Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai du Ford Escape PHEV 2022, en hiver : et moi alors?

Ce modèle n’arrive pas à se démarquer, et pourtant il s’agit d’un modèle confortable et très économe au niveau de l’essence Le chroniqueur auto: , mis à jour:

Ford Escape PHEV 2022, profil
Photo : Auto123
Ford Escape PHEV 2022, profil

Auto123 met à l’essai le Ford Escape PHEV 2022.

Le Ford Escape n’est pas forcément en première ligne lorsqu’on pense à un VUS hybride rechargeable. La version à motorisation normale est bonne, mais elle est loin de se classer au top de sa catégorie. Le VUS compact du fabricant de Dearborn est surpassé par des concurrents plus aboutis et plus agréables à conduire.

En prenant son volant durant notre semaine d’essai, nous ne nous attendions pas à des performances extraordinaires. Tout simplement parce qu’il n’est disponible qu’en version deux roues motrices (à traction) et que son autonomie (électrique) est très limitée, d’autant plus que nous étions en pleine saison hivernale avec des températures largement en dessous du point de congélation.

Consultez les véhicules à vendre disponibles près de chez vous

Ford Escape PHEV 2022, avant
Photo : Auto123
Ford Escape PHEV 2022, avant

Quels sont les éléments qui le démarquent?
VUS de cinq places, le Ford Escape PHEV compte sur un moteur 4-cylindres de 2,5-litres accouplé à un moteur électrique et une batterie de 14,4 kWh. Officiellement, cet Escape est annoncé avec une autonomie de 61 km en mode tout électrique. La puissance combinée s’élève quant à elle à 220 chevaux.

Ce 61 km est un chiffre fort acceptable, sauf que lors de notre essai hivernal, nous avons pu confirmer que l’autonomie disponible était plutôt entre 30 et 40 km entre les recharges.

Les rivaux directs de l’Escape PHEV incluent le Tucson PHEV de Hyundai et le RAV4 Prime de Toyota, ainsi que le futur Mitsubishi Outlander PHEV de Mitsubishi, celui basé sur la nouvelle génération de l’utilitaire.

À noter que mis à part le groupe motopropulseur, cette variante est identique au reste de la gamme Escape et n’est disponible qu’en mode traction. Son habitacle est plus petit que ses concurrents, mais a le mérite d’être très confortable et silencieux.

Ford Escape PHEV 2022, port de chargement
Photo : Auto123
Ford Escape PHEV 2022, port de chargement

L’autonomie officielle de 61 km confirme qu’il est effectivement possible de rouler uniquement en mode électrique. Par contre, si vous allez sur l’autoroute, il est très facile – et recommandable – de sélectionner l’option de sauvegarde de l’autonomie en utilisant la puissance du moteur pour ensuite revenir à l’électrique dès que vous êtes en ville.

Il faut garder en tête qu’il y a une très grosse différence entre le mode électrique ou la combinaison moteur électrique, boîte de vitesse, notamment au niveau du bruit, car une fois le moteur thermique en fonction, le bruit qui en résulte, surtout en hiver, devient très vite désagréable. La boite CVT n’aide pas à ce niveau, et elle n’est pas là pour améliorer l’agrément de conduite non plus.

Heureusement pour nos oreilles que la recharge se fait plutôt rapidement. Nous n’avions pas de borne de niveau 2 à la maison et avons rechargé le véhicule à l’aide de la prise 110 V, alors pour recharger complètement le véhicule, il fallait compter une douzaine d’heures environ. N’oublions pas que nous étions en hiver. Avec un chargeur niveau 2, on parle d’environ 3 heures pour une recharge complète.

Lorsque la batterie est épuisée, nous enregistrions une consommation moyenne autour de 3 à 4 litres / 100 km par trajet. Au bout de notre semaine d’essai, nous avions parcouru 500 km, dont 341 km en électrique et enregistré une consommation moyenne de 4,1 litres / 100 km. Ce qui, globalement, n’est pas mal du tout, surtout en hiver.

Ford Escape PHEV 2022, intérieur
Photo : Auto123
Ford Escape PHEV 2022, intérieur

À l’intérieur
Ce qui nous a tout de suite frappés, c’est le confort du véhicule. Il se conduit très bien, les sièges sont très confortables et les suspensions absorbent bien toutes les imperfections de la route. Il a un petit côté flottant qui n’était pas très déplaisant surtout avec nos routes usées par le temps.

Les rangements intérieurs sont nombreux et bien pensés. Le siège arrière coulissant permet une polyvalence dans l’aménagement intérieur de l’espace de chargement et des occupants arrière. Tous les Escape (sauf le modèle de base) sont livrés avec un grand écran tactile. Par contre, le système utilisé est Sync 3 qui est complètement dépassé. Heureusement, on peut utiliser Apple CarPlay ou Android Auto pour contourner ce léger désagrément.

Notons également la présence de plastique dur un peu partout dans l’habitacle et de faux plaquages de bois qui font un peu penser à une marque de meuble suédois.

Ford Escape PHEV 2022, extérieur
Photo : Auto123
Ford Escape PHEV 2022, extérieur

À l’extérieur
Précisons avant tout que nous avons beaucoup aimé la portion avant du Ford Escape PHEV Titanium. Nous avons trouvé, et plusieurs personnes nous ont fait également la remarque, qu’il avait un air de Porsche Macan. Certainement que la calandre qui prend tout le devant du véhicule et surtout le travail effectué sur les luminaires avant rappel la marque de Stuttgart.

Comparée à ses compétiteurs dans ce segment, l'Escape offre un espace généreux pour les passagers et leurs bagages, mais se situe tout de même en arrière de ses rivaux. La version PHEV offre 869 litres de capacité maximale contre 950 litres pour les versions non électrifiées. Les Toyota RAV4 Prime et Hyundai Tucson PHEV ont une capacité respective de 949 L et 902 L respectivement.

L’avantage de l’Escape est qu’il peut faire coulisser (60/40) sa deuxième rangée et permet donc de jouer avec l’espace pour les passagers arrière ou les bagages.

Ford Escape PHEV 2022, trois quarts arrière
Photo : Auto123
Ford Escape PHEV 2022, trois quarts arrière

Et le prix?
Le Ford Escape PHEV n’est disponible qu’en trois variantes. La version SE débute à 38 449 $, la SEL à 41 249 $ et la Titanium à 43 549 $. Notre modèle d’essai avec les options ajoutées s’élevait à 47 199 $. C’est cher certes, mais ce qui fait le plus mal est qu’il ne bénéficie pas d’un incitatif complet lorsque comparé à ses rivaux. En effet, avec une batterie de seulement 14,4 kWh, il ne peut recevoir que 6 500 $ au lieu des 13 000 $ pour ses compétiteurs.

C’est dommage, car globalement c’est un très bon véhicule, nous nous attendions à une performance moyenne et à la fin de notre semaine d’essai, nous étions plutôt emballés de ses performances. C’est un véhicule confortable, agréable à conduire et qui possède suffisamment d’espace pour accommoder une petite famille.

Ford Escape PHEV 2022, écran multimédia, console central
Photo : Auto123
Ford Escape PHEV 2022, écran multimédia, console central

On aime

Le confort
La consommation de carburant
Les systèmes d’assistance à la conduite nombreux, à condition de cocher toutes les cases

On aime moins

L’autonomie électrique médiocre
Le système de chauffage à bord faible
Le roulement bruyant avec le moteur thermique en marche
La boîte CVT

La concurrence principale

Hyundai Tucson PHEV
Hyundai Santa Fe PHEV
Kia Sorento PHEV
Mitsubishi Outlander PHEV (à venir)
Toyota RAV4 Prime

Ford Escape PHEV 2022, arrière
Photo : Auto123
Ford Escape PHEV 2022, arrière

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
82%
Ford Escape 2022
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :Auto123
Photos du Ford Escape PHEV 2022