Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volvo EX30 2025, premier essai : l’électrique de poche

Volvo EX30 2025
Photo : B.Charette
Le meilleur taux d'intérêt
Benoit Charette
Volvo compte sur ce petit VUS pour doubler ses ventes de véhicules électriques.

•    Auto123 effectue un premier essai du Volvo EX30 2025.

Barcelone, Espagne – Volvo voit grand en matière d’électrification. Avec ce EX30, Volvo compte arriver à ses fins en voyant… petit.

D’ici deux ans, 50 % du parc de Volvo sera électrifié en route vers une famille 100 % électrique d’ici 2030. Tout ce qui sort de nouveau chez Volvo sera dorénavant mû par les électrons. La première de ces nouveautés, l’EX30, arrivera en Amérique du Nord à l’été 2024 comme modèle 2025.

À noter qu’il est le plus petit, le plus rapide et le plus puissant des VUS de l’histoire de la marque.

Volvo EX30 2025, arrière
Volvo EX30 2025, arrière
Photo : B.Charette

Design du Volvo EX30 2025

Le plus petit ? Oui. Ce VUS de poche mesure 4233 mm de long, 1837 mm de large et 1555 mm de haut, avec un empattement de 2650 mm. Son poids à vide minimum est de 1830 kg. On retrouve dans ses lignes une forte inspiration du modèle EX90 à venir, avec la calandre à bouclier fermé, les phares en forme de marteau de Thor, et les feux divisés dans une disposition similaire.

Le profil du EX30 présente une ceinture de caisse ascendante qui se termine par un épais montant C permettant une illusion d’optique de « toit flottant ». Le capot plonge de manière plus spectaculaire avec des passages de roues robustes et des porte à faux très courts qui ajoute au style sportif. Une précision industrielle enrobée dans un format de citadine.

Volvo EX30 2025, intérieur
Volvo EX30 2025, intérieur
Photo : D.Boshouwers

Intérieur du Volvo EX30 2025

Bien que l’enveloppe externe du EX30 se manifeste avec des dimensions relativement modestes, elle offre une authentique sensation d’ampleur à ses occupants. Cet effet découle en grande partie de l’omission de toute console centrale, cette dernière ayant été remplacée par un vaste espace de rangement qui s’étend sur le tableau de bord.

Le seul hic, l’espace de chargement est limité à seulement 318 litres.

L’implantation d’une nouvelle barre de son, notamment identifiée comme une création de Harman Kardon dans la version haut de gamme, s’est avérée propice à la libération de l’espace habituellement réservé aux haut-parleurs, logés dans les portières avant. Pour parachever cette métamorphose, le levier de vitesses a migré au niveau du volant.

L’EX30 se distingue avec un écran central qui s’élève en position verticale et qui détient le contrôle absolu sur tous les arcanes du véhicule : la « clim », la radio, la navigation, bien plus encore. L’odomètre est dans le haut de l’écran, la navigation au centre et la climatisation en bas. En arrière-plan, vous retrouvez des sous-menus pour toutes les autres fonctions.

Il vous faudra quelques semaines d’adaptation avant de vous familiariser avec le bon fonctionnement de cette famille, de prime abord, dysfonctionnelle. Il n’y a pas un seul bouton ou commande.

La clarté inonde l’habitacle, courtoisie du vaste toit panoramique de l’édition haut de gamme Ultra. En ce qui concerne la finition, l’intérieur dégage une impression de qualité, avec des ajustements soignés et l’emploi ingénieux de matériaux recyclés, y compris 25 % de plastique recyclé. Toutefois, ces derniers, bien que vertueux, se révèlent rigides au toucher.

Volvo EX30 2025, écran multimédia
Volvo EX30 2025, écran multimédia
Photo : Volvo

Technologie et sécurité dans le Volvo EX30 2025

L’ensemble multimédia du EX30, résultat d’une collaboration avec Google, s’articule avec aisance en un réseau 5G. Son paysage arpenté est guidé par les parchemins de Google Maps, tandis qu’un répertoire d’applications s’étale grâce au marché de Google Play Store. Là, on retrouve Spotify et YouTube, entre autres applications.

Que les disciples d’Apple se consolent, ils pourront toujours accéder à Apple CarPlay, et ce, grâce à une connexion sans fil. Plusieurs prises USB-C se retrouvent un peu partout dans l’habitacle. Le système multimédia offre une réactivité exemplaire et une convivialité encore incertaine, comme mentionné. Il faudra apprendre à maîtriser la barre contextuelle en bas de l’écran, où se nichent les raccourcis vers les fonctions les plus sollicitées.

L’EX30 recevra également des mises à jour logicielles par voie hertzienne.

Les clients peuvent choisir entre quatre thèmes intérieurs distincts et cinq thèmes d’éclairage d’ambiance différents, chacun associé à une ambiance sonore.

Parmi les points forts du EX30 figure une clé numérique compatible avec un large éventail de marques et de modèles de téléphones, une application dédiée offrant tous les services pertinents liés à la voiture (charge, localisation, verrouillage/déverrouillage et chauffage).

L’X30 offre de nombreux systèmes d’aides à la conduite communs à la majorité des modèles haut de gamme. Parmi les nouveautés avec ce modèle, citons le Pilot Assist qui aide le conducteur à changer de voie de circulation quand les clignotants sont activés, ou encore la dernière génération de Park Pilot Assist qui gère le stationnement de manière quasi autonome.

Vous profitez aussi d’un dispositif d’alerte de sortie, un signal visuel et sonore qui prévient les passagers de la présence d’un cycliste à l’ouverture de la portière. Il y a de plus une nouvelle fonction de freinage automatique afin d’éviter les accidents aux intersections.

Volvo EX30 2025, de profil
Volvo EX30 2025, de profil
Photo : B.Charette

Versions et configurations du Volvo EX30 2025

Volvo propose deux groupes motopropulseurs avec l’EX30. L’option à moteur unique met l’accent sur l’efficacité et l’autonomie, alors que la variante à deux moteurs priorise les performances.  

Le prix pour une version de base à propulsion avec un seul moteur commence à 53 700 $. À ce montant s’ajoutent 3512 $ de frais de transport, de préparation et de concessionnaires.

La seconde version au programme est le modèle Core à 56 900 $, et ensuite le modèle Ultra à 59 100 $.

Celui à deux moteurs sera offert sous deux versions. La Core à 59 900 $ et l’Ultra à 62 100 $.

Toutes les variantes ont droit aux subventions fédérales et, là où c’est applicable, provinciales. Au Québec, elles totalisent 12 000 $. Même si le prix est compétitif pour un modèle de luxe, il est à noter que la version de base débute à 34 700 $ aux États-Unis. Ce qui, avec le taux de change, revient à 47 700 en dollars canadiens. Bien sûr, Volvo nous souligne que le modèle canadien est mieux équipé, mais cela laisse tout de même songeur.

Volvo EX30 2025, calandre, phares
Volvo EX30 2025, calandre, phares
Photo : D.Boshouwers

Configuration mécanique du Volvo EX30 2025

Les deux versions sont équipées d’une batterie lithium-ion nickel-manganèse-cobalt d’une capacité totale de 69 kWh et d’une capacité utile de 64 kWh. Grâce à cette alchimie, l’EX30 Single Motor Extended Range offre une puissance de 268 chevaux et un couple de 253 lb-pi pour une autonomie de 442 km.

L’EX30 Twin Motor Performance se profile à l’horizon, ajoutant au tableau un moteur électrique à l’avant, embrassant la traction intégrale, et déployant une force totale de 422 chevaux, avec un couple de 400 lb-pi. Une puissance qui s’ébroue avec grâce, créant le Volvo de série la plus véloce de tous les temps. Ce modèle à deux moteurs offre une autonomie estimée à quelque 422 km.  

Les deux EX30 proposent la recharge rapide en courant continu, avec des débits allant jusqu’à 153 kW. Volvo indique que lorsqu’il est branché à une station offrant le taux de recharge maximal du EX30, il lui faut environ 27 minutes pour faire passer de 10 % à 80 % la capacité.

Pour plus de commodité, vous pouvez utiliser l’écran d’affichage dans le véhicule pour programmer l’heure à laquelle la recharge doit être lancée, ainsi que le niveau de charge et l’ampérage que vous préférez utiliser. Vous avez aussi accès à une pompe à chaleur et au préconditionnement de la batterie pour des recharges plus facile.

Le Volvo EX30 2025, sur la route
Le Volvo EX30 2025, sur la route
Photo : Volvo

Conduite du Volvo EX30 2025

L’agrément de conduite est relié à la version que vous allez choisir. Le modèle à un moteur offre une conduite progressive, silencieuse et équilibrée. Celui à deux moteurs est capable d’abattre un 0-100 km/h en 3,6 secondes. C’est vous dire.

Volvo a été en mesure de limiter le poids autour de 1830 kg, ce qui élimine l’impression de lourdeur au volant qui accable plus d’un modèle électrique. Le format compact offre aussi une belle nervosité et un dynamisme qui honore le modèle. La suspension est ferme, sans verser dans l’inconfort. Les grandes surfaces vitrées offrent aussi une excellente visibilité.

Pour un maximum d’adrénaline, nous avons profité de quelques portions d’autoroutes pour mettre la version à deux moteurs en mode Performance et délivrer tous les watts. Vous avez alors assez de puissance pour faire rougir une voiture sport.

En mode régulier, c’est d’abord le moteur arrière qui se met en marche, pour ensuite être supporté par le moteur avant ; l’effet n’est pas aussi impressionnant.

Les sièges arrière accueillent les voyageurs avec une hospitalité chaleureuse, offrant un confort suffisant pour deux adultes. Grâce à une garde au toit généreuse et un espace pour les jambes qui invite à la détente, le voyage s’annonce propice à la quiétude. La place médiane à l’arrière, plus modeste, se destine aux brefs périples.

Volvo EX30 2025, trois quarts arrière
Volvo EX30 2025, trois quarts arrière
Photo : B.Charette

Le mot de la fin
Volvo compte sur ce petit VUS pour doubler ses ventes de véhicules électriques. La vente du modèle va s’amorcer à la fin du printemps prochain comme produit 2025. Le petit VUS sera fabriqué en Belgique à l’usine de Gand.

Nous aurions aimé que Volvo puisse proposer un modèle encore plus abordable, étant donné le prix sur le marché américain et aussi le fait que le marché européen bénéficie d’une version avec une batterie LFP, plus abordable. Le prix est le nerf de la guerre pour augmenter le bassin d’acheteurs et à ce chapitre, Volvo aurait pu faire mieux.

Les questions à se poser sur le Volvo EX30 2025

On se demande à première vue si un si petit VUS peut convenir à la famille. L’habitacle foisonne de cachettes secrètes, notamment l’accoudoir central coulissant, prêt à accueillir des téléphones et des clés. Le coffre, lui, dévoile un plancher adaptable, pour plus de rangement. Une surprise bienvenue se niche sous le capot, où un espace de rangement de sept litres dissimule le câble de recharge.

Nos premiers chiffres de consommation ne sont sans doute pas révélateurs d’une utilisation à long terme, mais ils sont assez impressionnants.

Nous avons passé l’avant-midi de notre essai au volant d’un modèle à moteur unique avec une consommation de 13,2 kWh par 100 km ou 75 % du trajet se retrouvait sur des routes secondaires ou en ville, et 25 % sur l’autoroute.

L’après-midi s’est passé au volant d’un modèle à deux moteurs et malgré les 422 chevaux, la consommation moyenne s’est soldée à 16,6 kWh par 100 km. Donc, malgré sa forme assez carrée, le modèle fend l’air avec efficacité et la pile, pas trop grosse, limite la prise de poids, ce qui aide aussi la consommation.

Points forts
Puissant (2 moteurs)
Format pratique
Un style unique

Points faibles
Un système d’infodivertissement qui demande une adaptation
Un prix de base qui aurait dû être plus bas
Pas de poignée intérieure pour aider à embarquer

Les concurrents du Volvo EX30 2025

Audi Q4 e-tron
Genesis GV60

Volvo EX30 2025, de haut
Volvo EX30 2025, de haut
Photo : D.Boshouwers
Benoit Charette
Benoit Charette
Expert automobile
  • Plus de 30 ans d'expérience en tant que journaliste automobile
  • Plus de 65 essais réalisés au cours de la dernière année
  • Participation à plus de 200 lancements de nouveaux véhicules en carrière en présence des spécialistes techniques de la marque