Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Chevrolet Cruze Eco 2011 : premières impressions

Chevrolet Cruze Eco 2011 : premières impressions

Comme une hybride, mais sans en être une! Par ,

La Chevrolet Cruze Eco n’a pas un groupe motopropulseur mixte (essence/électricité). Pourtant, son fabricant annonce fièrement qu’elle ne consomme que 4,6 litres de carburant aux 100 kilomètres (sur autoroute). Or, Ford promet une cote de 5,4 litres aux 100 kilomètres pour sa Fusion hybride et Toyota, une cote de 4,0 litres aux 100 kilomètres pour sa Prius.

La Chevrolet Cruze Eco se veut la nouvelle championne de la consommation, catégorie non-hybride! (Photo: Luc Gagné/Auto123.com)

GM serait-elle en train de réhabiliter le moteur thermique « classique », jusqu’ici accusé de tous les maux de la planète?

Beau coup de marketing!
Cette cote de consommation (pour l’autoroute, réalisée en laboratoire et spécifique à la Cruze Eco à boîte de vitesses manuelle, précisons-le) a tout pour faire rêver. C’est aussi un joli moyen pour GM de ravir à Ford la première place du palmarès des petites voitures « sobres », que le fabricant de Dearborn s’était arrogé avec la nouvelle Fiesta.

Pour réduire de 15% la consommation d’une Cruze ordinaire, les ingénieurs de GM ont dû doter l’Eco d’une boîte de vitesses manuelle dont l’étagement a été modifié. Ils ont aussi amélioré le profilage aérodynamique du véhicule et optimisé sa masse.

En fait, l’exercice qu’ils ont réalisé ressemble beaucoup à celui qui a donné la Chevrolet Cobalt XFE (pour « Xtra Fuel Economy »), un autre modèle avare en carburant commercialisé au Canada en 2009 et 2010. Cette fois-ci, ils ont tout de même poussé l’enveloppe un peu plus.

Tout est dans le (fin) détail!
Pour obtenir un coefficient aérodynamique (Cd) de seulement 0,298 (10% inférieur à celui d’une Cruze ordinaire) plus favorable à une faible consommation, les ingénieurs de GM ont apporté diverses modifications à la carrosserie, dont l’importance peut paraître anodine.

Par exemple, la grille de calandre supérieure de l’Eco à boîte manuelle laisse passer moins d’air. De plus, la grille de calandre inférieure des deux versions de l’Eco (manuelle et automatique) cache des volets qui se referment automatiquement à haute vitesse, pour réduire les turbulences éoliennes, et qui s’ouvrent à basse vitesse pour favoriser le refroidissement du moteur.

Le déflecteur fixé au bas de la calandre est de longueur égale sur toute sa largeur, contrairement à celui des Cruze ordinaires. À l’arrière, on dénote la présence d’un petit aileron. La suspension est légèrement surbaissée. Enfin, des panneaux recouvrent le dessous du véhicule des roues avant jusqu’au réservoir à carburant pour réduire les turbulences!

Le tableau de bord est identique à celui des autres Cruze. Il est élégant et son assemblage sans reproche. (Photo: Luc Gagné/Auto123.com)