Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le Nissan Pathfinder 2017 fait sa marque

Le Nissan Pathfinder 2017 fait sa marque

Ne vous fiez pas seulement aux apparences Par ,

Le Nissan Pathfinder 2017 est le plus récent véhicule à recevoir la nouvelle signature visuelle de la marque (calandre V-motion, phares d’allure plus agressive, forme plus aérodynamique, etc.) et on ne peut que s’en réjouir. En fait, parmi tous les modèles Nissan actuellement en vente — ou du moins parmi ses nombreux VUS et multisegments — c’est le Pathfinder qui en avait probablement le plus besoin.

Le Murano est en quelque sorte le VUS glamour de Nissan, alors c’est normal qu’il soit passé en premier. Le JUKE évolue dans un monde à part en termes de design, mais c’est correct et même souhaité chez un petit multisegment. Le Rogue se veut non seulement le plus gros vendeur de Nissan, mais aussi l’un des véhicules les plus populaires au Canada et aux États-Unis. Enfin, l’Armada est une créature marginale qui ne s’adresse qu’à ceux désirant un puissant V8 non fabriqué par les Américains.

Revenons donc au Pathfinder. Quelle est son identité, au juste?

Le Pathfinder ou la plus belle des minifourgonnettes
Eh bien, pour commencer, il offre 3 rangées de sièges, dont la dernière compte parmi les plus faciles d’accès de l’industrie grâce à la 2e rangée coulissante et repliable (même avec un siège de bébé en place, ce qui est génial). De plus, pour 2017, un hayon à détecteur de mouvement se trouve inclus dans l’équipement de série des versions SL, SL avec ensemble Technologie et privilège ainsi que Platine. 

Le Nissan Pathfinder se contente d’un seul moteur, mais il s’agit d’un fougueux V6, jumelé en l’occurrence à une boîte Xtronic à variation continue — un genre de plus en plus répandu, grâce entre autres à des pionniers comme Nissan. Avec l’expertise gagnée au fil des ans, les ingénieurs ont su la rendre douce et nous faire oublier qu’il s’agit d’une CVT. Elle n’occasionne pas de bruit ni de lamentations du moteur comme tant d’autres. Il faut d’ailleurs préciser que la boîte Xtronic révisée fait partie des plus grandes améliorations du Pathfinder pour 2017 et qu’elle rend la conduite plus agréable qu’avant.

En vérité, la meilleure façon de décrire le Pathfinder est d’en parler comme le remplaçant de la minifourgonnette Quest, abandonnée en 2016 faute de ventes pouvant justifier son existence. Il peut transporter autant de personnes, fournit un rangement adéquat (surtout si l’on garde la banquette arrière à plat) et son V6 ne manque pas de puissance.

Maintenant plus musclé
Nissan a trouvé le moyen de donner encore plus de muscle à son V6 de 3,5 litres, augmentant la puissance à 284 chevaux (+24) et le couple, à 259 livres-pied (+19). Bien que ladite boîte Xtronic soit en partie responsable du regain d’enthousiasme du Pathfinder sur la route, il est clair que cette cavalerie additionnelle lui fait du bien aussi. La moitié des pièces internes sont nouvelles, incluant tout le système d’injection directe, ce qui aide du même coup à réduire la consommation d’essence. Cela dit, j’ai enregistré 15,2 L/100 km en roulant majoritairement en milieu urbain par temps froid; Nissan promet 12,1 L/100 km en ville. 

Le gros Pathfinder se montre étonnamment fringant au décollage. Je ne le qualifierais pas de rapide, encore moins d’explosif, mais on sent vraiment que Nissan a voulu lui injecter de la sportivité comme elle l’a fait pour bien d’autres modèles, allant de la petite Micra à la redoutable GT-R NISMO. 

Évidemment, rares sont les acheteurs de véhicules utilitaires à 3 rangées qui se préoccupent de l’aspect sportif. Le côté pratique et la sécurité leur importent franchement plus. Ils seront heureux de savoir que le Nissan Pathfinder 2017 peut remorquer jusqu’à 2 722 kilos, une capacité supérieure à tous les concurrents directs, dont le Ford Explorer et le Honda Pilot

Si vous ne tirez pas de charges, vous apprécierez quand même la conduite très relaxante que procurent le V6 plus puissant et la boîte Xtronic améliorée sur l’autoroute. Embarquer dans la voie ne pose jamais de problème, ni dépasser un autre véhicule, d’ailleurs. Bonne chance pour me convaincre que les moteurs turbocompressés de Ford paraissent beaucoup plus forts que ce V6. En dehors de la route, le  Pathfinder n’a pas complètement renié son passé de 4x4 robuste; c’est le seul de la catégorie à offrir une fonction de verrouillage pour 2RM et 4RM ainsi qu’un mode automatique. Les randonnées au chalet sur les chemins de gravier ou enneigés se feront sans hésitation.

Priorité : confort
Au-delà de la puissance de dépassement, les utilitaires à 3 rangées misent gros sur l’accessibilité et le confort. Je vous ai déjà parlé de la facilité pour rejoindre la banquette arrière, mais qu’en est-il du reste? 

La marche pour entrer à bord du Pathfinder est un peu haute, mais l’ouverture des portières est généreuse et, une fois assis, on jouit d’un dégagement amplement suffisant, même pour un grand conducteur comme moi. De plus, on voit bien dehors grâce aux vitres de bonnes dimensions et au système de visualisation du périmètre, qui facilite d’ailleurs drôlement les manœuvres de stationnement avec ce long véhicule. 

Sur la route, on découvre rapidement que les petites modifications apportées à la suspension et à la direction pour 2017 ont été bien pensées. La seconde emploie un système d’assistance hydraulique et offre un contraste rafraîchissant avec pas mal tout ce qui se fait ailleurs chez les VUS et multisegments. 

L’ancien Pathfinder avait un bon comportement routier, mais son roulis se faisait presque toujours sentir. Avec de nouveaux amortisseurs et ressorts plus fermes, la situation s’est joliment améliorée. Le véhicule a toutefois conservé assez de souplesse pour bien affronter les rues pleines de nids-de-poule de la grande région de Montréal. À ce niveau, je dirais que Nissan arrive à se démarquer un peu du lot.

Mise à jour technologique
Le vieux système d’infodivertissement de Nissan avait des menus démodés et une interface peu raffinée. Pour 2017, on retrouve à la place (du moins dans la plupart des versions) un écran tactile de type tablette électronique dont le diamètre est de 8 pouces. Le système de navigation, lui, a été bonifié par l’ajout de la reconnaissance vocale (je sais, le Pathfinder arrive un peu en retard, mais félicitons-le quand même). Je m’en suis servi assez souvent et il comprenait bien mes instructions en général. 

En conclusion, même si la lutte n’est pas aussi féroce que chez les compacts, les grands utilitaires à 3 rangées demeurent un marché important pour tous les gros joueurs de l’industrie; certains figurent même parmi leurs meilleurs vendeurs. Il semble que Nissan ait vu juste en modernisant son Pathfinder et, si ce n’était pas du Rogue, il trônerait lui aussi près du sommet des ventes de la marque.

 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Nissan Pathfinder 2017
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Nissan Pathfinder 2017
Nissan Pathfinder 2017
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :Nissan
Photos du Nissan Pathfinder 2017
Version américaine démontrée.