Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toyota Tundra Double Cab 4x4 SR5 5,7L 2011 : essai routier

Toyota Tundra Double Cab 4x4 SR5 5,7L 2011 : essai routier

Une performance impressionnante du V8 i-Force Par ,

Le marché des camionnettes est dominé par la Ford F-150 depuis des décennies. La Ram 1500, la Chevrolet Silverado et la GMC Sierra se partagent les autres parts du gâteau, mais il ne faudrait pas oublier le rôle que joue Toyota avec sa grande Tundra, un modèle qui mérite certainement l'attention.

Les designers de Toyota savent comment créer une camionnette sans complexe qui se dresse fièrement sur la route. (Photo: Rob Rothwell/Auto123.com)

Bien dessinée et solidement assemblée
Il n'y a pas 36 solutions quand vient le temps de concevoir une camionnette au design sensationnel tout en maximisant son aspect pratique. Laquelle a le plus fière allure ces temps-ci? Difficile à dire. Personnellement, je préfère la F-150 pour sa symétrie et ses douces lignes sobres.

Par contre, la Tundra 2011 n'a pas à rougir. De toute évidence, les designers de Toyota savent comment créer une camionnette sans complexe qui se dresse fièrement sur la route. Son attrait visuel continue à l'intérieur où, malgré le peu de changements apportés depuis la refonte de 2007, le décor s'avère bien pensé, agréable à l’œil et très fonctionnel.

Je ne crois pas qu'un constructeur utilise mieux que Toyota l'espace pour le rangement de petits et gros items. Des compartiments, des plateaux et des réceptacles se retrouvent à la grandeur de la cabine, tellement que je demande s'il est possible de se rappeler l'endroit où chaque gadget est remisé.

En outre, le conducteur a droit à une instrumentation complète lui permettant de veiller à tout, par exemple la température du moteur et la pression d'huile. Il jouit également d'un siège ample et confortable procurant un soutien généreux. Les muscles et articulations endoloris à la fin d'une journée de travail apprécieront sans aucun doute.

De même, tout propriétaire de Tundra un peu fatigué pourra se détendre grâce au roulement ultra doux de ce mastodonte. Honnêtement, j'ai été ravi par le fonctionnement raffiné et le confort exceptionnel de la Tundra sur la route. Son gros V8 se montre des plus onctueux et civilisés, tandis que le bruit des pneus qui frottent contre la chaussée parvient difficilement jusqu'aux passagers.

Le conducteur a droit à une instrumentation complète lui permettant de veiller à tout, par exemple la température du moteur et la pression d'huile. (Photo: Rob Rothwell/Auto123.com)