Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ford Fusion Sport TI 2010 : essai routier

Ford Fusion Sport TI 2010 : essai routier

La Fusion mérite pleinement son emblème «Sport» Par ,

C’est la nouvelle Ford Fusion, ça? Wow, vous auriez pu m’avoir -- elle est tellement bonne!

Fusion nouveau genre
Un peu sobre, pour ne pas dire fade, la première génération de la Ford Fusion était quand même attrayante et bien proportionnée, autant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Pour 2010, la recette a été épicée et même pimentée, à plus forte raison en version Sport.

La Ford Fusion Sport 2010 offre l’un des meilleurs rapports qualité/prix dans le créneau des berlines sportives.

Cette seconde génération, dont les gènes sont aussi visibles que sur la précédente, se veut encore plus architecturale et agressive dans son expression visuelle, notamment grâce à un faciès, un capot et un derrière remaniés. À défaut de me répéter, le nouveau look ajoute vraiment du piquant à cette berline jadis en manque de saveur. Du même coup, la compagnie a préservé sa capacité à séduire une clientèle vaste et diversifiée.

La carrosserie redessinée enveloppe un habitacle nettement amélioré. Les matériaux utilisés sont plus doux au toucher, l’instrumentation est refaite et les sièges baquets sont remodelés. En somme, l’environnement plus huppé de la Ford Fusion 2010 lui permet de se débarrasser de son statut d’entrée de gamme pour cibler directement la bourgeoisie.

Sport et traction intégrale
Je n’ai jamais conduit une Fusion aussi satisfaisante que celle-ci. Quand on parle de performance dynamique, l’ancien modèle à quatre cylindres me faisait autant d’effet qu’une tasse de décaféiné. Le V6, quant à lui, arrivait à me faire sourire mais sans plus.

Voici qu’arrive la Fusion Sport 2010 avec son V6 de 3,5 litres plus musclé et sa traction intégrale, sans parler des roues de 18 pouces et de la suspension améliorée. J’ai eu droit à tout un tonique, les accélérations faisant écarquiller les yeux et le son d’échappement créant une dangereuse dépendance.

Aucune autre Fusion auparavant ne développait 263 chevaux à 6250 tours/minute et 249 livres-pied de couple à 4500 tours/minute. C’est le cas de la nouvelle version Sport TI, qui bénéficie par surcroît d’une boîte automatique à six rapports.

La fougue de ce groupe motopropulseur entraîne la Fusion à la manière d’une Allemande à quatre roues motrices. La traction intégrale permet à la berline intermédiaire américaine de mordre solidement dans la chaussée afin d’éviter les patinages inutiles et d’éliminer le comportement moins assuré d’une traction avant.

La carrosserie redessinée enveloppe un habitacle nettement amélioré.