Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Premières impressions: Suzuki XL7 2007

Premières impressions: Suzuki XL7 2007

Par ,

Suzuki grossit...

... au sens figuré et au sens propre. D'abord au figuré : Suzuki a connu une croissance remarquable au cours de la dernière année, dépassant
(Photo: Alain Raymond)
celle de tous ses concurrents au Canada. En effet, avec une progression de 30 %, le constructeur japonais se classe en tête de l'industrie à ce chapitre. Précisons que Suzuki écoule près de la moitié de ses produits au Québec.

Si les choses vont bien à l'échelle canadienne, tout semble également baigner dans l'huile sur la scène mondiale où Suzuki se classe 11e sur les 49 plus importants constructeurs d'automobiles, avec une production totale de 2,1 millions de véhicules. Confiante pour l'avenir et soutenue par ses opérations en Asie, notamment en Inde, Suzuki vise le seuil des 3 millions de véhicules d'ici 2009. Tout un contrat, surtout quand on constate l'état de déconfiture de certains de ses concurrents !

Un gros nouveau-né
Avec un nouveau-né de 4000 livres, Suzuki grossit également au sens propre du terme. Nous qui étions habitués à des « minis », voici que
(Photo: Alain Raymond)
Suzuki nous présente un « maxi » : son nouveau XL7, un modèle multisegment conçu spécifiquement pour l'Amérique du Nord. Croisement entre une familiale et un utilitaire sport, le XL7 emprunte à l'une ses qualités dynamiques de berline et à l'autre ses sept places et sa garde au sol élevée. Précisons-le tout de suite, le XL7 n'est pas un 4 x 4 pur et dur. Certes, il est livrable en version à transmission intégrale en permanence. Il est perché plus haut qu'une berline et il arbore une allure « audacieuse » qui plaît tant à certains; cependant, il ne cherche pas à jouer les chèvres de montagne. En somme, un véhicule « civilisé » pour automobiliste urbain ou pour le banlieusard à la famille nombreuse qui apprécie l'impression de sécurité que procure un gros véhicule.

Chevrolet Metro 1998 (Photo: General Motors)
Si vous connaissez les Chevrolet Metro, Pontiac Firefly, Suzuki Swift, Chevrolet Tracker, Suzuki Sidekick et Suzuki Vitara, vous saurez qu'elles sont toutes nées à Ingersoll, en Ontario, dans l'usine de CAMI Automotive Inc., une co-entreprise exploitée par General Motors et Suzuki. De cette même usine sortent aujourd'hui le Chevrolet Equinox et le Pontiac Torrent ainsi que leur demi-frère, le nouveau Suzuki XL7 dont le moteur, un V6 de 3,6 litres d'origine GM, nous parvient par contre du Japon.

Le nouveau XL7, dérivé Concept-X dévoilé par Suzuki au Salon de l'auto 2005 de Detroit, est donc plus grand et plus puissant que son
(Photo: Alain Raymond)
prédécesseur. Il est livrable en versions à traction et à transmission intégrale, à 5 places et à 7 places. Certes, dans la version à 7 places, l'accès aux places arrière demande une certaine agilité, mais la banquette séparée se rabat à plat et dégage une belle surface de plancher. Même scénario pour la banquette centrale séparée à dossiers rabattables qu'on peut également faire culbuter vers l'avant et qui vient s'appuyer sur le dossier des sièges avant. Enfin, le dossier du siège du passager avant se replie aussi vers l'avant pour créer une surface plate.