Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Porsche 911 Turbo S 2011 : essai routier

Porsche 911 Turbo S 2011 : essai routier

:-O Par ,

Saint Simonaque! Torrieux! Doux Jésus! Ces exclamations, adoucies pour épargner vos délicates sensibilités, chers lecteurs, étaient toutes suivies de « C’est vite, ça! ». Oui, mesdames et messieurs, la Porsche 911 Turbo S est incroyablement, absurdement vite. « Arrête de niaiser! Vite comment? » Très rapide. Si vite, en fait, qu’il s’agit de la voiture la plus rapide que je n’ai jamais conduite. Bon, je n’ai jamais malmené, pardon, « évalué » quelque Ferrari que ce soit, pas plus qu’une Aston Martin, Lamborghini ou Bugatti, mais croyez-moi, seules les versions les plus débiles de ces voitures exotiques (outre la Veyron) sont à la hauteur de cette bombe signée Porsche.

S, dans la 911 Turbo, désigne 530 ch, des freins en céramique, des jantes en alliage de 19 pouces à verrou central et une panoplie de jouets techno. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)

S, dans la 911 Turbo, désigne 530 ch (30 de plus que la Turbo « ordinaire »), des freins en céramique (Sainte Vierge!), des jantes en alliage de 19 pouces à verrou central (re-Sainte Vierge!), l’ensemble Sport Chrono Turbo avec supports de moteur dynamiques et une pluie de gâteries Porsche ragoûtants comme PDK, VTG, DFI, PSM, PASM, PVT, PTM, alouette! Blagues à part, tous ces composants ont leur mot à dire sur les performances de la bête.

En v’là pour votre argent
Patience! Ces lettres sont toutes de série sur la 911 Turbo S de 200 000 $. Vous avez tout à fait raison : à ce prix-là, elles sont mieux de l’être. Même si ces fonctions sont toutes importantes, celles qui influencent directement la participation du conducteur comprennent la PDK, ou Porsche Duplekamplunkingkrackleg… ou pour ceux qui parlent allemand : Doppelkupplung. Cette boîte manuelle automatisée à sept rapports et à double embrayage est, de loin, la meilleure de son genre que je n’ai jamais évaluée et la boîte la plus compétente que j’ai eu le plaisir de manipuler au fil des ans.

911 + piste = :)
Les présentations se sont faites à Mosport, où la Turbo S a avalé ses premiers kilomètres. Oui, le rodage s’est fait à haute vitesse, à coup de révolutions massives… Sale boulot, n’est-ce pas?! Bref, pour mettre l’expérience en perspective, j’ai d’abord pris la piste derrière le volant d’une 911 Turbo « ordinaire » afin d’apprivoiser les degrés de puissance de ces voitures. J’avais auparavant refait connaissance de la vie en piste au volant d’une Boxster Spyder (oui, je sais…). Me voilà donc dans une Turbo manuelle à six vitesses, m’amusant comme un fou sur le circuit routier. J’ai un faible pour les voitures manuelles, et les Porsche proposent une configuration idéale pour le pointe-talon et les changements de rapports vifs. J’avais le monde à mes pieds!

Pour mettre l’expérience en perspective, j’ai d’abord pris la piste derrière le volant d’une 911 Turbo « ordinaire » afin d’apprivoiser les degrés de puissance de ces voitures. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)