Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toyota Avalon 2005 (Extrait vidéo)

Toyota Avalon 2005 (Extrait vidéo)

On efface tout et on recommence ! Par ,

* Cliquez ICI pour visionner une vidéo sur la Toyota Avalon *

On efface tout et on recommence !

Dix ans se sont écoulés depuis l'apparition de l'Avalon et pourtant, cette voiture est demeurée toujours aussi méconnue du public. Pourquoi ? Simplement parce qu'elle était jusqu'à maintenant d'un ennui mortel. Certes, ses qualités sont nombreuses, mais sa ligne comme son comportement étaient à ce point neutres, qu'un hyperactif aurait sans l'ombre d'un doute, pu s'endormir au volant. D'accord, l'Avalon n'a pas été conçue pour les frimeurs, et ne prétend pas offrir une conduite à la BMW, mais sans saveur et sans odeur, il ne reste comme argument que le côté nutritif. Et entre vous et moi, on se lasse rapidement des patates !

Photo - Antoine Joubert
Donc, voyant que le marché des berlines pleine grandeur est en hausse depuis quelque temps, et que plusieurs autres joueurs se sont dernièrement joints à la fête, Toyota n'a eu comme choix que de miser le tout pour le tout en remodelant l'Avalon de A à Z. Désormais, fini cette Camry du dimanche où les seuls éléments de fantaisie peuvent se résumer à un ensemble d'écussons dorés. On nous propose maintenant une nouvelle voiture 100 % Toyota, qui cible efficacement les baby-boomers, et qui ridiculise du même coup plusieurs des concurrentes domestiques (lire Buick LeSabre, Ford Five-Hundred, Pontiac Bonneville). L'Avalon 2005 a été dévoilée en primeur nord-américaine au dernier Salon International de l'Auto de Détroit, et est disponible chez les concessionnaires depuis quelques semaines. Contrairement à nos voisins du sud, nous avons droit qu'à deux versions (XLS et Touring), qui peuvent cependant se voir attribuées plusieurs groupes d'options.

Design et architecture

Photo - Antoine Joubert
Sans vouloir jouer les trouble-fête, il faut admettre qu'esthétiquement, l'Avalon possède tout ce qu'il faut pour porter dignement le logo Lexus. Lors du lancement, qui avait lieu au Toyota/Lexus Ballroom du Cobo Hall de Détroit, je me souviens avoir été agréablement surpris par cette ligne aussi actuelle qu'élégante, qui donne assurément un nouveau souffle à cette doyenne de la marque. Il est rare qu'un produit Toyota m'étonne par son design, mais celle-là, oui. Plus épurée, plus élancée et drôlement plus jolie, la carrosserie se démarque par une grille de calandre à multiples lignes verticales, par un coffre aux formes particulières et par un pavillon arrondi et plus effilé. Du même coup, on dénote une plus forte présence d'éléments chromés, que les acheteurs de ce type de véhicule adorent. Comme le veut aussi la tendance, l'Avalon a fortement gagné en dimensions, dépassant désormais le cap des cinq mètres de longueur. De cette façon, elle peut non seulement continuer de faire compétition aux modèles déjà dans la mire, mais peut également s'attaquer aux très grandes, que sont notamment les Mercury Grand Marquis et Buick Park Avenue.

L'Avalon XLS est livrable avec trois niveaux d'équipements (groupe A, B, C), qui ne peuvent être distingués lorsque vus de l'extérieur. Pour ajouter un zeste d'épice à la sauce, il faut obligatoirement opter pour la version Touring, qui se veut la « sportive » du lot. Il faut cependant avoir l'oeil du tigre pour la différencier, parce qu'elle ne possède que trois particularités. La plus frappante est sans aucun doute ce petit aileron arrière très discret. Cependant, on retrouve aussi des jantes en alliage au design similaire, mais de couleur graphite, ainsi que des phares au xénon.