Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai: Mazda3 Sport GT 2007

Essai: Mazda3 Sport GT 2007

Par ,

Ne cherchez pas plus loin

La Mazda3 a connu tellement de succès depuis son lancement en Amérique du Nord qu'elle y est devenue le modèle le plus vendu de
(Photo: Justin Pritchard)
Mazda. Elle est offerte avec un choix de deux moteurs et deux formats de carrosserie, sans parler d'un grand éventail d'équipements et d'options. De cette façon, le constructeur japonais s'est assuré qu'il y ait toujours une Mazda3 à votre goût.

Pour 2007, le lifting apporté à la voiture lui donne un air rafraîchi, mais les principaux éléments qui sont responsables de son succès sont demeurés intacts. Le pare-chocs avant, la calandre, les roues, les phares antibrouillard et la partie arrière ont tous été redessinés. Par exemple, le feu arrière central est maintenant intégré au becquet et d'élégantes lumières à DEL se retrouvent de part et d'autre de la grande lunette. Certes, les modifications sont subtiles et il faut un oeil averti pour les distinguer par rapport au modèle 2006 (ce qui plaira aux partisans conservateurs), mais il demeure que le nouveau faciès contribue à démarquer davantage la Mazda3 de ses compétitrices.

Mon modèle d'essai - une version Sport de couleur Bleu électrique - comprenait un toit ouvrant, des sièges en cuir et une boîte automatique à cinq vitesses avec mode manuel. Avec le chargeur de six CD, levolant
(Photo: Justin Pritchard)
gainé de cuir et quelques autres accessoires, sa valeur était de 28 400 $. Difficile d'avoir une Mazda3 Sport plus équipée que cela. J'ai découvert pendant mon essai routier que c'est la multitude de petites surprises qui fait la grosse différence.

Sous le capot, le moteur à quatre cylindres de 2,3 litres avec double arbre à cames et calage variable des soupapes développe 156 chevaux. C'est le seul moteur disponible avec la 3 Sport, mais il se montre versatile, performant à l'accélération et d'une sonorité agréable. Les embrayages de la transmission sont imperceptibles à bas régime et marqués lorsque le conducteur enfonce la pédale. Le mode manuel est raisonnablement rapide, mais il ne remplacera jamais une boîte manuelle conventionnelle. Si vous optez pour cette dernière, il vous en coûtera 1100 $ de moins que le prix susmentionné.

Bien que la puissance de la 3 ne soit pas spectaculaire, ses freins le sont, tandis que sa direction est légère et plaisante. Je préfère une direction plus lourde dans une voiture sport, mais cette Mazda m'a plu en raison de sa précision et de son court rayon de braquage. L'augmentation de la rigidité de la carrosserie et la révision de la suspension permettent de neutraliser en très grande partie le roulis de caisse typique des véhicules
(Photo: Justin Pritchard)
à profil élevé. Grâce aux roues de 17 pouces et aux pneus Eagle RSA, le roulement est assez silencieux et l'adhérence est grande. La suspension se montre un peu bruyante uniquement sur les routes les plus accidentées; le seuil de tolérance n'est jamais dépassé.

L'habitacle est principalement composé de plastique dur. Ceci dit, d'après ma mémoire, aucun autre modèle dans cette fourchette de prix n'est aussi beau et cool de l'intérieur. Entrer et sortir par l'une ou l'autre des quatre portières s'avère facile; les passagers bénéficient d'un généreux dégagement pour la tête et les jambes, surtout à l'avant. La banquette arrière est peut-être un peu petite pour trois adultes, mais si vous les faites asseoir à l'avant et les jeunes à l'arrière, vous n'entendrez jamais personne se plaindre. En fait, mon seul reproche concerne l'espace pour les genoux du conducteur. Pendant mes longues sorties, j'avais tendance à vouloir les reposer sur le dur plastique de la portière et de la console centrale.