Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toyota Corolla XRS 2010 : essai routier

Toyota Corolla XRS 2010 : essai routier

On ne trouve pas plus sportif chez Toyota Par ,

Le plus grand fabricant de véhicules japonais n’a aucune voiture sport dans sa vaste gamme de modèles. Parties sont les Supra, Celica et MR2. Si vous voulez un camion, cependant, Toyota a ce segment de marché très bien couvert.

La Corolla en finition XRS est une voiture plus dynamique et amusante.

Qu’est-ce qui est arrivé? Eh bien, il semble que la firme Toyota se soit « Américanisée » durant son ascension au titre de #1 mondial, surpassant le « Big Three » au chapitre des ventes, qui incidemment ne devrait même plus porter ce surnom pour diverses raisons.

Alors pour l’instant, Toyota n’a que quelques modèles « sportifs » pour garder les passionnés de performance heureux. Disons plutôt qu’on les empêche d’être malheureux.

Modeste sous le capot
La version XRS de la Corolla ne battra clairement pas sur le quart de mille les berlines compactes plus sportives telles que les Civic Si, Sentra SE-R Spec V et Jetta GLI. Avec 158 chevaux sous le pied droit, gracieuseté du 4-cylindres de 2,4 litres de la Camry, on ne sentira pas de montées d’adrénaline dans cette voiture.

Bon, elle n’est quand même pas une tortue, puisqu’on atteint les 100 km/h en 8,2 secondes, ce qui est respectable et comparable à des rivales comme les Lancer GTS, Mazda3 GT et Forte SX. Bien que le levier de la boîte manuelle à 5 rapports ne soit pas des plus fluides, c’est une amélioration par rapport à la boîte désagréable à 6 rapports de l’ancienne XRS.

La consommation de carburant est plus que raisonnable malgré la cylindrée du moteur, puisque nous observons une moyenne de 9,1 L/100 km avec un mélange de ville et d’autoroute. De plus, la voiture fonctionne à l’ordinaire sans plomb, ce qui n’était pas le cas de la vieille Corolla XRS que j’ai conduite en 2006.

La tenue de route plus sportive rend évidemment le conducteur plus enclin à conduire de façon plus agressive : le roulis de caisse est mieux contrôlé et la suspension plus ferme rehausse le niveau de confiance de la XRS. Mais ne croyez pas que la Corolla XRS vous fera lever tôt le dimanche matin pour dévorer les routes de campagne.

Les 158 chevaux sous le pied droit sont une gracieuseté du 4-cylindres de 2,4 litres de la Camry.