Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Premier essai du Kia Seltos 2021 : la bonne recette ?

Austin, Texas - Lorsqu’on jette un coup d’œil à la gamme Kia, il est difficile de croire qu’il y a 20 ans à peine, cette entreprise faisait ses débuts au pays avec une poignée de modèles dont la qualité était plus que douteuse.

Disons que très peu d’âmes auraient alors parié sur la croissance qu’elle a connue, ainsi que sur sa longévité. Pourtant, on se retrouve tous, deux décennies plus tard, avec une marque qui ne fait plus rire d’elle. Sur ce point, il faut rendre à César ce qui lui appartient ; Kia joue désormais à armes égales avec ses rivaux.

Cependant, au-delà de tout cela, il ne faut pas oublier de l’évaluer d’une manière juste, en regard avec ce que fait la concurrence. L’an dernier, nous avons pu le faire avec les débuts du Telluride et disons que ça s’est bien passé pour le constructeur coréen. Cette année, c’est avec le nouveau Seltos qu’on peut se prêter à l’exercice.

Auto123 lance Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Photo : D.Rufiange

Son rôle ?
Les VUS de taille sous-compacte se multiplient à travers l’industrie, le mot est faible. On en compte maintenant trois chez Kia (Soul, Seltos et Niro) alors qu’il y en a deux chez la « maison-mère » Hyundai (Venue et Kona).

A-t-on affaire à un paquet de clones ? Alors qu’on serait porté à le croire, ce n’est pas vraiment le cas. Le Seltos, parce que c’est de lui qu’on parle, n’est pas une copie du Kona, et encore moins du Venue. Et ce n’est pas une variante quelconque du Niro, et encore moins du Soul au sein de la famille.

En fait, le Seltos profite de sa propre plateforme. Plus haut et plus long que le Kona, il en offre plus, c’est une évidence lorsqu’on le découvre, statiquement ou derrière le volant. Pour bien le situer, il vient se positionner entre le Niro et le Sportage dans la gamme. Plus spacieux que le premier et moins que le deuxième, il est plus branché que les deux en raison de sa conception plus récente, évidemment.

Photo : D.Rufiange

Des organes mécaniques connus
Côté moteurs et transmissions, là, Kia a pigé dans le coffre à outils du groupe. Ainsi, les versions de base — on reviendra sur la dotation — sont animées par un 4-cylindres de 2 litres, lequel suggère une cavalerie de 146 chevaux et un couple de 132 livres-pieds. Au sommet de la gamme, on a accès au 4-cylindres turbo de 1,6 litre, un bloc qui propose 175 chevaux et 195 livres-pieds de couple. Avec le premier, on retrouve la transmission à variation intelligente du constructeur (IVT) alors qu’avec le deuxième, on a droit à une transmission automatique à sept rapports et à double embrayage.  

Au volant, voici ce que ça donne.

Le 2-litres
Avec le petit bloc, je dois vous avouer que je craignais le pire. Ce moteur est aussi au service du Soul et lors de notre contact avec ce dernier en juin 2019, je n’avais pas été tendre à son endroit, le trouvant plutôt anémique. Or, c’est tout le contraire avec le Seltos qui est… plus lourd.

Comment expliquer cet état de fait ? C’est plutôt simple, en fait. Kia, sachant que son moulin devait composer avec une carcasse plus pesante, a revu chacun des réglages des ratios simulés de la boîte CVT. Le couple est aussi livré plus tôt dans la plage du régime moteur, si bien que le Seltos sort bien des blocs, du moins c’est ce qu’on ressent derrière le volant.

Photo : D.Rufiange

Ainsi, vous pouvez y aller sans crainte avec une version pourvue de cette mécanique. Un avertissement, toutefois. Bien que le Seltos n’est pas le genre de véhicule qui sera malmené par ses conducteurs, il est crucial de jouer avec les modes de conduite lorsqu’une accélération brusque et intense est nécessaire. En configuration Normal, le bruit de la boîte CVT nous donne l’impression qu’une brebis se fait égorger sous le capot. En mode Sport, la simulation des rapports est vraiment bien, tellement qu’on croit presque à la présence d’une boîte automatique régulière.  

Le turbo
Avec le moteur turbo, l’expérience est évidemment différente. La puissance est bien exploitée par la transmission automatique précitée, mais nous n’avons pas partagé l’enthousiasme de Kia à son endroit. Si elle offre des transitions rapides et douces lorsqu’on conduit normalement, elle s’est montrée paresseuse lorsque nous avons violenté l’accélérateur. Or, avec un moteur plus puissant, c’est justement là qu’on veut qu’elle réagisse au doigt et à l’œil.

Plutôt, lorsqu’on met la pédale au plancher, il faut d’abord composer avec un délai agaçant. Une fois les organes réveillés, c’est probant, mais encore là, les transitions de la boîte pourraient être plus souples, promptes. Bref, du travail reste à faire ici.

Photo : Kia

La gamme
Au menu, on retrouve trois niveaux de finition, mais cinq variantes. La version de base LX peut être servie avec la traction ou le rouage intégral. Comme c’est la coutume à cette adresse, l’équipement est généreux dès le départ avec les applications Apple CarPlay et Android Auto, ainsi que des sièges chauffants et des éléments de sécurité comme les alertes pour les angles morts et la circulation transversale arrière.

Viennent ensuite les déclinaisons EX et SX. La première peut profiter d’un ensemble Premium qui rehausse substantiellement l’offre avec des sièges avant chauffants et ventilés, des sièges arrière chauffants, ainsi que le système UVO sur écran de 10,25 pouces. Avec la variante SX, on ajoute certains éléments comme l’affichage tête-haute, mais surtout le moteur turbo.

Photo : D.Rufiange

L’expérience
Le véhicule parfait n’existe pas. Surtout, les besoins des acheteurs ne sont pas les mêmes. Dans un créneau donné, un fabricant essaie toujours d’y aller de compromis pour satisfaire les masses, la recette du bonheur… financier.

Avec le Seltos, on vient d’accoucher d’un format vraiment intéressant. Il n’est pas trop gros ni trop petit. Sa conduite n’est pas trop moche et à bord, on a beaucoup d’espace en regard du format proposé. Le plancher à deux niveaux à l’arrière fait qu’on peut maximiser le volume lorsque nécessaire. Et pour les passagers arrière, aucun compromis n’est requis ; on respire à cet endroit.

Et une fois au volant, hormis les remontrances déjà adressées au travail des boîtes de vitesses, on profite d’un châssis bien né, d’une direction qui se met à l’abri des critiques et d’une tenue de route somme toute équilibrée. Rien d’excitant, mais rien d’ennuyeux à l’extrême ou de problématique.

Photo : D.Rufiange

Conclusion
Considérant tout ce qui précède, la clientèle visée par le Seltos risque d’être séduite.

Toutefois, si un doute doit subsister, c’est le suivant. Parce que Kia n’est pas le premier constructeur à proposer un véhicule dans le segment, on se demande seulement de quelle façon celui-ci va faire sa place. Il a beau présenter des avantages, plusieurs clients ont déjà fait leur choix. La stratégie marketing du constructeur devra être agressive et le Seltos devra être vu abondamment pour être découvert.

Autrement, il ne sera qu’un VUS parmi d’autres sur le marché.

Photo : Kia

On aime

Format vraiment intéressant
Un rapport qualité/prix digne de ce constructeur
Volume intérieur généreux

On aime moins

Le travail parfois boiteux des transmissions
Trop de plastiques durs à l’intérieur
Aucune version bicolore au Canada en raison de l’offre du toit ouvrant

Consommation annoncée :

Traction et moteur 2 litres : 8,2 litres aux 100 km en ville, 7,1 litres sur l’autoroute.

Rouage intégral et moteur 2 litres : 8,8 litres aux 100 km en ville, 7,6 litres sur l’autoroute.

Moteur 1,6 litre turbo : 9,4 litres aux 100 km en ville, 8,7 litres sur l’autoroute.

Gamme de prix :

LX Traction         :                     22 995 $
LX Traction intégrale    :             24 995 $
EX Traction intégrale :                27 595 $
EX Premium Traction intégrale : 30 595 $
SX Turbo        :                         32 595 $

La concurrence principale

Chevrolet Trax
Ford EcoSport
Honda HR-V
Hyundai Kona
Mazda CX-30
Subaru Crosstrek

Photo : D.Rufiange

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Kia Seltos 2021
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :D.Rufiange
2021 Kia Seltos pictures