Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Premier essai du Ford Maverick hybride 2022 : l’Oscar de la meilleure idée

Ford Maverick hybride 2022, avant
Photo : D.Rufiange
Ford Maverick hybride 2022, avant

Auto123 réalise un premier essai du Ford Maverick 2022 en version hybride.

Victoria, Colombie-Britannique — De nouveaux véhicules, l’industrie automobile ne cesse de nous en proposer. Toutefois, on peut compter sur les doigts de la main (peut-être des deux) les modèles qui, au cours d’une décennie, représentent des idées vraiment géniales.

Inscrivez le Ford Maverick hybride sur cette liste.

Et tout a déboulé rapidement pour ce modèle qui n’était qu’une rumeur il y a 18 mois. En coulisse, on le préparait depuis longtemps, si bien que lorsqu’on nous l’a présenté en juin 2021, il était prêt à prendre d’assaut le marché.

Et qu’est-ce qui rend ce produit génial ? Quelques éléments, en fait. Pris individuellement, on hausse les épaules en les découvrant. Pris ensemble, ils forment un tout qui impressionne. Tout ça se traduit par l’arrivée d’un modèle qui est certain de faire un tabac. Déjà, les consommateurs se l’arrachent.

Et quels sont ces éléments, en vrac ? Une camionnette de format compacte, une configuration de base qui mise sur l’hybridité, ainsi qu’un prix qui n’a pas été gonflé aux stéroïdes. À cela s’ajoute un côté pratique, une consommation plus que raisonnable (particulièrement appréciable ces jours-ci), le tout doublé d’un agrément de conduite étonnant.

Consultez les véhicules à vendre disponibles près de chez vous

Ford Maverick hybride 2022, trois quarts arrière
Photo : D.Rufiange
Ford Maverick hybride 2022, trois quarts arrière

En vérité, la recette utilisée par Ford avec le Maverick hybride est non seulement solide, elle tombe à point et le constructeur a une potentielle nouvelle vedette sans son alignement. Potentielle, car il faut être prudent avec Ford. En fait, une chose sera grandement à surveiller : sa fiabilité. Malheureusement, l’historique de la firme de Dearborn avec ses nouveaux véhicules n’est pas reluisant, ce qui fait que notre niveau d’enthousiasme s’accompagne d’une mise en garde.

Le format
Les camionnettes pleine grandeur et intermédiaires n’ont fait que prendre du volume au cours des dernières décennies. On ne vous apprend rien. Tellement qu’une Toyota Tacoma est pratiquement aussi grosse aujourd’hui que pouvait l’être un Chevrolet Silverado 1979.

Quant au Maverick, qu’on qualifie de compact, il reprend à peu près les proportions extérieures de la camionnette Ranger qui a été proposée jusqu’en 2011, un modèle alors identifié comme… intermédiaire.

Voyez le genre… Toujours est-il que la première chose qui plaît à propos du Maverick, c’est son format.

Ford Maverick hybride 2022, section avant, profil
Photo : D.Rufiange
Ford Maverick hybride 2022, section avant, profil

Hybride à la base
Depuis qu’on nous propose des modèles hybrides, règle générale, ces derniers reposent plus haut dans les hiérarchies. Avec le Maverick, c’est la version d’entrée de gamme qui se décline avec un apport électrique. Et le prix d’appel est alléchant à 25 900 $. Bon, d’accord, avec les frais de transport, notamment, ça grimpe rapidement à quelque 28 000 $, mais on s’en tire quand même sous les 30 000 balles.

Et la dotation est intéressante. Le Maverick est livrable en configuration XL et XLT, tout comme les modèles équipés du bloc 4-cylindres EcoBoost de 2 litres. Une variante Lariat, toute garnie, est exclusive à cette mécanique.

Quant au moteur hybride, la camionnette Maverick emprunte les organes qui servent le Ford Escape hybride, soit un 4-cylindres de 2,5 litres (191 chevaux, 155 lb-pi de couple) auquel est associé un moteur électrique et une batterie de 1,1 kWh.

La seule déception, c’est que la version hybride n’est livrable qu’en configuration à traction alors que les variantes à essence héritent de la motricité aux quatre roues. On pourrait comprendre si c’était un problème de mariage entre le rouage et le système hybride, mais ce n’est pas le cas ; le VUS Escape hybride est livrable avec le rouage intégral.

Il est clair qu’on a voulu garder la facture la plus basse possible. Quant aux différents modèles et à tout ce qui concerne l’équipement, nous vous invitons à consulter notre essai de la version régulière.

Ford Maverick hybride 2022, trois quarts avant
Photo : D.Rufiange
Ford Maverick hybride 2022, trois quarts avant

Les capacités
Avec une camionnette, la capacité de remorquage s’invite tout naturellement dans les conversations. Avec le Maverick hybride, elle est de 2000 livres avec l’ensemble de remorquage contrairement à 4000 livres avec la déclinaison régulière. À vous de choisir votre bataille et de voir où sont vos priorités. Si vous ne comptez tracter de très lourdes charges avec votre Maverick, la configuration de base suffira. La charge utile est de 1500 livres, ce qui ajoute aux possibilités.

Et bien sûr, avec cette caisse à l’arrière, ça permet aussi le transport d’objets qu’on ne peut même pas imaginer à bord d’un VUS. Mieux, la façon dont le hayon peut être disposé permet le transport de feuilles de contreplaqué (4x8). En fait, on le place à 45 %, ce qui positionne sa partie supérieure à la même hauteur que les passages d’aile à l’intérieur de la caisse. Un arceau peut aussi se déployer pour allonger, en quelque sorte, la surface où l’on peut entasser du matériel. Bref, les options sont nombreuses à l’arrière avec des points d’ancrage, notamment.

Et la philosophie est la même à bord. Si la deuxième banquette peut recevoir trois personnes, elle peut aussi se replier pour qu’on y entasse du matériel. Les espaces de rangement sont aussi légion. Les détails à l’intérieur nous font comprendre que le Maverick a surtout été dessiné pour être efficace et au service de ceux qui vont l’utiliser pour le travail.

Ford Maverick hybride 2022, intérieur
Photo : D.Rufiange
Ford Maverick hybride 2022, intérieur

La consommation
Évidemment, le grand intérêt pour cette version hybride, outre son format et son prix, c’est son faible appétit pour le pétrole. Ford annonce des cotes intéressantes à 5,7 litres aux 100 kilomètres en ville, 7,1 litres sur l’autoroute, le tout pour un combiné de 6,3 litres à tous les 100 km.

À l’annonce du modèle, certains s’en souviendront, on promettait en grande pompe 5,9 litres de moyenne. Le tout a été revu à la hausse, mais ça demeure intéressant.

Maintenant, lors de notre essai, on s’en est tiré encore mieux avec une cote de 5,0 litres aux 100 après un périple de quelque 250 bornes. Ne partez pas en peur, toutefois, car nos conditions étaient parfaites sur l’île de Vancouver. En fait, là-bas, les limites sont souvent à 90 km/h, tout comme à 80 ou à 70. Ainsi, notre vitesse était idéale pour l’atteinte d’une telle moyenne.

N’empêche, ça donne une très bonne idée.

Ford Maverick hybride 2022, arrière
Photo : D.Rufiange
Ford Maverick hybride 2022, arrière

Le comportement
Enfin, l’autre élément qui plaît beaucoup avec le Maverick, c’est son comportement routier. Alors qu’on n’attend rien du modèle, on découvre un produit bien planté au sol et dont l’équilibre étonne. On peut malmener ce véhicule sur un chemin tortueux sans que ce dernier semble inquiété par la chose. Son agilité se compare même avantageusement à celle de l’Escape, ce qui est exceptionnel. Et le confort est tout à fait décent. Une meilleure insonorisation et l’on serait aux anges.

La disponibilité
Maintenant, la question qui tue ; est-ce qu’il sera possible de mettre la main sur un Ford Maverick hybride rapidement ? Nous aimerions bien vous répondre en consultant notre boule de cristal, mais la réalité est plus complexe. Chez Ford, on nous mentionne qu’il y en aura alors que les premiers exemplaires vont se pointer. Sur le site canadien de l’entreprise, on met en garde contre les problèmes d’approvisionnement, la non-disponibilité de certaines options au départ, etc.

Ce qui est certain, c’est que les premiers à avoir réservé un modèle l’auront relativement rapidement, mais si vous désirez procéder à compter de maintenant, la patience sera de mise.

Et nous ne spéculerons pas plus longuement, car la situation est changeante. Vos concessionnaires Ford auront toujours des nouvelles plus à jour que les informations que nous avons à notre disposition au moment d’écrire ces lignes.

Ford Maverick hybride 2022, caisse
Photo : D.Rufiange
Ford Maverick hybride 2022, caisse

Conclusion
La version hybride du Ford Maverick est de loin la plus intéressante de la gamme. Son prix, et sa faible consommation, fait que l’expérience à long terme sera d’être moins ruineuse.

Surtout, cette camionnette répond à un besoin réel, soit celui d’un entrepreneur ou d’une petite famille qui n’ont pas 60 000 $ ou 70 000 $ à mettre sur un VUS ou un pick-up qui va leur offrir « trop » de capacités.

Si tout se déroule sans embûches (approvisionnement et fiabilité), vous allez voir BEAUCOUP de Maverick sur les routes.

On aime

Format
Faible consommation avec la version hybride
Conduite amusante
Côté pratique
Prix de base intéressant

On aime moins

Pas de traction intégrale livrable avec l’hybridité
Insonorisation perfectible
Historique de la marque avec les nouveaux produits
Prix une fois tout équipé : soyez prudents

La concurrence principale

En terme de variantes hybrides ? Aucune.

Ford Maverick hybride 2022, phare
Photo : D.Rufiange
Ford Maverick hybride 2022, phare

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Ford Maverick 2022
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :D.Rufiange
Photos du Ford Maverick hybride 2022