Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Dodge Charger Daytona 2006 - Sur route et sur piste

Dodge Charger Daytona 2006 - Sur route et sur piste

L'époque des «muscle cars» renaît Par ,

L'époque des «muscle cars» renaît

C'est un instinct quasi animal qui m'attire vers la nouvelle Daytona. C'est sans doute à cause de sa carrosserie métallisée «Go ManGo», qui me
Je l'avoue: c'est un instinct quasi animal qui m'attire vers la nouvelle Daytona. (Photo: Trevor Hofmann, Canadian Auto Press)
rappelle la puissante et pure Leeloo aux cheveux orange du film Le cinquième élément, ou de son ensemble de calques noirs, que la majorité des constructeurs n'oseraient même pas offrir en option, encore moins comme accessoire de série.

Oh, je peux déjà entendre les écologistes rager de protestation car, contrairement à Leeloo, il n'y a rien de pur et d'innocent dans la Daytona; ce n'est que du muscle, du muscle et encore du muscle. C'est vrai qu'elle comprend le système à cylindrée variable (MDS) du Groupe Chrysler, qui désactive quatre des huit cylindres du HEMI de 5,7 litres lorsque la voiture n'est pas en accélération (ce qui réduit la consommation et les émissions polluantes jusqu'à 20 %), mais il s'agit quand même d'un V8 à soupapes
La Charger, surtout en super version Daytona, est la quintessence d'une philosophie classique jumelée à une technologie dernier cri. (Photo: Trevor Hofmann, Canadian Auto Press)
en tête; à quel point un moteur de cette trempe pourrait-il être respectueux de l'environnement?

Je ne vais tout de même pas écouter ces manifestants au coeur saignant qui disent que des muscle cars avec V8 n'ont pas leur place sur cette planète. Des gens qui trouveraient Milla Jovovich trop féminine ou Bruce Willis (qui joue la valeureux Dallas Corbin dans le même film), trop macho.

Je m'ennuie du temps où les femmes n'avaient pas à se masculiniser pour se sentir égales et où les hommes n'avaient pas à démontrer qu'ils pouvaient pleurer afin qu'on leur fasse confiance. La Charger, surtout en super version Daytona, est la quintessence de cette philosophie classique jumelée à une technologie dernier cri.

Pour ces raisons, il n'y avait peut-être pas d'endroit plus approprié que Durham, en Caroline du Nord, pour effectuer le lancement médiatique de
La Charger Daytona 2006 sera limitée à 8000 exemplaires, dont environ 10 % pour le Canada. (Photo: Trevor Hofmann, Canadian Auto Press)
cette voiture. Plusieurs résidants de cette communauté dégagent encore ce charme ancien dont je parle. L'endroit était également idéal en raison de la passion généralisée pour les courses auto, notamment le NASCAR. Même si les bolides de cette série se rapprochent autant des voitures standards qu'une F1 aux côtés d'une Toyota Corolla, Dodge y est un joueur important, faisant courir sa Charger à chaque fin de semaine.

Le Daytona 500, qui a lieu sur la légendaire piste tri-ovale de 2,5 milles en bordure de l'autoroute 95 à Daytona Beach, en Floride, demeure le plus prestigieux événement de la Coupe Nextel. Parallèlement, l'originale Charger Daytona 1969 est probablement le muscle car ultime. Elle a été conçue spécifiquement pour remporter des courses le dimanche et, cette année-là, les quatre premières positions après l'épreuve du Daytona Speedway étaient occupées par des Charger. Elle y a par la suite établit un record de vitesse sur circuit fermé, à 323,646 km/h, tandis qu'une autre Daytona est parvenue à atteindre 349 km/h à Bonneville.