Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Jeep Grand Cherokee Limited 2011 : essai routier

Jeep Grand Cherokee Limited 2011 : essai routier

Hautement convoité, le revoilà «Grand» Par ,

Il n'y a pas si longtemps, le Jeep Grand Cherokee était le véhicule le plus convoité non seulement des Québécois et de plusieurs autres automobilistes à travers le pays, mais aussi des voleurs. Il a frappé à ce point l'imaginaire des consommateurs que, même en livrant une performance décevante, en consommant beaucoup d'essence et en ne se montrant pas très fiable, il a attiré des légions d'acheteurs dans les salles de montre.

Le Grand Cherokee délaisse son ancienne image de grosse brute pour un look plus sophistiqué. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)

Il y a quelques mois à peine, je ne vous l'aurais pas recommandé, mais mon opinion a maintenant changé. Le tout nouveau Jeep Grand Cherokee 2011 prend d'assaut le segment des utilitaires sport en se positionnant au haut de l'échelle. D'ailleurs, l'équipe d'Auto123.com l'a récemment élu «VUS intermédiaire de l'année». Comment est-ce possible? Lisez bien ce qui suit.

Les allures d'un roi
Le Grand Cherokee délaisse son ancienne image de grosse brute pour un look plus sophistiqué et, à mon avis, plus près des goûts de la clientèle cible. Ce que j'apprécie surtout, c'est l'absence d'excès. Les touches de chrome sont distribuées avec goût et l'ensemble projette une allure indéniablement élégante.

Vu de l'angle trois-quarts avant, le modèle de série ressemble beaucoup au véhicule-concept. Quand Jeep a dévoilé ce dernier, les amateurs et les journalistes sont restés bouche bée – comment un Jeep peut-il avoir l'air aussi sensas? Cette perspective, où l'on voit le capot et l'aile se rencontrer au-dessus du phare, fait partie de mes aspects préférés. Le reste de la carrosserie a beau privilégier la subtilité et la sobriété, il n'en demeure pas moins que la prestance et la nouvelle assurance du Grand Cherokee ont un effet similaire sur le conducteur. De même, je ne crois pas que la fameuse calandre à sept fentes de Jeep m'ait déjà attiré autant.

L'intérieur propose un traitement royal. Le constructeur tient vraiment à taire les critiques qui dénonçaient le manque de qualité généralisé de ses habitacles. Dans ce décor à la fois épuré et somptueux, chaque détail trouve sa raison d'être. Ça fait longtemps que je n'ai pas dit ça à propos d'un modèle Chrysler, mais l'ensemble de la cabine se veut ultra agréable.

L'intérieur propose un traitement royal. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)