Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai du Mazda CX-30 2020 : Entre deux chaises

Des protections d’assurance auto
de qualité, à prix avantageux. Obtenez une soumission en ligne dès maintenant.
OBTENEZ UNE
SOUMISSION AUTO

Auto123 fait l’essai du Mazda CX-30 2020.

Encore un autre VUS, allez-vous dire. Vous n’avez pas tort, ils sont tellement nombreux à sortir qu’on en perd son latin. Pour expliquer les choses simplement, le CX-30 est basé sur la plus récente plateforme de la Mazda 3. Mazda a fait avec le CX-30 ce que Subaru a fait avec le CrossTrek. On prend une Impreza ou dans ce cas-ci une Mazda 3 et on la lève de la terre.

En ce qui concerne le format, nous sommes entre les Mazda CX-3 et CX-5. Alors, pourquoi ne pas l’avoir nommé CX-4, il y aurait moins de confusion. Vous avez raison toutefois, le nom CX-4 est réservé à la Chine, il a donc fallu trouver autre chose et c’est pourquoi vous avez le CX-30.

Nous parions d’ailleurs un petit deux dollars que le CX-3 ne reviendra pas l’an prochain et que le CX-30 deviendra le format d’entrée des VUS chez Mazda.

Auto123 lance Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Mazda CX-30 2020, trois quarts arrière
Photo : Mazda
Mazda CX-30 2020, trois quarts arrière

Bon sang ne saurait mentir
Comme le CX-30 est issu d’une base saine et solide, son comportement est sans surprise. Il est nerveux et réactif sur la route. Notre recommandation est d’aller vers le moteur 2,5 litres qui est le seul vraiment intéressant. Le moteur 2 litres de base est râpeux et manque de nerfs pour pousser le véhicule convenablement.  

Il est très facile de se retrouver dans l’offre de modèles. Vous avez d’abord la version GX qui vient de série avec roues motrices avant et moteur 2,0 litres de 155 chevaux et 150 lb-pi de couple. Si vous êtes un bourlingueur urbain qui ne sort pas son nez de la ville, cela peut aller, même si le prix de base de 24 000 $ est assez élevé.

Viens ensuite la version GS elle aussi offerte avec un choix de traction ou 4RM, mais cette fois avec un moteur 2,5 litres qui fait 186 chevaux et autant de couple. Le surplus de puissance est non seulement apprécié, mais la différence de consommation est insignifiante. Vous avez une moyenne annoncée de de 9,4 l / 100 km en ville et 7,7 l sur la route pour le moteur 2,0 litres avec 4RM, alors que le moteur 2,5 litres fait une moyenne de 9,9 l / 100 km en ville et 7,7 aussi sur la route.

Mazda CX-30 2020, avant
Photo : Mazda
Mazda CX-30 2020, avant

La plus grande différence est dans le prix. Le GS 2RM est à 26 650 $, mais nous croyons que le jeu en vaut la chandelle.

Il y a aussi la version GT qui vient uniquement en version 4RM à 33 850 $. Notre recommandation va vers une version GS 4RM à 28 650 $.

Équipement
Sans être aussi étroit qu’un CX-3, le CX-30 gagnerait à être plus spacieux. Il fera l’affaire pour la petite famille de 4, mais c’est tout juste. Disons, pour être poli, que l’espace est compté.

En revanche, comme il s’inspire en tout point du Mazda 3, l’intérieur est bien conçu et la finition sans reproche. Il y a de nombreux rangements pour dissimuler toutes sortes de petites choses. Les sièges sont un peu étroits, mais confortables.

Mazda CX-30 2020, profil
Photo : Mazda
Mazda CX-30 2020, profil

Parmi les irritants, il faut mentionner le système d’infodivertissement que Mazda a complètement raté. Il vous faut passer par plusieurs menus et sous-menus avec de vous rendre à destination. L’écran n’est pas tactile et vous oblige à jouer de la molette souvent pendant de longues minutes avant de trouver ce que vous cherchez. Nous avons même dû nous arrêter sur le bord de la route pour trouver une station de radio tellement cette opération était distrayante.

Une bonne note pour l’équipement de base qui est assez complet. Vous retrouvez dans la version GX de base un écran central de 8,8 pouces avec Mazda Connect, une chaîne audio à huit haut-parleurs avec radio HD, Apple CarPlay et Android Auto, commandes Bluetooth d'appel mains libres et de jumelage audio, phares à DEL à extinction automatique, freins de stationnement électroniques, accoudoir pour console au plancher avec compartiment de rangement, et de sièges en tissu.

Les aides à la conduite apparaissent avec la version GS qui inclue les caractéristiques de sécurité i-Activsense comme le régulateur de vitesse intelligent avec fonction Stop & Go, le système intelligent d'aide au freinage, la détection des piétons (caméra de détection avant), le système d'aide au maintien de la trajectoire, le système d'avertissement de sortie de voie, le système de commande des feux de route et l'alerte de vigilance du conducteur.

Mazda CX-30 2020, intérieur
Photo : Mazda
Mazda CX-30 2020, intérieur

Le conducteur peut profiter d'un volant chauffant et d'un pommeau de levier de vitesses gainés de cuir ainsi que des essuie-glaces avec détecteur de pluie, tandis que les passagers peuvent bénéficier d'un contrôle automatique de la température à deux zones, de bouches de climatisation arrière et d'accoudoirs arrière avec porte-gobelets.

La version GT ajoute un système audio haut de gamme à 12 haut-parleurs de Bose, des rétroviseurs extérieurs avec fonction d'inclinaison vers le bas et lien vers la fonction de mémoire de position du siège, la radio par satellite SiriusXM avec abonnement gratuit de trois mois.

Le CX-30 GT comprend également un afficheur tête haute, un dégivreur d'essuie-glace avant, des sièges en cuir, un hayon électrique, une fonction de mise à niveau automatique des phares avec système adaptatif d'éclairage frontal, des manettes de changement de rapport, la désactivation des cylindres et des phares et feux arrière à éclairage DEL Signature.

Mazda CX-30 2020, feux
Photo : Mazda
Mazda CX-30 2020, feux

Conduite flatteuse
Commençons par les bonnes nouvelles. L’habitacle du CX-30 est très bien fini et se trouve au-dessus de la moyenne dans cette catégorie surtout si l’on compare avec un Nissan Rogue qui se trouve plus au bas de l’échelle. Les matériaux sont de qualité avec même des touches de luxes inattendues comme plusieurs surfaces rembourrées des coutures contrastées qui ajoutent une certaine classe. La console centrale a un aspect discret, en plastique transparent sur un tissage en simili fibre de carbone de belle facture. Nos sièges en cuir de notre version GT étaient aussi très confortables.

Si la cabine est silencieuse, difficile de dire la même chose du moteur un peu bruyant. C’est un peu comme si Mazda avait pensé à bien étouffé tous les autres bruits en laissant un moteur bruyant. Le 2,5 litres fonctionne bien, mais il faudrait dire à Mazda que les boîtes automatiques à six rapports ne sont plus tendance, il faudrait en mettre une à huit rapports. Cela réglerait à la fois le problème de bruit en améliorant la consommation qui est correcte, sans plus. Il faut dire que cette vieille boîte à six rapports est tout de même mieux que l’indigeste boîte CVT de Nissan.

Sur la route, le CX-30 s'est avéré sûr et prévisible. Même en augmentant le rythme, le véhicule reste sécuritaire, l’arrière ne chasse pas et le confort demeure bon, même si l’état de la route se dégrade. La pédale de frein offre un bon retour d'information et était facile à moduler.

Mazda CX-30 2020, sur la route
Photo : Mazda
Mazda CX-30 2020, sur la route

Pour ceux qui prennent place à l’arrière, les ouvertures des portes arrière sont étroites, et le dégagement limité des genoux et de la tête sur la banquette arrière rend l'accès à l'intérieur et à l'extérieur un peu difficile et le coffre n’est pas très grand.

Conclusion
Finalement, on achète ou pas ce CX-30 ? Oui, bien sûr, surtout si c’est une version GS 4RM qui semble à notre avis offrir le meilleur rapport qualité/prix/équipement. Nous admettons que la version GT est plus flatteuse et mieux équipée, mais ce sera 5 000 $ de plus pour y accéder.

Conseils pour Mazda : il faut retravailler le moteur pour son silence de fonctionnement et passer à une boîte automatique plus moderne. Je me demande où est le fameux moteur SKYACTIV-X qui réglerait ces problèmes ?

Mazda CX-30 2020, trois quarts avant
Photo : Mazda
Mazda CX-30 2020, trois quarts avant

On aime

Qualité des matériaux
Conduite inspirée
Châssis solide

On aime moins

Système d’infodivertissement confus
Cabine un peu à l’étroit
Boîte automatique à 6 rapports vieillissante
Moteur 2,0 litres déconseillé
Moteur bruyant

La concurrence principale

Jeep Compass
Mitsubishi Eclipse Cross
Nissan Qashqai
Subaru Crosstrek

Mazda CX-30 2020, phare
Photo : Mazda
Mazda CX-30 2020, phare

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Mazda CX-30 2020
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :Mazda
Photos du Mazda CX-30 2020