Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mazda B4000 SE 4x4 2007 : essai

Mazda B4000 SE 4x4 2007 : essai

Elle contourne habilement les foyers de retraite ! Par ,

Elle contourne habilement les foyers de retraite !

Quatorze ans, c'est long. En années de chien, c'est toute une vie, mais en années de voiture, c'est une éternité. On a l'impression que la génération actuelle de la camionnette de Série B de Mazda ainsi que de sa consoeur de Ford, la Ranger, est parmi nous depuis des siècles.

Ce n'est pas surprenant. Introduite pour l'année modèle 1994, la Série B n'a subi aucun changement majeur depuis. Pire encore, la calandre n'a même pas été changée depuis 10 ans. Alors, comment distinguer le modèle 2007 d'un modèle 1998 ? Oubliez ça !
 
La Série B n'est pas très zoom-zoom, mais elle ne manque pas de caractère.

Aucun changement mécanique ou presque
Trois moteurs figurent dans la fiche technique de la Série B, hier comme aujourd'hui : 4-cylindres de 2,3 ou de 2,5 litres (selon les années), V6 de 3 litres et V6 de 4 litres. En réalité, les seuls changements remarqués pour la B4000 ont été l'ajout d'un rapport à la boîte de vitesses automatique en 1999 et une augmentation de la puissance du moteur en 2001, passant de 160 à 207 chevaux.

Cette puissance semble modeste par rapport aux 261 chevaux de la Nissan Frontier et aux 260 chevaux de la Dodge Dakota. Par contre, dites-vous bien que la B4000 est plus petite et moins lourde que ces deux dernières. Le moteur bénéficie de beaucoup de couple à bas régime, ce qui permet des départs rapides. De plus, elle ne comporte pas un système d'antipatinage : en mode 2RM, les roues arrière crieront au supplice quand vous écraserez l'accélérateur.

La B4000 automatique a une capacité de remorquage de 2 530 kilos (5 580 livres), mais elle doit évidemment être équipée d'un attelage de remorque. Par contre, on peut toujours tirer jusqu'à 907 kilos (2 000 livres) en attelant directement sur le pare-chocs arrière, du moins, c'est ce qu'on nous passe comme information.

Contrairement à la publicité de Mazda, la B4000 n'a aucune prétention sportive. Le moteur est efficace, mais il ne démontre aucune envie de se faire solliciter. De plus, ce vieux V6 consomme comme... un vieux V6 : 17,5 litres aux 100 kilomètres durant mon essai.
 
La conduite de la B4000 n'est pas aussi rafinée que celle des Ridgeline et Frontier.