Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Chevrolet Malibu LTZ 2011 : essai routier

Chevrolet Malibu LTZ 2011 : essai routier

La championne qui aurait dû être Par ,

J’ai assisté au lancement de ce modèle en 2007. Partant juste au sud de San Francisco, nous avons descendu la côte Ouest jusqu’à Los Angeles pour le Salon de l’auto. Je me souviens du battage publicitaire palpable, de l’atmosphère joyeuse et des commentaires des journalistes automobiles, tous positifs : cette voiture allait dominer le marché des intermédiaires.

Ma LTZ coûtait 36 790 $ avec ses options, et il faut compter 23 995 $ pour la LS de base. (Photo: Mathieu St-Pierre/Auto123.com)

Or, la prévision ne s’est malheureusement pas réalisée, quoique la voiture n’y était pour rien. Même si elle a enregistré de bons chiffres de vente, la confiance du consommateur américain avait commencé à s’effriter bien avant l’arrivée de la Malibu actuelle en tant qu’année modèle 2008, et l’assaut incessant des nouveaux produits japonais a fini par avoir le dessus de ce modèle autrement très bien. Sans parler de l’autre : l’Impala…

Récemment, la Malibu a tiré son épingle du jeu aux États-Unis, y affichant des ventes dignes d’un modèle en tête de segment en juin et se classant bonne quatrième au Canada pour la même période. L’Impala, elle, a ravi la première place dans les deux pays. Chez nos voisins du Sud, la Malibu l’emporte sur l’Impala, alors qu’au Canada les deux arrivent pratiquement ex aequo. On peut l’attribuer à leur taille et leur vocation semblable, malgré la différence de prix à la base. La vraie bête noire de la Malibu, c’est la Ford Fusion, qui soit la mène, soit la talonne.

Les chiffres de vente sont importants et, la plupart du temps, en disent long sur la valeur d’une voiture. Pour la Malibu, ils révèlent que le modèle répond à de nombreux besoins du public acheteur. Je suis ici pour vous dire qu’ils ne mentent pas.

La Malibu ne propose peut-être pas l’habitacle le plus inspiré, mais il n’en reste pas moins que tout y est et, en général, à la bonne place aussi. Certaines commandes sont un peu petites, dont celles pour la radio, par contre en très peu de temps on les trouve intuitivement. Le grand volant offre une bonne prise, particulièrement pratique quand le gros V6 se réveille en grondant. Cependant, les commandes redondantes sur ledit volant relèvent beaucoup trop du minuscule pour se manipuler aisément.

Certaines commandes sont un peu petites, dont celles pour la radio, par contre en très peu de temps on les trouve intuitivement. (Photo: Mathieu St-Pierre/Auto123.com)