Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Jaguar XKR 2010 : essai routier

Jaguar XKR 2010 : essai routier

Ce performant coupé suralimenté pourrait bien être la plus magnifique bête de 510 ch sur la route Par ,

Debout à côté du Jaguar XKR, le conducteur éprouvera peut-être un brin de nervosité avant même d’y être monté. Comme tout paysage sublime ou toute sculpture célèbre, les photos ne lui rendent simplement pas justice. Cette œuvre de style doit être admirée en personne, et c’est là qu’on subit le plein impact de son punch visuel, à la fois étonnant, contagieux et presque angoissant.

Le XKR attirera une foule partout où il daignera s’arrêter… alors préparez-vous à vous faire de nouveaux amis! (Photo: Justin Pritchard/Auto123.com)

Le XKR est exécuté avec une émotion, une passion, bien au-delà de la norme pour cette fourchette de prix, et mon modèle avait même hérité du « Black Pack », ajoutant des bijoux comme un becquet avant, un aileron et des jantes noires brillantes. Le Black Pack crée une silhouette sortie tout droit des ténèbres, outre les étriers de frein rouges. Ainsi pourvu, le XKR attirera une foule partout où il daignera s’arrêter… alors préparez-vous à vous faire de nouveaux amis!

Montez donc à bord…
Une fois confortablement installé dans l’habitacle tout de cuir et de suède vêtu, le conducteur démarre le V8 suralimenté de 5,0 litres à l’aide d’un bouton, après quoi un sélecteur de vitesses métallique surgit de la console. On le tourne pour sélectionner la vitesse.

On se sent un brin folâtre aujourd’hui? On peut choisir le mode « Dynamic Driving » : suspension raffermie, différentiel arrière plus agressif, reprises plus soutenues et séquence de vitesses plus affirmée. Il suffit de cliquer sur le bouton, et le XKR se dévergonde comme minou qui vient de découvrir un sac d’herbe à chat!

Du punch à revendre
Ainsi calibré, le XKR met 510 ch à la disposition du conducteur ainsi que six vitesses et leurs palettes au volant. La suave boîte automatique travaille rapidement et donne même des impulsions des gaz d’elle-même en rétrogradant. Elle n’est pas aussi pressée qu’une boîte à double embrayage sophistiquée de Porsche ou BMW, mais elle est tout de même extrêmement divertissante et rapide.

La livraison de la puissance à pleins gaz est on ne peut plus douce et convaincante, voire quasiment effrayante à l’approche de la ligne rouge à 6 500 tours.

Dès qu’on appuie sur le gaz, même à très bas régime, le XKR se rassemble, s’élance et rugit comme un bateau de vitesse déchaîné en haute mer. Il bondira devant un 18-roues presque aussi vite qu’on peut enfoncer le champignon, et les vitres baissées, on peut même entendre les échos gutturaux de l’échappement se renvoyer sur les bâtisses avoisinantes. On dirait un mélange de détonation et de testostérone.

Dès qu’on appuie sur le gaz, même à très bas régime, le XKR se rassemble, s’élance et rugit comme un bateau de vitesse déchaîné en haute mer. (Photo: Justin Pritchard/Auto123.com)