Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volkswagen Golf GTI 2010 : essai routier

Volkswagen Golf GTI 2010 : essai routier

Justin Pritchard rencontre la Voiture de l'année 2010 et découvre les raisons qui lui ont permis de décrocher la palme Par ,

Par un beau matin de la fin février, l’Association des journalistes automobiles du Canada (AJAC) a profité du Salon international de l’auto de Toronto pour annoncer que la Volkswagen GTI 2010 avait remporté le prestigieux trophée de la «Voiture de l’année».

La Volkswagen GTI 2010 anéantit les autres sportives au quotidien. (Photo: Justin Pritchard/Auto123.com)

Des applaudissements chaleureux se sont fait entendre et l’excitation s’est fait sentir. Sans tarder, les nombreux journalistes sur place ont sorti leur téléphone cellulaire pour texter le nom de la gagnante aux membres de leurs réseaux sociaux. La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre… et une communauté entière d’amateurs s’est mise à grincer des dents.

Pourquoi?

Avant d’en arriver là, la GTI avait d’abord été couronnée par l’AJAC dans la catégorie des «Voitures de sport/de performance de moins de 50 000 $» au terme de son Festival des essais à l’automne 2009. Elle a ensuite été réévaluée en compagnie des 11 autres meneuses de catégories sur la base de nouveaux critères.

Pourtant, la GTI faisait face à de très gros canons, et ce, dès le départ. Sa catégorie comprenait la Hyundai Genesis Coupé, la Mazdaspeed3, la Ford Taurus SHO, la Mitsubishi Lancer Sportback Ralliart et la Chevrolet Camaro SS.

De nombreux mordus d’automobiles n’en revenaient tout simplement pas que l’AJAC choisisse comme meilleure voiture de sport/de performance celle qui renfermait le moteur le moins puissant et qui, selon les tests effectués, figurait parmi les dernières en termes d’accélération et de freinage.

Effectivement, de prime abord, la GTI ne semble pas faire le poids. La Camaro et la Genesis n’en font qu’une bouchée dans une course d’accélération, la Mazdaspeed3 développe beaucoup plus de chevaux, la Lancer Ralliart possède la traction intégrale et la Taurus SHO se veut nettement plus luxueuse.

Or, l’AJAC récompense les voitures en tenant compte de l’ensemble de leurs qualités. Si les critères de sélection se limitaient à la sonorité du moteur ou à la longueur des dérapages contrôlés, le résultat aurait été différent. Mais voilà : c’est la performance utile et l’agrément au quotidien qui importent et, dans cette optique, la petite bombe allemande n’a pas d’égal.

La GTI a surpassé ses adversaires au niveau de la position de conduite/ergonomie, de la visibilité et du design intérieur. (Photo: Justin Pritchard/Auto123.com)