Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai du Ford Escape hybride 2020 : de retour dans le peloton de tête, mais…

Auto123 fait l’essai du Ford Escape hybride 2020.

L’année 2020 marque l’arrivée de plusieurs nouveaux modèles électrifiés sur le marché, et ce, même si la pandémie retarde quelque peu le lancement de certains produits. Presque chaque division automobile y va de sa stratégie pour attirer une clientèle de plus en plus encline à passer du côté électrique.  

Voir aussi : Six choses à savoir sur le Ford Escape hybride 2020.

Ça se branche chez Ford
Chez Ford, on entend beaucoup parler du Ford Mustang Mach-E, le multisegment inspiré de la Mustang qui a dans sa mire un certain Tesla Model Y. Au fil des prochains mois, le constructeur de Dearborn va bonifier son offre purement électrique avec notamment un F-150 qui carbure aux électrons, mais en attendant, Ford propose d’autres moyens de profiter des avantages de l’électrification. C’est le cas notamment du Ford Escape hybride et de sa variante hybride rechargeable, tous deux de nouvelle facture pour l’année-modèle 2020.

Voici Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Ford Escape hybride 2020, profil
Photo : V.Aubé
Ford Escape hybride 2020, profil

Le Ford Escape hybride marque aussi le retour de cette configuration mi-essence mi-électricité, le VUS qui a déjà été commercialisé avec une telle mécanique entre 2004 et 2012. Malgré ce fait historique – le Ford Escape a été le premier du genre sur le marché –, la direction de Dearborn est en mode rattrapage puisque plusieurs modèles de VUS compacts sont actuellement disponibles avec une motorisation hybride, surtout aux États-Unis où le Honda CR-V (et jadis le Nissan Rogue) peut être commandé avec la technologie hybride. Soyons francs, Ford vient surtout jouer dans les platebandes de Toyota qui va bientôt offrir son RAV4 avec la technologie hybride rechargeable, en plus de son populaire RAV4 hybride.

J’ai récemment pu conduire une livrée Titanium du Ford Escape hybride à quatre roues motrices. Voici ce que j’ai retenu de ces quelques jours passés au volant d’un VUS moins gourmand qu’une voiture sous-compacte. Allons-y par étapes.

Une qualité d’assemblage mi-figue mi-raisin
Ce n’est pas la première fois que la qualité d’assemblage est remise en cause en ce qui a trait aux produits Ford. J’ai pu le remarquer au cours des mois d’hiver, notamment au volant du Lincoln Aviator qui présentait des irrégularités à l’extérieur. Dans ce cas-ci, le Ford Escape hybride 2020 s’est montré beaucoup mieux ficelé que certains de ses pairs mis à l’épreuve ces derniers mois. Ce n’est pas encore parfait, mais je me dois de souligner l’amélioration. C’est plutôt à l’intérieur que le véhicule ne livre pas tout à fait la marchandise.

Ford Escape hybride 2020, intérieur
Photo : V.Aubé
Ford Escape hybride 2020, intérieur

En effet, j’ai pu très facilement enlever – ou dégager dans certains cas – des panneaux de plastique autour des cadres de portières. N’allez surtout pas croire que j’ai travaillé fort pour enlever les composantes de leur emplacement d’usine. Dès l’ouverture de la portière du conducteur, j’ai aperçu les rebords de plastique décrochés au pilier A du VUS. Rien de bien grave me direz-vous, car j’ai très facilement pu remettre les panneaux en place en les glissant sous le rebord en caoutchouc, mais tout de même, cet assemblage décevant n’a pas sa place à bord d’un VUS de 38 000 $ avant les options, les frais et les taxes. Sur ce point, Ford a encore du chemin à parcourir.

La bonne nouvelle, c’est que l’habitacle s’avère très facile à vivre au quotidien avec sa molette qui fait office de levier pour la boîte de vitesses, les commandes de la ventilation regroupées sous celles du système infodivertissement qui, soit dit en passant, sont faciles à utiliser.

Agréable à conduire?
Le Ford Escape hybride 4RM n’est pas un marchand d’adrénaline. Sa mission est avant tout de siroter l’essence lentement, mais je dois l’admettre, les ajustements apportés au châssis font que la conduite est plus animée que prévu. Premièrement, il y a ce moteur 4-cylindres de 2,5-litres à cycle Atkinson qui émet une sonorité légèrement rauque, ce qui ajoute un peu de caractère à l’équation, surtout en mode Sport lorsque le véhicule est calibré pour une conduite dynamique. Il y a aussi cette boîte de vitesses à variation continue qui fait chanter la mécanique lors des accélérations prononcées, mais une fois la vitesse de croisière atteinte, le véhicule redevient silencieux avec comme seule trame sonore le roulement des pneus sur la chaussée.

Ford Escape hybride 2020, avant
Photo : V.Aubé
Ford Escape hybride 2020, avant

La rigidité accrue donne aussi confiance à celui ou celle qui tient le volant. Bon, c'est vrai, la direction pourrait être plus précise, mais le Ford Escape est loin d’être le plus désagréable de la catégorie à ce niveau. J’ai aussi pu me rendre compte que la suspension est agréablement ajustée aux routes usées de la Belle province. Sur une surface inégale, le Ford Escape hybride absorbe plutôt bien les crevasses et autres nids-de-poule, tandis qu’en conduite sportive, celle-ci autorise des virages à des cadences insoupçonnées, et ce, même si l’acheteur type ne poussera jamais son Escape jusque dans ses derniers retranchements.

Quant au freinage régénératif, il requiert bien entendu une courte période pour s’acclimater, mais au final, je n’ai aucune critique à son endroit. J’ai bien aimé le voyant lumineux qui m’indiquait si mon freinage avait procuré une récupération d’énergie optimale.

Sans surprise, le Ford Escape hybride 4RM n’est pas aussi explosif que le Ford Explorer ST, mais n’a pas à rougir de sa prestation sur route non plus.

Ford Escape hybride 2020, trois quarts arrière
Photo : V.Aubé
Ford Escape hybride 2020, trois quarts arrière

Une économie d’essence justifiable?
Un coup d’œil à la fiche publiée par l’EnerGuide canadien révèle que la moyenne de consommation du modèle hybride AWD est de 5,9 L/100 km. Malheureusement, mon résultat pendant ces quelques jours de canicule a plutôt oscillé aux alentours des 7 litres aux 100 km, une statistique intéressante compte tenu du fait que j’ai quelque peu abusé du mode Sport… et de l’air climatisé!

Bien entendu, la livrée à deux roues motrices consomme moins, mais le gain est minime avec une moyenne théorique de 5,8 L/100 km selon Ressources naturelles Canada. Toujours selon l’organisme fédéral, le Ford Escape muni du 3-cylindres EcoBoost consomme 7,9 litres / 100 km en moyenne. Reste maintenant à déterminer si l’économie de carburant du Ford Escape hybride justifie son acquisition. Franchement, en considérant les rabais gouvernementaux applicables, le Ford Escape hybride rechargeable semble beaucoup plus alléchant, ne serait-ce que pour son autonomie en mode électrique (61 km) ou sa consommation moyenne de 2,3 litres / 100 km, mais pour certains, le simple fait de devoir brancher son véhicule après chaque balade (ou presque) représente un obstacle qu’ils ne sont pas prêts à surmonter au quotidien. C’est à ce niveau bien précis que le Ford Escape hybride devient intéressant.

Ford Escape hybride 2020, moteur
Photo : V.Aubé
Ford Escape hybride 2020, moteur

Le mot de la fin
Jadis le numéro un des VUS compacts au pays, le Ford Escape a vu les valeurs sûres de Honda (CR-V) et de Toyota (RAV4) le dépasser au fil des années. Pour cette quatrième génération du modèle, les bonzes de Dearborn prennent tous les moyens pour revenir au sommet.

La lutte sera féroce, surtout avec un Toyota RAV4 qui a le vent dans les voiles, mais force est d’admettre que l’Escape est un produit plus attrayant que l’an dernier et la version hybride est certainement à considérer face à une version à moteur 3-cylindres qui s’essouffle rapidement. En revanche, il ne serait pas déplacé de considérer le Ford Escape hybride rechargeable, une technologie que maîtrise déjà très bien le constructeur américain.

On aime

La consommation d'essence
La sonorité du bloc 4-cylindres
La disponibilité du rouage intégral

On aime moins

La qualité de construction
La version PHEV est plus intéressante

La concurrence principale

Mitsubishi Outlander PHEV
Subaru Crosstrek PHEV
Toyota RAV4 hybride

Ford Escape hybride 2020, arrière
Photo : V.Aubé
Ford Escape hybride 2020, arrière
Photos :V.Aubé
Photos du Ford Escape hybride 2020