Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Nissan LEAF SL 2011 : essai routier

Nissan LEAF SL 2011 : essai routier

Quand les pub ont raison Par ,

Le marketing est une aventure dangereuse. Chaque fois que le fabricant d’un produit X lance une campagne publicitaire pour son dernier-né, il s’expose à tout un risque. Même si le truc en question a passé tous les tests à l’interne haut la main, le monde réel inflige souvent une bonne dose de réalité crue une fois que les consommateurs mettent la main sur le produit.

Vous souvenez-vous du Nouveau Coke? Non? Que je vous envie votre jeunesse! Si oui, vous vous rappelez sans doute que Coke a déployé LA vedette hollywoodienne de l’époque, payant Bill Cosby une somme faramineuse pour s’exclamer : « New Coke is the best Coke ever! » (Le Nouveau Coke, le meilleur en mieux!). Un flop monumental : les consommateurs ont crié au scandale et Coke a fait marche arrière peu de temps après, retournant à la formule originale. Une erreur qui lui a coûté très, très cher.

Nissan LEAF SL 2011 vue 3/4 avant
La LEAF se veut aussi écologique que la petite plante qui se prélasse au soleil dans votre fenêtre. (Photo: Sébastien D'Amour/Auto123.com)

La pionnière
Nissan a pris un gros risque. Il y a un peu plus de deux ans, elle a annoncé qu’elle allait devenir le premier constructeur d’une gamme complète à lancer une voiture entièrement électrique de série. C’est exactement ce qu’elle a fait, et tout le monde sait comment la voiture en question s’appelle. Nissan l’a ingénieusement baptisée « LEAF » (en lettres majuscules, rien de moins).

La LEAF se veut aussi écologique que la petite plante qui se prélasse au soleil dans votre fenêtre. À part peut-être son look, le LEAF n’offre que du bon. Du bon pour l’environnement, du bon pour la conduite, du bon pour les déplacements. Comme une jolie marguerite, la LEAF baigne dans une aura de gentillesse. Sa nature sympathique infuse son environnement immédiat, et elle a un effet positif sur tous ceux qui s’y trouvent. Conduire la LEAF chamboule nos idées préconçues à propos des VE, et on finit rapidement par se moquer des pauvres innocents qui polluent allègrement avec leurs moteurs à essence.

La fin de semaine que j’avais la LEAF, j’en ai profité pour aller magasiner au centre-ville avec ma tendre moitié. C’est comme si la LEAF nous y avait menés par la main – d’habitude, on va toujours au mégacentre du coin – pour nous montrer à quel point elle prend tout son sens en ville. Sa vivacité et son comportement incroyablement suave et linéaire nous ont laissés bouche bée. Les grandes artères, comme toujours, ressemblaient à un stationnement. Mais la LEAF n’a pas bronché, nous catapultant d’un pas sûr et silencieux dans la direction que je lui indiquais.

Puissance électrique
Le moteur synchrone CA de 80 kW (107 ch) produit un couple instantané, immédiatement pris en charge par la boîte à prise directe qui l’envoie aux roues avant. Les reprises sont aussi bonnes que celles d’une voiture compacte type, surtout en mode « D » normal. Passez en D une deuxième fois, et le mode ECO embarque, calmant les ardeurs et les accélérations de la bête.

Nissan LEAF SL 2011 moteur
Le moteur synchrone CA de 80 kW (107 ch) produit un couple instantané, immédiatement pris en charge par la boîte à prise directe qui l’envoie aux roues avant. (Photo: Sébastien D'Amour/Auto123.com)