ce qui n'est pas pour déplaire à certains amateurs. On aime bien surprendre la concurrence. Si le coffre offre un bon volume de chargement, l'aileron le rend lourd à soulever et oblige à le retenir quand on l'abaisse.

Poste de pilotage
Grâce à ses larges portières, on accède aisément aux places avant. Les sièges bien dessinés, au logo SS, procure un bon maintien. Le conducteur y trouve une position de conduite valable grâce aux multiples réglages.

GM veut jouer la touche des cadrans attirants et stylisés : elle y réussit, mais leur consultation en pâtit : il n'est pas possible d'identifier rapidement la vitesse à laquelle on roule. Les chiffres, trop petits, se perdent dans les tons de gris des cadrans. Quant à la jauge de pression du turbo, placée sur le pilier A, oubliez-la. Fiez-vous à vos oreilles !

Les places arrière sont d'accès difficile malgré les systèmes de bascule. Vos copines se plaindront de l'espace exigu pour s'y loger. La Cobalt SS est avant tout une 2+2. Le rangement est minimaliste. La finition de la Cobalt s'est améliorée, mais l'effet du résultat demeure encore un peu trop plastique.

Les sièges bien dessinés, au logo SS, procure un bon maintien.