Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Guide d'achat des voitures vertes

Guide d'achat des voitures vertes

Par ,

Il y a une quarantaine d’années, soit juste après le second choc pétrolier, on payait l’essence ordinaire un peu plus de 0,12 $ le litre. À ce prix, une simple voiture à 6 cylindres qui affichait une consommation de carburant de 12 litres aux 100 kilomètres était considérée comme un véhicule économique. À ce moment-là, les consommateurs achetaient souvent sur un coup de cœur. Quelques environnementalistes de l’époque nous parlaient de l’effritement de la couche d’ozone. La notion de réchauffement de la planète commençait à peine à montrer le bout de son nez, et le concept de véhicule vert n’existait pas. Et, honnêtement, on n’en avait rien à cirer.

Quarante ans plus tard, le carburant ordinaire se vend 11 fois plus cher qu’au début des années 80, on considère qu’une voiture qui consomme 12 litres aux 100 kilomètres est une voiture énergivore et on découvre avec stupeur que la banquise fond à un rythme effarant. Finalement, la notion de réchauffement de la planète a fini par se tailler une place dans l’esprit populaire.

Aujourd’hui, l’automobile représente la deuxième dépense de la famille, la première étant l’achat d’une habitation. En raison de la hausse fulgurante du prix du carburant au cours des 10 dernières années, la petite voiture économique à moteur à essence a gagné en popularité. On voit même maintenant des voitures à moteur Diesel, des hybrides essence-électricité, des hybrides diesel-électricité, des hybrides enfichables, des voitures électriques à autonomie prolongée et des voitures électriques. La technologie a fait des pas de géant, et la fiabilité ainsi que l’autonomie des véhicules se sont grandement améliorées.

En 2013, on achète moins sur un coup de cœur. Une foule de variables peuvent influer sur le choix d’un véhicule. Désormais, il faut tenir compte de ses besoins, de son budget, du prix et de la valeur résiduelle (en location), du taux d’intérêt, du prix du carburant, de la consommation du véhicule, de ses habitudes de conduite, de l’entretien, des conditions climatiques et du relief local, notamment, avant de fixer son choix sur un modèle en particulier. Pour vous aider à y voir plus clair, jetons un coup d’œil, dans un premier temps, aux petites voitures économiques à essence non hybrides qu’on peut maintenant considérer comme des véhicules verts.