Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volkswagen Beetle 2012 : premières impressions

Volkswagen Beetle 2012 : premières impressions

Une bibitte à Berlin Par ,

BERLIN, Allemagne – En tant que journalistes automobiles, nous ne revisitons pas souvent l’histoire. Celle de l’automobile est certes fascinante, et la raison pour laquelle nous en sommes arrivés ici sur le marché, mais nous nous tournons le plus souvent vers l’avenir. Eh bien, cette semaine, j’ai voyagé dans le passé avec Volkswagen et j’en suis très heureuse.

Des lignes plus affirmées, des arches de roues plus agressives et une ligne de toit plus tranchante le long du pare-brise évoquent les premières Coccinelle. (Photo: Miranda Lightstone/Auto123.com)

D’abord apparue en 1938, la VW Type 1 cabriolet a déclenché une révolution dans le domaine automobile en tant que « voiture du peuple », pendant que le reste de la planète partait en guerre. En cette époque tumultueuse et éprouvante, Volkswagen a créé une des voitures les plus influentes et reconnaissables de l’histoire de l’automobile : la Beetle.

Elle ne s’appelait pas Beetle dans le temps, simplement Type 1, puis Type 2. Devant les surnoms qu’ont donnés les autres pays à la petite puce (Coccinelle, Beetle, Bug, Maggiolino, etc.) si caractérielle, Volkswagen a décidé de la rebaptiser Beetle.

Je pourrais me lancer dans une envolée lyrique sur l’histoire de la Beetle, mais je la garderai pour l’article de la semaine prochaine. Aujourd’hui, je me pencherai plutôt sur la version 2012, ou « La Beetle », dans laquelle j’ai vagabondé à Berlin aujourd’hui.

La Beetle, qu’on n’appelle plus la « Nouvelle » Beetle parce que la Nouvelle Beetle représente la génération précédente et qu’on devrait donc la nommer Beetle uniquement ou Beetle 2012 (vous me suivez toujours?), revêt désormais un look décidément plus masculin. Exit la silhouette rebondie et efféminée et les fleurs sur le tableau de bord (heureusement), et entre un véhicule plus musclé et macho.

Regardez la Beetle immobile, et vous conviendrez que le nouveau style a beaucoup plus de présence, qu’il impose un brin plus de respect sur la route que l’ancienne Nouvelle Beetle. Elle affiche maintenant un air solide, fiable et légèrement contemporain, tandis qu’avant, on pouvait la résumer en un mot : cute. Des lignes plus affirmées, des arches de roues plus agressives et une ligne de toit plus tranchante le long du pare-brise évoquent les premières Coccinelle, et on y discerne clairement un petit côté rétro aussi.

De plus, sous le capot nouvellement sculpté se cache un tout nouveau moteur… deux nouveaux moteurs, en fait. De série, un 5-cylindres de 2,5 litres déployant 170 ch ou un TSI turbo de 2,0 litres et 200 ch.

De série, un 5-cylindres de 2,5 litres déployant 170 ch ou un TSI turbo de 2,0 litres et 200 ch. (Photo: Miranda Lightstone/Auto123.com)