Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toyota Highlander LE Commodité 2016 : essai routier

Toyota Highlander LE Commodité 2016 : essai routier

Quand fiabilité rime avec fraîcheur Par ,

Lors de mon premier contact avec le Toyota Highlander de nouvelle génération en janvier 2014, j’ai été impressionnée non seulement par son extérieur repensé et ses nombreuses commodités intérieures, mais aussi par sa conduite et son confort sur la route.

Encore aujourd’hui, après la mise à jour de 2016, je ne change pas mon fusil d’épaule. Offrant beaucoup d’espace et de belles attentions sur le tableau de bord, le Highlander est très facile à adopter dans la vie de tous les jours et donne bien peu de raisons de ne pas l’aimer.

Look moderne empreint de caractère
Tout d’abord, le Toyota Highlander 2016 conserve joliment les attributs de sa refonte d’il y a 2 ans, projetant un look moderne qui plaira autant aux clients actuels de Toyota qu’à de nouvelles familles. Sa grande calandre d’allure distinctive flanquée de phares allongés lui confère une prestance sur la route qui manquait cruellement à l’ancienne génération. Les designers de Toyota ont réussi à lui injecter une dose de caractère juste au moment où la concurrence (Honda Pilot, Nissan Pathfinder, etc.) en fait de même. 

À l’arrière, l’édition 2016 du Highlander présente un design anguleux qui s’harmonise avec le reste de la gamme. On y trouve un hayon assisté à hauteur réglable (inclus dans le groupe Commodité; de série en version XLE AWD et Limited AWD), donc pas de crainte à avoir lorsque vous l’ouvrez dans un endroit où le plafond est bas, par exemple un stationnement souterrain. En prime, sa vitre articulée est super pratique pour charger un simple sac ou de petits items dans le coffre.

Habitacle qui épate de plusieurs façons
C’est à l’intérieur du Toyota Highlander 2016 qu’on découvre les meilleurs éléments du véhicule selon moi. La révision la plus intéressante est de loin celle du tableau de bord : les gens de Toyota ont merveilleusement conjugué forme avec fonction. La disposition des commandes s’avère simple et rehausse encore plus le côté convivial du décor. Les gros boutons de la radio et du GPS sont faciles à manipuler. De même, l’utilisation du système d’infodivertissement est un jeu d’enfant; même sans Apple CarPlay ou Android Auto, c’est sans doute l’un de mes systèmes préférés sur le marché en ce moment.

Ce que j’aime plus que tout? Il s’agit de la petite étagère qui s’étire au bas de l’interface de climatisation et du coffre à gants ― parfaite pour ranger des clés, un portefeuille, des carnets ou des téléphones. Elle comprend même des passe-fils bien situés au-dessus des ports USB pour faciliter la gestion et la recharge de nos appareils électroniques. Ça paraît tellement simple, mais ce détail m’a permis d’apprécier encore plus le temps que j’ai passé dans le Toyota Highlander 2016. 

Les sièges procurent un bon confort et s’adaptent à tous les gabarits. L’espace aux rangées arrière m’a surprise; mon jeune garçon avait amplement de liberté pour faire aller ses jambes. Par surcroît, j’adore le système EasySpeak de Toyota, qui emploie un micro monté dans la console au plafond afin que les occupants avant puissent parler sans effort à ceux de la 3e rangée par le biais des haut-parleurs. Plus besoin de crier; on peut demander aux enfants de se calmer d’une voix normale.

Assez de puissance, beaucoup de douceur
Comme toutes les versions du Highlander 2016, mon exemplaire LE Commodité à traction renfermait le vénérable V6 de 3,5 litres de Toyota. Produisant 270 chevaux et 248 livres-pied de couple, ce moteur fournit une bonne puissance et de solides accélérations au besoin. Ce n’est pas un monstre, évidemment, mais il n’a pas besoin de l’être. Il fait parfaitement ce qu’il a à faire pour rendre la conduite du Highlander plus stimulante que vous le pensez. Je me suis payé du bon temps au volant et j’anticipais avec hâte les plus longues sorties tellement il est doux et confortable sur la route.

Mon seul reproche à l’endroit du Toyota Highlander 2016 concerne son manque de visibilité. À première vue, on n’imagine pas que c’est un problème étant donné la taille du véhicule, mais j’ai vite découvert que les montants de toit avant et les 2 suivants bloquent une bonne partie de notre champ de vision. Souvent, je décollais d’une intersection sans avoir réalisé qu’une voiture s’en venait sur la gauche et je devais alors dévier pour éviter une collision. Il faut donc pencher la tête et bien regarder de part et d’autre des montants avant de s’engager.

En termes de sécurité, par contre, le Highlander regorge de caractéristiques actives et passives. Soulignons la caméra de recul et les 8 coussins gonflables inclus de série, le système de surveillance des angles morts avec alerte de circulation transversale arrière en version Limited AWD ainsi que les autres précieux dispositifs de bord (comme des ancrages LATCH pour sièges d’enfants à la 2e et à la 3e rangée).

Le Highlander en résumé
Dans l’ensemble, le Toyota Highlander 2016 fraîchement mis à jour constitue un excellent choix pour ceux et celles qui recherchent un véhicule familial à la fois élégant, confortable, fiable et quand même intéressant à conduire. Dans mon livre à moi, son design, son confort et son espace l’élèvent au sommet de la catégorie.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
80%
Toyota Highlander 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Toyota Highlander 2016
Toyota Highlander 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :M.Lightstone
Photos du Toyota Highlander LE plus 2016