Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai: Jeep Commander Limited 5.7L 2006

Essai: Jeep Commander Limited 5.7L 2006

Par ,

La marque Jeep fait partie du paysage automobile depuis maintenant plus de 60 ans, et a obtenu beaucoup de succès en produisant certains véhicules qui peuvent être qualifiés, à juste titre, d'icônes de l'industrie.
(Photo: Kevin "Crash" Corrigan)
Vous n'avez qu'à jeter un coup d'oeil à leur modèle à capote de toile, qui a commencé à titre de véhicule militaire, puis qui a évolué pour devenir le CJ, puis le YJ, avant de devenir le TJ que l'on connaît actuellement. Malgré qu'au fil des ans, de nombreuses données mécaniques aient changé, la forme de base demeure instantanément reconnaissable. Est-ce parce que la compagnie comprend vraiment ce que veulent les consommateurs?

Si c'était le cas, pourquoi Jeep a-t-elle mis autant de temps pour proposer un VUS à sept passagers? Est-ce que la compagnie se reposait sur ses lauriers, ou attendait-elle simplement la plate-forme parfaite? Peut-être que le Commander est justement cela. Regardons-y de plus près.

Dès le premier coup d'oeil, on constate qu'il n'y a aucun risque de le confondre avec quelque autre produit d'une marque concurrente. Si la familière calandre à 7 ouvertures ne vous met pas immédiatement la puce à l'oreille, alors le fait qu'il ressemble étrangement au vieux Cherokee des années '80 le fera. Mais comprenez-moi bien, il ne s'agit pas d'une mauvaise chose. Il m'arrive de croire que le design du Cherokee de cette époque fut l'un des meilleurs designs de Jeep à vie. Le fait que l'on puisse toujours les voir en aussi grand nombre sur les routes aujourd'hui est un témoignage réel de leur popularité.

J'aime bien les formes du Commander; il a un joli look carré, et fut certainement inspiré en partie par le design des Hummer H2 et H3. Encore
(Photo: Kevin "Crash" Corrigan)
une fois, rien de négatif à cela, car il dégage une impression de robustesse, et qu'une boîte carrée peut typiquement transporter plein de choses. Ils ont toutefois suivi l'idée du Hummer un peu trop loin sur un ou deux aspects du véhicule.

Les faux boulons qui semblent retenir les élargisseurs d'ailes en sont un parfait exemple. Si vous y regardez de plus près, l'intérieur de ces boulons est rond, et non pas de type Allen, ou de tout autre type de boulonnage connu, aussi je crois qu'ils ne sont qu'un détail d'apparence. Sur de véritables véhicules militaires, comme le HumVee ou le Land Rover Defender, cette apparence d'accessoires boulonnés a une utilité. Sur les VUS civils comme les H2/H3 et maintenant le Commander, c'est pareil comme si l'on apposait un écusson Ferrari sur une Fiero. Ça aurait l'air cool, mais cela demeurerait rien de plus qu'une Fiero.

Ceci étant dit, Jeep a fait preuve d'un peu plus de retenue que GM et, tout compte fait, le Commander se retrouve donc avec un look plus agréable. Les enfants risquent de ne pas le trouver aussi excitant que le Hummer, mais encore une fois, il a l'air un peu moins "construit à partir d'un ensemble de Meccano".

Mon modèle d'essai était leur édition Limited, qui vient avec un habitacle
(Photo: Kevin "Crash" Corrigan)
en cuir qui montre beaucoup de style, tout en étant extrêmement confortable. Le tableau de bord se marie bien au véhicule, et les commandes semblent bien exécutées. La configuration des sièges était, la plupart du temps, bien aménagée, quoiqu'il faille spécifier que vous perdrez un peu d'espace pour les jambes en deuxième rangée, question de bien accommoder la troisième rangée. Ils sont quand même grands et prennent un espace considérable, même lorsqu'ils sont repliés au plancher, quoiqu'il reste encore beaucoup d'espace de chargement lorsque les sièges sont repliés, grâce au pavillon élevé du véhicule. Si toutefois vous devez les utiliser, vos bagages risquent de se retrouver sur le toit, parce qu'il restera bien peu de cet espace précieux derrière la banquette arrière.