Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Infiniti M 2011 : premières impressions

Infiniti M 2011 : premières impressions

Enfin digne de la première classe! Par ,

San Diego, Californie — En remplaçant l’Infiniti Q45 il y a quelques années, la berline M est devenue le nouveau porte-étendard de la marque. Malheureusement, elle ne semblait pas avoir l’étoffe requise.

La sensuelle et gracieuse M 2011 séduit nettement plus que sa devancière au style conservateur. (Photo: Mike Goetz/Auto123.com)

Toutes ses plus proches rivales, dont la Mercedes-Benz Classe E, la BMW Série 5, l’Audi A6 et la Lexus GS, la surpassent en termes de style, de modernité et, plus important encore, de ventes.

Voilà qu’arrive une seconde génération ancrée dans le nouveau concept de design d’Infiniti — tel qu’illustré par le spectaculaire prototype Essence. La M 2011 se présente avec éclat et se montre enfin digne de la première classe.

L’essence même du design
Le prototype Essence pousse la silhouette de la berline à un délicieux extrême. On pouvait se demander avec raison comment Infiniti allait traduire son «essence» dans la nouvelle et grande M, mais je crois que le résultat parle de lui-même. Les ailes avant deviennent des épaules musclées qui enveloppent le capot plongeant, la calandre basse semble vouloir avaler la route et la délicate saillie juste en dessous de la ceinture de caisse donne un joli relief aux flancs de la voiture.

Dans l’ensemble, la sensuelle et gracieuse M 2011 séduit nettement plus que sa devancière au style conservateur. Elle s’avère également un peu moins haute et plus large, ce qui lui donne une posture plus athlétique sans compromettre l’espace intérieur. Les passagers avant et arrière bénéficient d’autant de dégagement et de confort qu’autrefois.

Nouvelle dimension intérieure
Dans le segment très compétitif des berlines intermédiaires de luxe, Infiniti mise sur un décor intérieur plus naturel, chaleureux et intuitif, autrement dit moins intimidant, complexe et «industriel». La fluidité des lignes frappe le regard et les riches matériaux s’avèrent merveilleux à toucher. La compagnie mentionne qu’il a fallu 18 mois pour déterminer la sensation que devrait offrir le cuir et s’assurer qu’il la conserve.

Les techniques de finition japonaises ont influencé la conception des boiseries, qui coulent à travers l’habitacle comme des vagues sur une plage. Ian Forsyth, d’Infiniti Canada, signale que les designers de l’habitacle ont aussi veillé à ce que la manipulation des commandes et boutons soit parfaitement «pesée».

Au-delà de ce somptueux aménagement d’inspiration organique, on retrouve quand même une foule de gadgets électroniques dernier cri. Certains représentent une première dans l’industrie, comme le système d’intervention dans les angles morts (nous y reviendrons) et le mode Brise du nouveau climatiseur «Forrest Air» optionnel, qui imite le souffle irrégulier mais plaisant de la brise estivale. Ce climatiseur peut aussi détecter des odeurs indésirables, comme la boucane d’un camion, et les empêcher d’entrer dans l’habitacle en activant automatiquement la fonction de recirculation de l’air.

Infiniti mise sur un décor intérieur plus naturel, chaleureux et intuitif. (Photo: Mike Goetz/Auto123.com)