Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Premier essai du Lincoln Corsair 2020 : débonnaire et imperturbable

Kelowna, Colombie-Britannique - Je ne suis probablement pas le seul à le dire, mais je dois saluer la décision de Lincoln de s’éloigner de son ancien système de noms de modèles basé sur des lettres au profit d’appellation basées sur le nautisme et/ou l’aviation. Ainsi, le grand Navigator et le Nautilus ont été rejoints cette année par l’Aviator, et maintenant par le multisegment compact Lincoln Corsair 2020, le plus petit du groupe.

Le nouveau Corsair est essentiellement un Ford Escape rehaussé, partageant bon nombre des éléments mécaniques de ce modèle, mais placé sous un extérieur raffiné et élégant. Cela dit, étant donné que le nouvel Escape est également un produit considérablement amélioré, son utilisation par le Corsair n’est pas une si mauvaise chose. De plus, visuellement, Lincoln a pris soin de donner à son multisegment une signature visuelle tout à fait différente de l’Escape.

Photo : D.Boshouwers

Non, ce n’est pas un MKC 2.0
Les constructeurs automobiles Ford et Lincoln font le nécessaire pour rendre leurs gammes de nouveaux VUS aussi attrayants que possible, ce qui était à prévoir considérant que leurs paniers contiennent moins d’œufs avec la quasi-extinction de leurs familles de voitures. Ainsi, le Corsair, qui s’installe dans la gamme du constructeur là où se trouvait précédemment le MKC, représente une nette amélioration par rapport à ce modèle, et ce, sur la plupart des aspects importants.

Le Corsair est, par exemple, un peu plus long, un peu plus large et un peu plus bas que son prédécesseur, ce qui lui confère une meilleure mine, plus moderne. Il reprend également plusieurs caractéristiques de conception du plus grand Aviator, telles que la ligne qui parcourt la longueur du véhicule, ainsi que le nom Corsair apparaissant sous le pilier A. Il reprend également l’apparence relativement carrée de l’Aviator, par opposition aux lignes plus horizontales de l’Escape, qui s’apparente plus à une voiture que le Corsair.

Photo : D.Boshouwers

L’intérieur
Le nouveau Corsair offre un environnement aéré et profilé qui reflète le désir de Lincoln de créer une expérience de conduite qui ravigote au lieu d’épuiser lors de longs voyages. Ici encore, de nombreux indices sont tirés du plus grand Aviator en matière de configuration ergonomique. En fait, l’intérieur est virtuellement copié sur celui de l’Aviator, en format légèrement plus petit, bien sûr.

On retrouve une présentation horizontale simple et agréable pour le tableau de bord, sans angles ni courbes inutiles. J’ai bien aimé le groupe de boutons (boutons et commandes) sur un type d’étagère dans la partie inférieure de la console centrale. Cette dernière flotte au-dessus d’un espace de stockage. Au bas se trouve le commutateur des modes de conduite, que l’on peut confondre avec le levier de changement de vitesse. Dans ce cas-ci, les commandes de changement de vitesse sont localisées, sous la forme d’une rangée de boutons, plus haut sur la console.

Globalement, les matériaux utilisés sont souples dans la mesure du possible et sont de qualité supérieure. L’affichage à deux tons pour les couleurs de l’intérieur est très bien réussi, à mon avis.

Photo : D.Boshouwers

Parmi les autres éléments notables, citons le positionnement des commandes (aux portières) pour les sièges avant à 24 réglages assistés, ainsi qu’à l’écran tactile de 8 pouces qu’on dirait collé sur une étagère de la partie supérieure de la console centrale. Les sièges disposent d’ailleurs d’une fonction de massage (livrable), qui peut être activée et configurée via l’écran tactile.

Lincoln présente trois nouveaux coloris intérieurs bicolores avec le Corsair : Beyond Blue, Medium Slate et, celui qui m’a séduit, Cashew, qui associe un riche marron au noir pour un effet très attrayant et somptueux.

Plus besoin de clé intelligente
Le gadget qui est peut-être le plus astucieux sur le plan technique, c’est le système « Phone as a Key » de Lincoln, livrable en option dans la version Reserve du Corsair. Il permet aux propriétaires (et jusqu’à trois autres utilisateurs) d’installer une application sur leur téléphone intelligent et de l’utiliser au lieu d’une clé intelligente pour accéder au véhicule, le faire démarrer et configurer ses paramètres, par exemple pour la température et les positions du siège et du volant. Contrairement à certains autres systèmes du genre, vous n’avez même pas besoin ici d’avoir la clé avec vous lorsque vous approchez et entrez dans votre véhicule.

Photo : D.Boshouwers

Si cela ne suffit pas, on peut se tourner vers plusieurs autres merveilles technologiques dans ce véhicule résolument tendance à ce chapitre. Un bouton sur le volant active (parfois accidentellement) le système de commande vocale, le chargement de téléphone sans fil (via une fente dans l’appui-coude entre les sièges avant) et un point d’accès Wi-Fi intégré. Une option de l’édition Reserve consiste en un écran de 12,3 pouces pour le groupe d’instruments numériques qui est visuellement impressionnant (bien que curieusement lent à réagir quand on fait des changements).

Sanctuaire
Ces caractéristiques, de même que la fonction de massage susmentionnée, un double mur de séparation entre le bloc-moteur et la cabine (pour une conduite plus silencieuse), un pare-brise qui réduit le bruit, ainsi qu’un système de suspension arrière différent de celui trouvé sur l’Escape 2020, contribuent à développer ce que Lincoln appelle le concept de Sanctuaire selon lequel l’environnement intérieur ne devrait pas être stressant et fatiguant, mais un endroit qui réduit le stress et la fatigue.

Photo : D.Boshouwers

À nos yeux, la tentative est en grande partie réussie. Pour un véhicule si sophistiqué en matière de techno, le nouveau Corsair est remarquablement convivial. L’ergonomie est bonne, l’interface multimédia du Sync 3 de Ford est très compétente et les sièges sont confortables, même avant que vous ne passiez à la fonction de massage. Pour un VUS compact, l’espace pour les passagers de la dernière rangée est acceptable, sans être vraiment impressionnant.

La conduite
Pour le meilleur ou pour le pire, cependant, ce concept de sanctuaire s’étend à la conduite. Pour être clair, le Corsair 2020 ne manque pas de puissance, en particulier grâce au moteur turbo de 2,3 litres à 4 cylindres (295 chevaux, 310 livres-pieds de couple) qui est livrable avec l’édition Reserve que nous avons pilotée lors de notre essai dans la vallée de l’Okanagan, en Colombie-Britannique. Travaillant de concert avec une boîte automatique SelectShift à huit vitesses discrètes et efficaces, cette unité n’a aucun mal à fournir le coup de poing nécessaire pour permettre les passages et les montées sans effort sur l’autoroute.

Photo : D.Boshouwers

En fait, même si nous n’avons pas eu la chance de conduire la version équipée du moteur de base 4-cylindres de 2 litres (250 chevaux, 280 livres-pieds de couple), ceux qui l’ont piloté ce jour-là nous ont assuré que même cette unité livre assez de puissance pour ce VUS compact. Quel que soit le moteur, le Corsair est proposé avec une configuration à quatre roues motrices.

La raison pour laquelle nous affirmons que le concept de sanctuaire s’étend à la conduite, c’est qu’en aucun cas le comportement du Corsair ne s’est montré sportif. À un tel point qu’on doit en conclure que ce modèle ne cherche pas à réellement concurrencer les modèles utilitaires compacts allemands tels le BMW X3 ou le Mercedes-Benz GLC. L’accélération est solide, le délai du turbo se situe dans les limites acceptables et l’on décernait peu de roulis dans les courbes. Cependant, la direction manque de netteté. Le freinage, quant à lui, s’est montré cinglant et rassurant.

Photo : D.Boshouwers

Modes de conduite
À la recherche de sensations fortes, nous nous sommes mis à fouiller dans les modes de conduite disponibles… nous avons trouvé le mode Excite. Ce dernier est, vraisemblablement, le mode que l’on choisit lorsque le réglage Normal est trop banal, lorsque vous ne ressentez pas le besoin de discuter et lorsque vous ne conduisez pas au cœur de conditions glissantes (Slippery) ou enneigées (Deep). Le mode Excite augmente la réponse de l’accélérateur et raidit légèrement la suspension, mais ça n’excite pas, ça non. Peut-être auraient-ils dû le nommer, je ne sais pas, Réveillé.

Soyons justes, cependant. Comme mentionné, je suppose que Lincoln ne cherche pas trop à conquérir grand nombre d’amoureux des VUS allemands sportifs ; ils souhaitent simplement que leur VUS compact soit suffisamment dynamique pour attirer les jeunes consommateurs et, surtout, frapper fort contre Cadillac. 

Et en ce sens, le Corsair 2020 est un produit intéressant. Le moteur de 2,3 litres est impressionnant, le freinage est puissant et les fonctionnalités techniques sont modernes et bien présentées. De plus, la coque extérieure est très attrayante et elle est assortie à un intérieur rafraîchissant et simplifié qui est sophistiqué sans trop chercher à être à la mode. Sanctuaire, en effet…

Photo : D.Boshouwers
Photo : D.Boshouwers

Les prix
Le prix du modèle de base du Lincoln Corsair 2020 est de 46 400 $, mais il peut augmenter rapidement. Notre édition Reserve, avec les plus grandes roues de 20 pouces et le toit ouvrant panoramique, ainsi que le plus gros moteur de 2,3 litres, vient avec un prix de vente au-delà de 68 000 $, ce qui la place en réalité un cran au-dessus de la version de base de l’Aviator. C’est beaucoup pour un VUS compact, même de luxe. 

Cela découragera-t-il les acheteurs potentiels ? Lincoln elle-même a déclaré que le nouveau Corsair est destiné à servir de passerelle vers les segments de luxe. 68 000 $, c’est beaucoup demander à des acheteurs qui sont habitués de payer beaucoup moins pour leurs véhicules.

 

Consultez notre inventaire de véhicules Lincoln d'occasion disponibles dans votre région du Canada

Photo : D.Boshouwers

On aime

Moteur suffisamment puissant
Design intérieur sophistiqué et sympathique 
Freinage vif
Technologie avancée sans être envahissante
Bonne insonorisation et douceur de roulement (nous nous réservons toutefois le droit de changer d’avis une fois qu’on le testera sur les routes accidentées du Québec !)

On aime moins

Où est l'Excite?
La direction est pondéreuse
Les prix grimpent à des sommets alarmants lorsque l’on se paie toutes les options
Pourquoi ne pas réellement intégrer un écran tactile lors de la conception d’un nouveau modèle ?

La concurrence principale

Lexus NX
Mercedes-Benz GLC
BMW X3
Audi Q3
Acura RDX
Volvo XC60
Cadillac XT4

Photo : D.Boshouwers

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Lincoln Corsair 2020
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Lincoln Corsair 2020
lincoln corsair 2020
Lincoln Corsair 2020
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :D.Boshouwers
Photos du Lincoln Corsair 2020