Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Formule SAE : le Championnat du monde de Detroit vécu de l'intérieur (vidéo)

Formule SAE : le Championnat du monde de Detroit vécu de l'intérieur (vidéo)

Par ,


Depuis quelques mois, je me suis joint aux étudiants de l'ÉTS qui font partie de la Formule SAE. J'ai suivi les membres de l'équipe au cours de la construction de leur monoplace et des essais sur piste. Cette semaine, ils seront de la compétition annuelle de Detroit, qui a lieu au Michigan International Speedway.


Précisément 104 équipes d'institutions participent à l'événement. Ces équipes viennent de partout dans le monde : États-Unis, Canada, Brésil, Pays-Bas, Japon, Hawaï, Autriche, Australie, Angleterre, etc. Elles sont toutes installées dans l'aire des puits de l'autodrome, entourées du célèbre ovale et des immenses gradins pouvant accueillir jusqu'à 186 000 personnes.

Une vitrine pour les étudiants
Outre la compétition, cet événement permet notamment aux étudiants d'entrer en contact avec des employeurs potentiels. Avant même la fin de la compétition, Jude et Sébastien, qui ont travaillé sur les suspensions de la monoplace de l'École de Technologie supérieure de Montréal, se sont vu offrir un emploi à Arvin Meritor, une entreprise d'envergure oeuvrant dans l'ingénierie de l'automobile.

Le simple fait de participer à la formule SAE pousse les étudiants à se surpasser, à la fois pour eux et pour leur équipe; et ça, les juges le savent En embauchant un étudiant qui participe à la formule SAE, on ne se trompe pas.

À ce propos, Claude Rouelle, un ingénieur ayant plus de trente ans d'expérience en course automobile, autant en NASCAR qu'en Formule 1, m'a expliqué que, pour lui, une compétition comme celle de Detroit est une réserve de recrutement. Je vois les meilleurs et j'essaie de les engager. » Pourquoi ? Parce qu'ils « ont la motivation et la connaissance » et qu'ils « débordent d'énergie, d'enthousiasme, d'imagination et de camaraderie. »

C'est parti !
Le matin du départ, tous sont fébriles, moi y compris. Nous avions rendez-vous à 4 heures. À mon arrivée à l'ÉTS, j'aperçois Jude, le capitaine de l'équipe, qui dort sur un fauteuil. Un peu plus loin, l'auto est toujours sur ses tréteaux, deux personnes travaillent dessous.