Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ford Escape XLT Sport AWD 2009 : essai routier

Ford Escape XLT Sport  AWD 2009 : essai routier

Par ,

L'heure n'est plus exactement aux utilitaires pleine grandeur tout en puissance et énergivores. Si c'est par besoin que vous vous procurez ce genre de véhicule, soit; mais si ce n'est que par plaisir, il y a fort à parier que vous ayez plutôt opté pour quelque chose de plus petit.

Mais si vous désirez quand même vous tourner vers l'utilitaire, Ford a peut-être pour vous une recette éprouvée mais méconnue, le Ford Escape. Offert en motorisation hybride (efficace, mais cher) ou mû par un moteur V6 (puissant mais gourmand), l'Escape se décline aussi avec un petit moteur à 4 cylindres plutôt frugal, et qui équipait notre modèle d'essai.

L'Escape est finalement un petit utilitaire fort civilisée mais pas destinée aux excursions les plus dangereuses.

Motorisation nouveau genre
Même s'il est un peu vieillissant (sa première apparition dans sa forme actuelle remonte tout de même au tournant du dernier millénaire), le Ford Escape a subi quelques changements au fil des ans. Rien de véritablement majeur, mais quelques cures de rajeunissement qui ont permis d'en rafraîchir un peu le style et beaucoup la motorisation.

Pour 2009, par exemple, c'est un moteur à 4 cylindres revu qui s'abrite sous le capot du Ford Escape XLT de notre essai. Sa puissance passe de 153 à 171 chevaux, et sa cylindrée, de 2,3 à 2,5 litres; même s'il a conservé la même consommation de carburant que l'année dernière, cela n'en fait pas un modèle d'économie avec 9,8 litres aux 100 kilomètres mesurés, mais donne au moins une moyenne raisonnable.

Ce gain de puissance se fait surtout sentir à vitesse de croisière, alors que le petit Escape devient plus silencieux et plus agréable. Même au démarrage, il est facile de pousser un peu sur l'accélération, ce qui, selon le fabricant, fournira les mêmes performances que le V6 de l'an dernier. Pas mal, mais un peu bruyant quand il est retranché dans ses limites, il faut l'avouer.

Un petit air de famille
Évidemment, on n'a pas procédé à une révision en profondeur d'un véhicule qui continue de bien se placer au palmarès des petits utilitaires sport. On a plutôt opté pour quelques modifications à l'avant et à l'arrière, légères et superficielles. Mais la version Sport peut compter sur des éléments esthétiques plus affirmés, notamment des jantes noires qui donnent une allure plus agressive.

Dans l'ensemble, l'Escape conserve sont allure de petit dur, avec une calandre noircie fortement mise en évidence et sa silhouette trapue.

La version Sport peut compter sur des éléments esthétiques plus affirmés, notamment des jantes noires.