Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toyota Matrix 4WD 2006

Toyota Matrix 4WD 2006

Pas amusante, mais fonctionnelle Par ,

Pas amusante, mais fonctionnelle

Je me sens presque obligé de faire une blague sur la Matrix, vous savez, le lien entre le film (The Matrix) et la voiture, mais apparemment, ce serait une blague plutôt boiteuse. On m'a dit que je ne devrais pas utiliser de blagues boiteuses, et particulièrement celles qui datent d'aussi longtemps
La Matrix fait ce qu'elle doit faire, et le fait bien. (Photo: Jonathan Yarkony, Canadian Auto Press)
que la familiale compacte de Toyota, qui est arrivée en 2002, comme modèle 2003, donc je ne tenterai pas d'être drôle, et ce sera apprécié. Voyez-vous, la Matrix, malgré son nom à la mode et ses pubs amusantes (surtout la pub télé de la goutte qui se sépare), est très sérieuse (malgré que je ne puis pas parler pour le modèle XRS que je n'ai pas encore essayé). Elle fait ce qu'elle doit faire, et le fait bien, mais elle ne vous laissera pas vraiment perdre le contrôle. Elle décidera presque à quel moment vous avez eu suffisamment de plaisir, et à quel moment c'est le temps de ralentir et de bien vous comporter.

C'est l'une des raisons pour lesquelles j'ai trouvé que conduire la Matrix, même dans la circulation congestionnée, pouvait être quelque chose de relaxant. C'est également facile d'y monter, d'ajuster la chaise haute, d'adapter la hauteur du volant selon ses goûts et de se mettre en route. Vous n'avez pas besoin de lire un manuel pour comprendre son véritable
J'ai trouvé que conduire la Matrix, même dans la circulation congestionnée, pouvait être quelque chose de relaxant. (Photo: Jonathan Yarkony, Canadian Auto Press)
potentiel. C'est une petite voiture, avec un petit moteur efficace, et plein d'espace pour mon sac de hockey ou pour mon vélo à l'arrière une fois les sièges arrière repliés. C'est presque effrayant de voir à quel point elle est accommodante. Et quand je dis accommodante, je ne fais pas seulement référence à l'espace qu'elle offre, mais aussi à la facilité avec laquelle on peut profiter de pratiquement toutes ses capacités.

La Matrix que j'ai conduit était un modèle de base doté d'un système à quatre roues motrices disponibles en tout temps. Par modèle de base, je veux dire équipée de glaces à manivelle, de freins à tambour à l'arrière, et l'option de garder le siège du conducteur droit ou de l'incliner. Toutefois, la Matrix 2006 de base vient aussi avec la climatisation, les sièges arrière repliables divisés 60/40, une stéréo AM/FM avec lecteur de CD, les freins ABS (de série avec les quatre roues motrices), et la direction à assistance variable.

Le moteur était ce que je crois être une unité typique de Toyota; quatre cylindres, injection d'essence, taux d'émissions faibles (excusez-vous),
Peu importe comment vous la classez, elle sera toute garnie. (Photo: Jonathan Yarkony, Canadian Auto Press)
système intelligent de calage variable des soupapes (VVT-i, pour Variable Valve Timing with intelligence), ainsi qu'un modeste 118 chevaux et 115 livres-pied de couple. D'accord, la puissance se situe au bas de l'échelle de Toyota, ou de toute autre échelle au-dessus de la catégorie des souscompactes sur ce point, ce qui me donnait l'impression de nager face à une grosse vague, mais mes calculs de consommation ont révélé une moyenne de 7,3 L/100 km. Je peux définitivement composer avec cela.

Je pourrais aussi lancer le débat sur la classification de cette voiture - familiale, cinq portes à hayon, ou multisegment - mais je ne me soucie pas vraiment de la façon dont vous l'appelez. Peu importe comment vous la classez, elle sera toute garnie. De la place pour cinq, beaucoup d'espace de chargement, un style solide, une fiabilité abordable, et cette tranquillité d'esprit qui vient avec le fait de posséder une Toyota.