Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mercedes-Benz CLS 500 2006

Mercedes-Benz CLS 500 2006

Par ,

Si vous vous rappelez du bal de finissants de votre école secondaire, vous pouvez aussi vous rappeler la surprise que vous avez eu de voir certains de vos confrères et consoeurs de classe sur leur trente-et-un, portant de ravissantes robes ou de seyants smokings. Ces étudiants que vous avez souvent vus sans les voir, sur une base quotidienne, au cours de toutes ces années, vous sont apparus soudainement différents, plus sophistiqués, certains plus attirants.

La Mercedes-Benz CLS 500 2006 (Photo: John LeBlanc, straight-six.com)
Essentiellement une voiture de la classe E élargie et étirée, munie d'une nouvelle robe et d'un habitacle plus attrayant, la classe CLS 2006 est une voiture d'un style certain, qui prouve que l'habit fait le moine, ou dans le cas qui nous concerne, la voiture.

D'abord présentée comme étant le prototype Mercedes-Benz CLS Vision au salon de Francfort de 2003, subjectivement, la CLS est la Benz la plus joliment proportionnée et la plus attirante depuis les voitures sport Mercedes SL des années '50 et '60. Et si l'on se fie aux réactions obtenues autant des jeunes que des vieux qui ont conduit cette voiture pendant une semaine, vous pouvez aussi ajouter "épatante" à cette liste d'adjectifs. Avec le style fuselé de sa partie arrière, sa ligne prononcée qui fait toute la longueur de la voiture et qui se termine aux arches de roues avant, les proportions de ses glaces par rapport à son toit abaissé, et ses phares en forme de boomerang, la CLS ne ressemble à rien de ce que l'on peut voir sur les routes de nos jours.

Au sein de la bourgeonnante famille des coupés Mercedes, la CLS 500 vient se situer entre la CLK 500 (78,800$) et la CL 500 (138,750$). Évidemment, les propriétaires de Mazda RX-8 et de Saturn Ion Coupe pourraient être offensés par la publicité imprimée de Mercedes, qui présente la CLS comme "le premier coupé à quatre portes au monde", mais avec un prix de base de 92,600$ pour ma CLS 500 d'essai, et de 125,600$ pour le modèle CLS 55 AMG qui emprunte le moteur V8 à suralimenteur Lysholm de 5,4 litres de 469 chevaux à la E 55 AMG, peut-être que Mercedes devrait plutôt dire "le coupé à quatre portes le plus dispendieux au monde".

La Mercedes-Benz CLS 500 2006 (Photo: John LeBlanc, straight-six.com)
Si on laisse la sémantique de côté, on peut constater que la CLS donne certainement l'impression d'être un coupé, à l'intérieur. Comparativement à la E, le toit a été abaissé, et la ceinture de carrosserie a été rehaussée. Mercedes est allé tout aussi loin en étirant la console centrale jusqu'aux sièges arrière, faisant définitivement de la CLS une voiture à quatre places. Toutefois, cette ligne de toit fuyante signifie que les personnes reléguées aux places arrière ont intérêt à être jeunes en âge, ou petites de taille.

Le panneau d'instrumentation et les contrôles de chauffage, ventilation et climatisation de la CLS 500 vous sembleront familiers si vous avez pris place dans une E 500 (84,600$) dernièrement. Dans le panneau d'indicateurs, l'horloge analogique, l'indicateur de vitesse et le tachymètre sont encerclés d'une garniture chromée et les indicateurs de niveau d'essence et de température du moteur sont sous forme de graphiques
La Mercedes-Benz CLS 500 2006 (Photo: John LeBlanc, straight-six.com)
verticaux à barres. Le tableau central comprend le système COMAND, toujours aussi incompréhensible, et son affichage couleur. Au-dessus, il y a les commandes de climatisation à quatre zones, et en dessous, le changeur de 6 disques compacts camouflé derrière un petit panneau basculant, que l'on peut commander au toucher d'un bouton. Je vous le dit, pareil comme une E.

Toutefois, quand on regarde les garnitures et l'architecture de l'habitacle, on dirait que des designers de chez Jaguar se sont introduits dans les bureaux de design de Swabian, un soir, et ont introduits leur stylisme dans les systèmes de conception et de fabrication assistée par ordinateur. Une utilisation généreuse de chrome, de bois et cuir à double couture, en plus d'une voluptueuse console centrale en forme de U sont là pour vous rappeler que vous prenez place dans une Mercedes d'un genre différent.