Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai: Berline Audi S4 2006

Essai: Berline Audi S4 2006

Par ,

Depuis l'introduction de la gamme compacte luxueuse A3, et jusqu'à la confirmation de la supervoiture R9, les douze derniers mois furent plutôt occupés pour nos amis de chez Audi.

Entre les deux, nous avons eu droit à une gamme A4 complètement repensée, et soulignée par les nouveaux moteurs munis de l'injection directe FSI (pour Fuel Stratified Injection), à savoir un turbocompressé à quatre cylindres de 2 litres et un V6 de 3,2 litres, lesquels remplacent les
La Audi S4 2006. (Photo: John LeBlanc, straight-six.com)
anciens 1.8T et 3.0, respectivement. Ajoutez à cela la nouvelle A6 3.2 Avant et le Q7, qui débarquera bientôt, en plus de la confirmation des futures RS4, S6 et S8, suivie de la nouvelle TT et... ouf! Il faudra faire du surtemps.

Prise en sandwich parmi toute cette activité, c'aurait été trop facile de manquer l'une des favorites de tous les temps, au sein du clan quattro: la nouvelle berline S4 2006.

La S4 fut introduite tard au cours du cycle de vie de l'ancienne A4. Aussi, elle n'est pas tout à fait nouvelle. En fait, plusieurs des améliorations de l'A4 2006, comme la nouvelle suspension arrière à bras trapézoïdal, et les nouvelles biellettes de direction à l'avant, ont été empruntées de sa soeur plus sensuelle. Alors pour l'instant, contentons-nous de dire que le reste de ses compagnes de salle de montre ont été rattrapées par la performante S4. Ça ira comme ça?

La S4 partage ses changements extérieurs les plus évidents, soit la nouvelle calandre corporative de Audi et le nouveau design de la partie arrière, avec l'actuelle gamme A4. Ces changements de style ajoutent un peu à la longueur de la S4, mais ses quatre sorties d'échappement, qui remplacent les deux sorties du modèle précédent, à l'arrière de la voiture, laisse savoir à tout le monde que la S4 est la performante de la famille.

La Audi S4 2006. (Photo: John LeBlanc, straight-six.com)
On peut soutenir que la partie la plus savoureuse de la voiture, son ronflant moteur V8 de 4,2 litres, qui développe 340 chevaux et 302 livres-pied de couple, est toujours au rendez-vous, et il est toujours aussi à l'étroit dans ce compartiment moteur qui accepte aussi un moteur de quatre cylindres.

Heureusement, la S4 2006 retient le niveau élevé de confort, de luxe et de divertissement auquel on s'attend de n'importe quelle Audi; la référence de l'industrie en termes de qualité de finition et d'assemblage. À l'intérieur de la S4, des surfaces douces au toucher, des joints sans faille, et des garnitures en métal texturé se retrouvent un peu partout. Subtils, les détails qui visent le conducteur, comme les sièges baquets Recaro, le volant gainé d'un cuir décidément épais, un appui-pied placé de façon idéale, et des pédales de freinage et d'accélération suffisamment rapprochées pour faciliter la conduite talon-pointe font allusion au côté bestial qui se cache au sein de cette conservatrice carrosserie à quatre portes.

Comme toutes les S4 2006 équipées de la boîte manuelle, le modèle en vert Cambridge, qui est mon modèle d'essai, est équipé du nouveau système quattro à répartition du couple 40:60. L'une des premières choses que votre bouche laissera entendre sera "Mais quand pourrais-je parvenir à faire décrocher l'arrière d'une Audi?"

La Audi S4 2006. (Photo: John LeBlanc, straight-six.com)
Alors que les anciennes S4 avaient plutôt tendance à sousvirer, cette nouvelle configuration vous permet d'être un peu plus agressif et d'utiliser davantage l'accélérateur pour faire balancer l'arrière de la voiture. Même dans des virages pris un peu trop rapidement, maintenez la cadence, et le nouvel avantage vers l'arrière remettra joliment la voiture en équilibre. Durant ma semaine avec la S4, quelques jours de pluie n'ont que rehaussé cette nouvelle flexibilité que je découvrais dans la maniabilité de la voiture. Les routes de gravier apporteront le même sourire à votre bouche.