Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Kia Optima 2011 : premières impressions

Kia Optima 2011 : premières impressions

Optima Primus Par ,

Homestead/Key West, Floride. Kia lance un avertissement aux gros canons du segment des voitures intermédiaires. Elle ne le fait pas par le biais de publicités fantaisistes ou de déclarations chocs dans les médias, mais plutôt en remplaçant sa berline Magentis par la toute nouvelle et saisissante Optima (nom utilisé depuis toujours par Kia aux États-Unis).

Pour célébrer son arrivée, la compagnie a récemment invité les journalistes à en faire l'essai sur les routes de Miami et de Key West, ainsi que sur l'ovale du Homestead Motor Speedway, en Floride.

L'objectif de Kia nous semble clair : s'attaquer directement aux Camry, Accord et Passat de ce monde, solidement établies et très compétitives sur le marché.

La nouvelle Kia Optima 2011 ne plaira peut-être pas à tout le monde, mais elle possède suffisamment de qualités et de charme pour bouleverser l'ordre établi dans le segment des intermédiaires. (Photo: Charles Renny/Auto123.com)

Gamme
L'Optima 2011 se décline en trois principales versions et en huit niveaux d'équipement différents. La LX de base renferme un moteur à quatre cylindres de 2,4 litres produisant 200 chevaux, une boîte manuelle à six rapports, des sièges en tissu et un assortiment complet de coussins gonflables.

À l'autre bout de l'échelle, l'Optima SX possède toutes les commodités désirées, incluant un moteur turbo de 274 chevaux, des sièges avant chauffants et ventilés ainsi qu'une banquette arrière chauffante. En ajoutant le toit ouvrant panoramique (deux panneaux vitrés) à commande électrique et pare-soleil, on obtient une berline véritablement luxueuse.

Habitacle
Qu'ils soient garnis de tissu ou de cuir, les sièges s'avèrent drôlement confortables. À l'avant, on retrouve des baquets amples et à l'arrière, une banquette légèrement sculptée pouvant accueillir deux adultes sans problème – trois au besoin. L'espace pour les jambes et les genoux satisfera les occupants arrière en fonction de la générosité de ceux assis juste devant.

Trois bémols : les cadrans deviennent illisibles en plein soleil ou quand on porte des lunettes fumées, le toit ouvrant limite le dégagement au niveau de la tête et les commandes pour régler la climatisation des sièges se trouvent du côté droit de la console, au bas du tableau de bord, ce qui ne rend pas leur identification et leur manipulation intuitives. Assis dans le siège du conducteur, je devais quitter la route des yeux et contourner maladroitement le levier de vitesses.

Les cadrans deviennent illisibles en plein soleil ou quand on porte des lunettes fumées. (Photo: Charles Renny/Auto123.com)