Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ford Escape XLT I4 2009 : essai routier

Ford Escape XLT I4 2009 : essai routier

Un VUS conçu pour la ville Par ,

Le Ford Escape a été l'un des premiers utilitaires sport compacts à s'imposer devant un grand public. Avec la hausse du prix de l'essence au cours des dernières années, ce type de véhicule s'est vendu comme des petits pains chauds à des consommateurs qui recherchent les avantages d'un VUS sans souffrir de la gloutonnerie d'un gros méchant V8.

Le Ford Escape a été l'un des premiers utilitaires sport compacts à s'imposer devant un grand public.

Une vraie gueule de camion
Le modèle que j'ai testé renfermait plutôt un moteur économique à quatre cylindres et, au lieu d'employer un système à quatre roues motrices, sa puissance était distribuée uniquement aux roues avant. C'était aussi un utilitaire robuste construit sur une plate-forme de camion et non sur un châssis de voiture renforcé.

Le Ford Escape a subi une importante cure de rajeunissement l'année dernière. Pour 2009, peu de changements sont à signaler, ce qui est une bonne chose compte tenu du travail exemplaire qu'avaient effectué les designers. J'adore la calandre chromée et les ailes élargies du véhicule. Des jantes en alliage chromées ajoutaient également de l'éclat à mon modèle d'essai richement équipé.

L'attrait visuel de l'Escape se transpose dans l'habitacle, où l'aménagement renouvelé en 2008 se veut tout aussi moderne et fonctionnel en 2009. De gros cadrans analogiques faciles à lire dominent l'instrumentation, tandis que des molettes substantielles et simples à manipuler occupent l'interface de la radio et du climatiseur. La présentation du tableau de bord dans son ensemble est très complète.

Rendement accru
Plus efficace, le moteur à quatre cylindres de 2,5 litres à double arbre à cames en tête comblera les propriétaires en quête de rendement et d'économie accrus. Exploitant un système de distribution à calage variable des soupapes, ce moteur génère maintenant 170 chevaux à 5800 tours/minute et un couple de 171 livres-pied à 4500 tours/minute. Pas mal quand on sait qu'il consomme à peine 10,1 litres d'essence aux 100 kilomètres en ville et 7,2 litres aux 100 kilomètres sur l'autoroute. Certes, l'Escape à quatre roues motrices est moins frugal, mais la différence n'est pas si grande.

Plus impressionnant encore que sa faible dépendance à l'or noir, l'Escape est capable d'offrir une conduite vraiment dynamique. Son 4-cylindres est en effet assez puissant pour accomplir la vaste majorité des tâches quotidiennes, à condition de ne pas avoir besoin de remorquer.

Bien sûr, un peu plus de fougue serait apprécié lors des dépassements sur l'autoroute, mais ce genre d'événements est plutôt rare pour la plupart des conducteurs d'Escape. À moins que vous désiriez vraiment accélérer en trombe, ce VUS vous satisfera largement avec son moteur de base et sa nouvelle boîte automatique à six rapports, qui améliore les poussées et réduit davantage la consommation.

Ce moteur génère maintenant 170 chevaux et un couple de 171 livres-pied.