Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Hyundai Equus 2011 : premières impressions

Hyundai Equus 2011 : premières impressions

Inspirée des Allemandes... mais nettement plus abordable! Par ,

Si je vous parlais d’un constructeur automobile qui envoie un directeur des ventes spécialement formé à votre domicile ou travail pour présenter sa voiture porte-étendard, vous présumeriez que je fais référence à une compagnie de première classe.

L’Equus, une berline de luxe grand format, s’apprête à se dévoiler au public d’ici et à s’imposer comme le modèle porte-étendard d’une gamme Hyundai très diversifiée. (Photo: Rob Rothwell/Auto123.com)

Et si j’ajoutais qu’en achetant cette voiture — ce qui est possible lors de la visite du directeur en question — on vous donne un numéro 1-800 comme unique point de contact pour tout ce qui concerne votre automobile, dont des conseils personnalisés, un guide d’entretien et un service de valet, le nom Maybach vous viendrait probablement à l’esprit.

Imaginez, vous recevriez même un iPad doté d’une application spéciale pour communiquer avec la voiture et le concessionnaire.

En considérant tout ce que je viens de décrire, je ne crois pas du tout que vous puissiez songer à Hyundai. Pourtant, à compter de cet automne, c’est bien Hyundai qui offrira tout cela.

Une vague, non, un raz-de-marée!
De façon générale, la marque sud-coréenne est synonyme d’économie et de gros bons sens pour les Nord-Américains. Le lancement de la luxueuse berline Genesis en 2009 a créé tout un remous. En fait, la vague s’est transformée en raz-de-marée… et rien ne semble vouloir l’arrêter!

Une autre secousse viendra même lui donner encore plus de puissance. L’Equus, une berline de luxe grand format, s’apprête à se dévoiler au public d’ici et à s’imposer comme le modèle porte-étendard d’une gamme Hyundai très diversifiée.

Le thème commun de cette gamme s’avère le rapport qualité/prix. Sans surprise, l’Equus abondera dans le même sens et soufflera un vent de fraîcheur dans un segment de marché où le luxe coûte extrêmement cher. Mercedes-Benz, Audi, Lexus et les autres feraient mieux de s’asseoir et de prendre des notes.

Bien sûr, Hyundai ne se fait pas d’illusions quant à ses chances de vendre plus d’unités que les marques susmentionnées. Il faut oublier ce scénario — du moins pour l’instant. Selon John Vernile, vice-président du marketing de Hyundai Canada, «le lancement de l’Equus envoie un message clair aux Canadiens : nous sommes un constructeur automobile de premier ordre.»

Évidemment, ce message s’adresse tout autant à l’industrie. À n’en pas douter, Hyundai souhaite se débarrasser une fois pour toutes de sa vieille réputation. D’après ce que je vois des plus récents modèles et de ceux à venir, la renaissance de la marque est un fait presque accompli.

Pour le développement de sa nouvelle grande berline, Hyundai s’est référé à la Mercedes-Benz S550. On veut ainsi s’attaquer directement aux Lexus LS460 et BMW 750i de ce monde. (Photo: Rob Rothwell/Auto123.com)