Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai : Acura RDX Tech 2007

Essai : Acura RDX Tech 2007

Par ,

Du luxe pour Monsieur et Madame Tout-le-monde

Le RDX est l'équivalent luxueux du Honda CR-V.
Après qu'un certain temps se soit écoulé depuis le lancement d'un modèle spécial, comme la Corvette, ou que des véhicules n'aient pas eu de compétition depuis longtemps, comme les Bentley et Rolls Royce, il est un peu stupide d'essayer de se battre contre eux. Pensons simplement à Maybach pour les voitures de prestige; Mercedes-Benz n'a jamais été capable de s'élever au rang de la Grande Dame allemande. De même, le véhicule d'activités sportives (VAS) de BMW, le X3, était jusqu'ici le seul utilitaire compact de luxe sur le marché. Or, la nouvelle tendance mondiale s'oriente vers ce créneau et Honda/Acura a vu une occasion de faire sentir sa présence.

L'arrivée du tout nouveau RDX coïncide avec la refonte du CR-V, son cousin d'entrée de gamme au sein de la grande famille Honda. Ces deux utilitaires compacts emploient la même plate-forme et plusieurs autres composantes communes. Pour le reste, c'est-à-dire la carrosserie et l'équipement, les deux sont très différents. Le RDX a l'air plus volumineux et il l'est bel et bien. Son empattement est 30 mm plus long et sa largeur est 50 mm plus grande. Toutefois, il est moins haut de 25 mm par rapport au CR-V.

L'essence même d'Acura
Comme le veut la philosophie d'Acura depuis 2004, le RDX présente un
Le nouveau VUS compact d'Acura est agréable à regarder.
design à la fois sobre et attrayant. Le tout débute par une calandre proéminente et se poursuit avec un ensemble de lignes fluides mais saillantes qui distinguent instantanément tous les nouveaux modèles Acura. Clairement, le RDX a été dessiné de façon à se faire remarquer mais non à se démarquer. Les roues à cinq bras au style classique mesurent 18 pouces de diamètre, mais on ne le soupçonnerait jamais. La partie arrière du véhicule arbore une double sortie d'échappement chromée -- maintenant essentielle -- et un mince aileron. Les feux arrière me rappellent vaguement une Audi A4; idem pour le MDX, dont je vous parlerai prochainement. Dans l'ensemble, le joli RDX n'a pas autant de panache que le BMW X3, mais il se dresse fièrement sur ses quatre roues.

L'intérieur... ah l'intérieur!
L'habitacle du RDX, plus précisément le tableau de bord, est grandement inspiré de la berline RL. La ressemblance la plus frappante, c'est le bloc central étroit et chargé. Deux montants parallèles encadrent l'écran de navigation et les commandes audio; le tout est enveloppé au centre par une portion du tableau de bord. Cette disposition est originale et fonctionnelle. La console centrale au plancher comprend pour sa part un grand compartiment de rangement capable d'engloutir un ordinateur portatif ou une multitude de petits objets grâce à ses nombreux ajustements. Naturellement, je n'ai trouvé aucun défaut dans la qualité des matériaux ou leur assemblage. Cet habitacle est digne de BMW.

Les sièges avant offrent tout ce qu'on désire: fermeté, confort et support. Il est facile de trouver une bonne position de conduite grâce aux réglages en huit directions. Étrangement, malgré la facture de 45 000 $, c'est le passager qui doit tout faire manuellement.

Par ailleurs, les cadrans sont gros et très lisibles. Même chose pour l'écran de navigation, dont le système est plus convivial que jamais. La banquette
Première chez Honda: un moteur turbo dans un modèle de série.
arrière peut accueillir trois personnes, dont deux dans le plus grand confort. Enfin, l'aire de chargement est spacieuse et bien aménagée.

Le premier moteur turbo de série de Honda
Le rendement du moteur turbocompressé à quatre cylindres, qui emploie un double arbre à cames en tête et le système de contrôle des soupapes VTEC, s'élève à 240 chevaux et 260 lb-pi de couple. Ces chiffres ont sans aucun doute été limités volontairement; en pleine poussée, j'avais l'impression que le RDX allait s'envoler. Je présume que c'est dans le but de créer un écart appréciable entre les deux utilitaires d'Acura -- jusqu'à ce que Honda fabrique, selon la rumeur, un V8 pour le MDX, le Pilot et le Ridgeline. Je peux déjà imaginer un RDX Type-S de 290 chevaux. C'est beau de rêver!