Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Hotel Valley Ho en Arizona

Hotel Valley Ho en Arizona

Par ,

En longeant le balcon courbé du 2e étage, cherchant ma chambre, j’ai l’impression d’être débarqué d’une machine à voyager dans le temps. Entouré de palmiers, d’orangers et d’un décor rétrochic éclaboussé de turquoise, d’orange brûlé et de vert lime, soudain, la chair de poule m’envahit.

D’abord, je me suis sauvé de la froidure Montréalaise pour deux jours afin d’essayer la toute nouvelle Kia Rio Berline 2012. En mettant les pieds à l'Hotel Valley Ho, je sais que je m’en souviendrai longtemps. Sans même connaître le passé glorieux de l’établissement, son histoire nous submerge complètement juste en observant les lieux et en laissant filer notre imagination.

Situé au cœur de Scottsdale, un coin de rue en retrait du boulevard, le Hotel Valley Ho, construit en 1956, est basé sur le travail de l’un des meilleurs architectes de l’Arizona et de la Californie : Edward L. Varney.

L’hôtel s’entoure d’un magnifique paysage, non pollué par des câbles électriques et des poteaux téléphoniques. Durant sa construction, toutes les lignes électriques et la plomberie ont été enfouis, une pratique inusitée à l’époque. Bien que ce détail paraisse insignifiant, lorsqu’on l’apprend, son impact sur la pureté visuelle de l’hôtel est appréciable.

Hotel Valley Ho
Photo: Michel Deslauriers/Auto123.com

Les plans originaux prévoyaient également la construction d’une tour de sept étages. À Scottsdale dans les années 50, les édifices en hauteur n’avaient pas la cote. De plus, il s’agissait du premier hôtel de la ville doté d’une climatisation centrale.

À son ouverture, l'Hotel Valley Ho comptait 99 chambres, devenant du même coup un endroit populaire pour les célébrités de l’époque, incluant Zsa Zsa Gabor, Bing Crosby et Tony Curtis, cherchant à s’échapper des paparazzis. Le Valley Ho fut également un établissement très prisé pour ses banquets, ses spectacles de mode et les mariages qui y étaient célébrés : d’ailleurs, la réception nuptiale de Natalie Wood et Robert Wagner eut lieu dans la salle de bal en 1957.

Le Valley Ho a connu son premier agrandissement en 1958, ajoutant 79 chambres pour un total de 178. Durant les années 70 la chaîne Ramada s’est, cependant, portée acquéreuse du fameux établissement et l’a malheureusement converti en hôtel familial et d’entreprise, ruinant son cachet. Il est demeuré ainsi jusqu’à sa mise en vente en 2002.

L’hôtel s'est presque retrouvé entre les mains d'une firme prête à le démolir, mais par chance, le deal est tombé à l’eau. Les nouveaux propriétaires ont alors décidé de le restaurer afin de lui rendre et de préserver son ambiance d’antan. Les rénovations, amorcées en 2004, ont été complétées par la même entreprise qui l’a bâti en 1956.

Originalement construit au coût de 1,5 million $, la restauration a été complétée pour la bagatelle somme de 80 millions $. On a finalement érigé la tour de sept étages en 2008, en se basant sur les plans originaux du premier architecte.

Le Valley Ho compte maintenant 194 chambres, dont la mienne, qui marie joliment le rétro et le moderne; la salle de bain est rénovée tandis que le wi-fi et une télé à écran plat épousent à merveille ce décor qui nous ramène 50 ans en arrière. Un paradis nous accueille autour de la piscine, le Café Zuzu offre une ambiance chaleureuse. Du toit de la tour, il y a une vue imprenable sur Scottsdale et Camelback Mountain, ainsi qu'une aire de réception et de banquet.

Le seul point négatif de mon séjour au Hotel Valley Ho, je n’en ai profité que pour une nuit seulement. S’il n’en tenait qu’à moi, j’y serais resté plus longtemps.

Hotel Valley Ho
Photo: Michel Deslauriers/Auto123.com

Gallerie de l'article