Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

DaimlerChrysler importera-t-elle des véhicules Chrysler de fabrication chinoise en Amérique du Nord?

DaimlerChrysler importera-t-elle des véhicules Chrysler de fabrication chinoise en Amérique du Nord?

GM équipe déjà la Chevrolet Equinox de moteurs fabriqués en Chine Par ,

GM équipe déjà la Chevrolet Equinox de moteurs fabriqués en Chine

La sonnette d'alarme a commencé à retentir à Détroit et de l'autre côté de la frontière à Windsor lorsque Ruediger Grube, le patron de la division chinoise de DaimlerChrysler, a annoncé que son entreprise pourrait
La division chinoise de DaimlerChrysler pourrait construire de nouveaux véhicules Chrysler destinés au marché nord-américain, mais cette mesure ne toucherait pas les produits existants comme la 300. (Photo : Trevor Hofmann, Canadian Auto Press)

construire de nouveaux véhicules Chrysler destinés au marché nord-américain.

« Nous voudrions établir une coentreprise d'exportation ici en Chine pour les produits Chrysler », ce sont des paroles que Grube a prononcées devant les journalistes lors du Salon de l'auto de Shanghai. « Aujourd'hui, nous ne parlons pas de l'Europe, mais bien de l'Amérique du Nord ».

Plus tard, lors d'une entrevue avec Reuters, Grube a refusé d'élaborer à propos du plan.

« Entre explorer l'idée et la mettre en application, il y a un grand pas à franchir », a-t-il ajouté. « Nous sommes très prudents sur ce sujet, car nous examinons la vitesse avec laquelle les conditions du marché peuvent changer, en Chine également ».

Il était inévitable qu'un manufacturier automobile nord-américain veuille considérer la Chine pour y construire ses modèles compacts et de les importer dans son marché domestique. (Photo : Alexandra Straub, Canadian Auto Press)

Ce n'est pas qu'une annonce de cette nature était surprenante, mais cela ressemble plutôt à une personne atteinte d'une maladie incurable qui annonçait qu'elle n'avait plus que trois mois à vivre. En d'autres mots, il était inévitable qu'un manufacturier automobile nord-américain veuille considérer la Chine pour y construire ses modèles compacts et les importer dans son marché domestique.

Après tout, l'industrie manufacturière nord-américaine a été écrasée pendant des années par le marché étranger où les coûts de la main d'oeuvre sont nettement plus bas. Pourtant, l'industrie automobile domestique semblait intouchable, ou du moins, on pensait que les trois grands s'abstiendraient d'importer de nouveaux modèles de la Chine dans un effort pour assurer leur compétitivité.

La berline la plus vendue aux États-Unis n'est pas la Chevrolet Impala, ni la Ford Taurus, ni même la Chrysler 300, malgré son succès fracassant. (Photo : Trevor Hofmann, Canadian Auto Press)

Toutefois, les temps ont changé. Les trois grands, particulièrement General Motors et Ford, sont écrasés par une multitude de problèmes. Un de ceux-là, et non le moindre, est d'offrir des automobiles sous-compactes et compactes de qualité à prix raisonnable à une clientèle qui souhaite vraiment les acquérir pour ce qu'elles sont et non pour les mesures incitatives destinées à les vendre plus facilement. La berline la plus vendue aux États-Unis n'est pas la Chevrolet Impala, ni la Ford Taurus, ni même la Chrysler 300 malgré son succès fracassant. Non, c'est plutôt la Toyota Camry suivie de près par la Honda Accord. Au Canada, la plus vendue est la Honda Civic, la Toyota Corolla doit se contenter de la seconde et la nouvelle Mazda 3 prend la troisième place.