Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai du Lexus NX 450h+ 2022 : tout beau, tout neuf

Lexus NX 450h+ 2022, profil
Photo : D.Heyman
Lexus NX 450h+ 2022, profil

Auto123 met à l’essai le Lexus NX 450h+ 2022, tout frais et tout neuf.

Depuis son lancement pour l'année-modèle 2015, le Lexus NX a eu une existence plutôt difficile. Pas nécessairement à cause du segment dans lequel il est en compétition – le segment des multisegments compacts de luxe est toujours à la recherche de nouveaux modèles –, mais plutôt parce qu'il a eu du mal à échapper à l'ombre de son grand frère.

Oui, le NX existe aux côtés du Lexus RX, l'un des pionniers du segment des VUS de luxe et un énorme vendeur pour Lexus. Le NX n'était pas beaucoup plus petit à ses débuts et n'avait pas l'air si différent, et bien qu'il coûte environ 10 000 $ de moins à la base qu'un RX, ce dernier était et est si bon que vous saviez que les gens trouveraient un moyen de se l'offrir s'ils le pouvaient. Et ils l'ont fait, environ 3 000 fois plus au Canada en 2021 pour le RX que pour le NX.

Mais, il y a un nouveau NX ici maintenant, et il nous arrive, alors que le RX commence à montrer lui aussi des signes de vieillissement.

Pour 2022, le NX a été doté d'un nouveau faciès à l'avant et à l'arrière, d'un habitacle largement redessiné et, plus précisément pour les besoins de cet examen, d'une version hybride rechargeable (PHEV) pour accompagner l'hybride vu précédemment. C'est pourquoi il y a un "+" dans le nom du modèle que j'ai essayé, le "+" faisant référence à la possibilité pour le propriétaire de brancher et de recharger le véhicule pour une conduite entièrement électrique sur une distance de 61 km. Il n'y a pas de 450h "non +", cependant, alors discutez entre vous pour savoir si le signe "+" est redondant ou non.

Consultez les véhicules à vendre disponibles près de chez vous

Lexus NX 450h+ 2022, avant
Photo : D.Heyman
Lexus NX 450h+ 2022, avant

Tout beau, tout neuf
Si le dernier NX conserve la grande calandre en forme de sablier ornée du traditionnel écusson Lexus en forme de « L », il est doté de nouveaux phares qui regroupent désormais les feux de position et les phares sous la même lentille, de nouveaux antibrouillards et d'un capot en forme de coquille, ainsi que de rétroviseurs extérieurs au design différent et d'une allure générale plus personnalisée. L'ensemble Exécutif du véhicule d’essai, quant à lui, ajoute des phares DEL à trois faisceaux et à correction automatique d'assiette, ainsi que des jantes spéciales de 20 pouces.

Le bouclier arrière, cependant, reçoit peut-être le plus grand changement, bien qu'il s'agisse plus de ce qu'il a perdu que de ce qu'il a gagné : cet écusson Lexus dont nous parlions ? On ne le trouve nulle part sur le hayon arrière, où il est remplacé par une grande inscription L-E-X-U-S, conformément à une tendance populaire observée dans le monde des multisegments de nos jours. Cette inscription est complétée par une barre de feux arrière pleine largeur qui donne un aspect plus bas et plus large à l'ensemble. Les changements de style extérieur ne sont pas énormes, mais ils ont fait du NX le Lexus le plus moderne de tous les Lexus, à l'exception de la sportive LC.

Lexus NX 450h+ 2022, intérieur
Photo : D.Heyman
Lexus NX 450h+ 2022, intérieur

Un habitacle moderne
À l'intérieur, les changements sont plus radicaux puisque le nouveau NX accueille un nouveau système d'infodivertissement Lexus – baptisé « Interface Lexus ». Disons que la marque en avait besoin comme les Maple Leafs ont besoin d'une coupe. Ou même simplement d'une ronde des séries éliminatoires remportée.

Le système à pavé tactile et à curseur, qui était compliqué et ne fonctionnait que partiellement, a été remplacé par une interface à écran tactile. Et quel écran ! Les nouveaux graphiques et le nouveau système d'exploitation sont superbes (et la puissance de traitement est cinq fois plus rapide que la précédente, selon Lexus), mais regardez la taille de l'écran ! Il s'agit d'une surface balayée de 14 pouces en option (contre 9,8 pouces sur le modèle de base), et il est placé plus près et en angle vers le conducteur, contrairement à ce qui se passait auparavant, lorsque l'écran large était placé trop loin et trop haut sur le tableau de bord pour être atteint confortablement depuis le siège du conducteur. Cela n'a jamais été aussi mauvais ici que dans le RX, mais quoi qu'il en soit, c'est beaucoup mieux maintenant.

Il est également compatible avec Apple CarPlay et Android Auto, les deux interfaces étant disponibles via une connexion sans fil, et les deux occupant la totalité de l'écran. Même si les applications prennent autant de place, les commandes de climatisation demeurent, composées d'une combinaison d'une interface tactile et de cadrans traditionnels. Mais même les cadrans sont dotés d'un écran numérique afin de mieux les intégrer à leur environnement. Si vous voulez plus que les commandes de base de la température, des sièges chauffants/refroidissants et du volant chauffant, il y a un sous-menu, auquel on accède en glissant la souris vers le haut à partir de la base de l'écran, qui offre des commandes plus approfondies comme un réglage de la climatisation écologique. C'est très bien, mais je pense que deux boutons de part et d'autre du bouton de volume, en dessous de tout ça, pour les commandes de recherche et de saut, seraient bienvenus.

Lexus NX 450h+ 2022, tableau de bord
Photo : D.Heyman
Lexus NX 450h+ 2022, tableau de bord

Les autres affichages comprennent un rétroviseur numérique (important dans les petits véhicules pour que les passagers arrière de grande taille ou les charges n'obstruent pas la visibilité vers l'arrière) et un affichage tête haute.

Ce qui nous amène à une petite curiosité en ce qui concerne le NX.

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, les commandes au volant généralement utilisées pour naviguer dans le groupe de jauges (partiellement numérisées, dans ce cas, et pas très différentes des précédentes) sont en fait utilisées pour naviguer dans l’affichage tête haute, qui est l'endroit où vous regardez pour modifier le contenu de votre groupe de jauges. Cela semble un peu à l'envers, n'est-ce pas ?

Parmi les autres petits problèmes intérieurs, on note l'absence du toit ouvrant intégral en option que l'on retrouve dans d'autres modèles NX (c'est donc un moins pour un plus), car il ajouterait trop de poids à un véhicule déjà alourdi par un système hybride lourd et un placement des commandes un peu bizarre. Par exemple, lorsque je suis entré dans le véhicule, il m'a fallu deux bonnes minutes pour trouver le bouton de mise en marche et d'arrêt du moteur, et j'ai maintes fois tendu la main vers le bouton de climatisation le plus à gauche au lieu du véritable bouton de mise en marche et d'arrêt. Il m'a également fallu un peu de temps pour m'habituer à l'ouverture électronique des portes, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur.

Lexus NX 450h+ 2022, deuxième rangée de sièges
Photo : D.Heyman
Lexus NX 450h+ 2022, deuxième rangée de sièges

L'espace intérieur est bon à l'avant comme à l'arrière, mais il est particulièrement généreux à l'arrière, puisque l'absence du toit ouvrant pleine longueur permet d'avoir plus d'espace pour la tête à l'arrière. Les sièges sont confortables – comme on est en droit de s'attendre de la part de Lexus – et il n'y a pas moins d'espace pour les passagers dans le PHEV que dans les autres modèles NX.

Je suis aussi un grand admirateur de l'assistant virtuel que vous obtenez, qui permet des commandes allant de monter le chauffage à trouver le restaurant de sushi le plus proche. Une autre fonctionnalité intéressante est la possibilité pour le système de navigation d'envoyer automatiquement un message d'heure d'arrivée prévue à la personne que vous allez visiter, à condition que ses coordonnées figurent dans votre appareil jumelé. Le système reconnaît également une multitude d'accents et peut dire si c'est le passager avant ou le conducteur qui émet les commandes.

La partie électrique
Alors que le fabricant annonce 61 km avec une charge complète, le maximum que j'ai pu constater après une charge complète était de 57 km, ce qui s'est réduit à environ 51 km en utilisation réelle après mon essai. Un essai qui, je vous l'accorde, s'est déroulé sur des routes de montagne ondulées, des rues urbaines encombrées et des autoroutes ouvertes et plates. Bien sûr, j'ai conduit presque tous les PHEV de la taille du NX qui existent, et il est rarement réaliste d'atteindre le kilométrage annoncé par un constructeur. Les conditions de conduite ne seront jamais aussi parfaites.

Lexus NX 450h+ 2022, moteur
Photo : D.Heyman
Lexus NX 450h+ 2022, moteur

Le NX permet cependant de tirer le maximum de votre autonomie grâce à un bouton marqué « HV-EV HOLD CHG », monté sous le levier de vitesses. Il vous permet d'économiser votre charge pour plus tard dans votre conduite. Supposons que vous êtes sur l'autoroute lorsque votre moteur à essence – un 4-cylindres de 2,5-litres, soit dit en passant – est le plus efficace, mais que vous savez que vous arriverez plus tard dans le trafic, lorsque votre moteur électrique sera le plus efficace. Vous pouvez conserver votre charge pour ce moment bien précis. Il y a aussi un bouton « Auto EV/HV » qui vous permet d'aller dans l'autre sens et de forcer le véhicule à utiliser uniquement son moteur EV.

En outre, il convient de mentionner que le 450h+ partage son groupe motopropulseur avec le Toyota RAV4 Prime et que ce véhicule, croyez-le ou non, est le deuxième véhicule le plus rapide construit par Toyota au Canada, se situant juste en dessous de la GR Supra et au-dessus du coupé GR 86. Pour le NX, cela se traduit par une puissance combinée de 305 chevaux qui est immédiatement transmise aux quatre roues via une transmission CVT. Grâce à sa réserve d'essence, il ne s'essouffle pas à la vitesse non plus. Il s'agit d'un multisegment qui se distingue par son groupe motopropulseur.

Le confort ? De la part d'une Lexus ?
Bien sûr, il s'agit également d'un multisegment Lexus, ce qui signifie qu'il doit également être confortable. C'est ce que fait la 450h+, même sans les amortisseurs adaptatifs optionnels que l'on obtient avec l'ensemble F-Sport Série 3 que ma voiture n'avait pas. Les bosses sont absorbées avec brio et le roulis, l'enfoncement et l'accroupissement de la carrosserie – même avec les vitesses de départ rapides – sont agréablement réduits. Ce qui est impressionnant, compte tenu de l'empattement court du NX et du fait que, une fois que vous avez dépassé son poids, le VUS peut se débrouiller tout seul dans des climats plus sinueux.

C'est bien, mais ce qui m'a le plus frappé, c'est la solidité du véhicule dans toutes les situations. Il suffit des plus grosses bosses de la route pour faire trembler son capot, et c'est un gros avantage pour un véhicule qui, VUS ou pas, va passer beaucoup de temps dans les rues de la ville.

Lexus NX 450h+ 2022, calandre
Photo : D.Heyman
Lexus NX 450h+ 2022, calandre

Le mot de la fin
Le NX est le premier modèle à être redessiné dans l'ère du « nouveau Lexus » (l'IS étant plutôt une grosse révision) et c'est un très bon point de départ grâce à son excellente technologie intérieure, son système PHEV facilement gérable et son expérience ultraconfortable dans l'habitacle et sur la route. Bien sûr, il n'est peut-être pas allé très loin en matière de style et il y a quelques problèmes à l'intérieur, mais le NX n'est plus complètement dans l'ombre du RX. Un travail bien fait.

On aime

La technologie intérieure avancée
Le système hybride intuitif
La conduite fantastique
    
On aime moins

Pas de toit ouvrant panoramique en option
Pas de capacité de charge rapide en courant continu
        
La concurrence principale

Audi Q5 TFSI e
BMW X3 30e
Lincoln Corsair GT
Volvo XC60 Recharge

Lexus NX 450h+ 2022, trois quarts arrière
Photo : D.Heyman
Lexus NX 450h+ 2022, trois quarts arrière

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Lexus NX 2022
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :D.Heyman
Photos du Lexus NX 450h+ 2022