Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le BMW iNEXT se transforme en BMW iX, et sera prêt pour 2022

Des protections d’assurance auto
de qualité, à prix avantageux. Obtenez une soumission en ligne dès maintenant.
OBTENEZ UNE
SOUMISSION AUTO

BMW a présenté ce matin le BMW iX 2022, la continuation du prototype iNext qu’on nous avait montré auparavant.

Tel un papillon qui sort de son cocon, le BMW iNEXT dévoilé pour la première fois en 2018 s’est finalement transformé en iX, le tout premier utilitaire de la marque bavaroise dédié à la propulsion électrique qui fera son entrée dans le segment des multisegments électriques à caractère familial un peu avant la fin de 2021. C’est donc de dire que les premiers exemplaires du véhicule seront livrés en sol canadien au début de 2022. En attendant son arrivée, le constructeur a livré plusieurs détails entourant ce nouveau venu.

Une nouvelle définition du concept SAV
Le constructeur veut, avec son futur iX – car il est encore en développement au moment d’écrire ces lignes – redéfinir son concept SAV (pour Sports Activity Vehicle). Les dimensions extérieures sont assez imposantes, BMW qui compare l’iX au X5 au niveau de la longueur et la largeur, tandis que la hauteur est davantage celle d’un X6. Ah oui, le diamètre des jantes est semblable à celui de celles installées sur le X7 actuel. BMW va offrir des jantes de 20, 21 et 22 pouces pour son nouveau porte-étendard électrique.

Voici Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

BMW iX 2022, profil
Photo : BMW
BMW iX 2022, profil

Le design est également un sujet épineux depuis quelques mois chez BMW, le constructeur qui n’a qu’assagi la silhouette du prototype iNEXT pour la livrée de production. Autrement dit, l’énorme « calandre » à l’avant est toujours aussi proéminente – et risque encore une fois d’être la cible des puristes de la marque –, elle qui s’insère entre deux blocs optiques aux DEL amincis au possible. D’ailleurs, cette minceur s’applique aussi aux feux de position à DEL à l’arrière. Notez également la présence de capteurs et de caméras à l’intérieur de cette fameuse grille.

De profil, le BMW iX a presque des airs de voiture familiale avec son toit allongé et « flottant » au niveau du pilier D. Ce qui est sûr, c’est que ce nouvel utilitaire purement électrique ne passera pas inaperçu lorsqu’il arrivera sur nos routes.

Le vice-président du design de BMW, Adrian van Hooydonk, avait ceci à dire sur la dernière création de la marque : « Le BMW iX montre comment nous pouvons donner aux nouvelles technologies un design très moderne et émotionnel. La voiture est technologiquement complexe, mais elle semble très claire et simple. La BMW iX offre un espace de vie mobile dans lequel les gens se sentiront à l'aise, où l'intelligence de la voiture n'est là que lorsque vous en avez besoin ».

BMW iX 2022, trois quarts arrière
Photo : BMW
BMW iX 2022, trois quarts arrière

La cinquième génération de la technologie eDrive
Le BMW iX repose sur une plateforme dédiée à la propulsion électrique, contrairement au multisegment iX3 commercialisé en Chine par exemple qui est à la base, rappelons-le, un BMW X3 compatible avec des motorisations thermiques.

Le constructeur profite de ce lancement pour dévoiler la cinquième génération de sa technologie eDrive. Le multisegment familial est donc équipé d’une paire de moteurs électriques livrant un total de « plus de 500 chevaux » si on se fie aux dires de BMW qui cherche probablement à extraire le maximum de son groupe motopropulseur. La double motorisation garantit également une motricité optimale, l’utilitaire qui profite des avantages d’un rouage intégral. Ah oui, avis aux intéressés, ce gros véhicule est capable d’atteindre les 100 km/h en moins de cinq secondes.

Puisqu’il s’agit d’un véhicule électrique, il faut également parler de l’autonomie théorique, BMW qui annonce une distance possible de 300 milles (ou 482 km) selon les premiers estimés du test FTP-75 de l’EPA américain. Assez conservatrice, cette distance est, il faut l’avouer, bien en deçà des 597 km possibles avec un Tesla Model X, mais bon, laissons à BMW le temps de peaufiner cet aspect de son premier utilitaire alimenté par les électrons. Qui sait, peut-être que les ingénieurs seront capables d’étirer la sauce un peu plus d’ici la mise en marché.

BMW iX 2022, avant
Photo : BMW
BMW iX 2022, avant

Une recharge rapide ?
Le BMW iX est doté d’un bloc de batteries de 100 kWh et peut supporter des recharges rapides de 200 kW, ce qui se traduit par un temps de recharge de 40 minutes pour 70 % de l’énergie. Le constructeur avance également qu’en 10 minutes, le véhicule gagne 120 km d’autonomie.

Un habitacle nouveau genre
Le constructeur bavarois nous a habitués au fil des dernières années à des habitacles très similaires entre les différents véhicules de sa gamme étoffée. Mais, un simple coup d’œil aux clichés du BMW iX révèle que le multisegment électrique brise les conventions.

La planche de bord, par exemple, n’a aucun point en commun avec les autres véhicules BMW, à part peut-être l’écusson au centre du volant. D’ailleurs, ce dernier adopte une forme hexagonale, une première pour la marque. Le tableau de bord, quant à lui, est flanqué de ce vaste écran déposé sur cette surface inclinée vers l’avant, tandis que les buses de ventilation centrale occupent une large portion du tableau de bord.

BMW iX 2022, intérieur
Photo : BMW
BMW iX 2022, intérieur

De son côté, la console centrale s’inspire de certains modèles électriques concurrents en étant détachée de la planche de bord. Sur la partie avant de cette console, on retrouve toutes les commandes habituelles (molette iDrive, levier de boîte de vitesses, volume de la chaîne audio, etc.), tandis qu’entre les sièges de la première rangée, un espace de chargement est dissimulé sous les avant-bras des passagers. Finalement, sur les panneaux de portières, les ajustements électriques des sièges s’inspirent d’une solution employée depuis plusieurs années par une marque étoilée de Stuttgart!

Une conduite semi-autonome?
Le BMW iX est bien entendu bourré de technologies, ce qui nous amène à ce sujet encore controversé en 2020 : la conduite autonomie ou, comme le précise BMW, semi-autonome dans le cas de l’iX. Le conducteur aura heureusement encore son mot à dire dans la conduite de son multisegment. Sans entrer dans les détails, BMW a tout de même confirmé que le volume de capacité de traitement de l’information était 20 fois plus important que celle des modèles actuels, ce qui se traduit par deux fois plus d’information disponible à partir des capteurs du véhicule. Les aides à la conduite – ou conduite semi-autonome si vous préférez – feront donc partie intégrante du BMW iX. On peut s’attendre à quelques innovations de ce côté-là.

Il faudra toutefois attendre au lancement officiel avant de pouvoir livrer nos premiers commentaires sur le BMW iX qui devrait en théorie faire partie de la gamme 2022 de la marque.

BMW iX 2022, arrière
Photo : BMW
BMW iX 2022, arrière
Photos :BMW
Photos du BMW iX 2022