Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

IMPA : Relaaaaax!

IMPA : Relaaaaax!

Par ,

Comme vous le savez peut-être, Kevin, Michel et moi nous sommes rendus à Monticello, dans l'État de New York, pour participer aux journées d'essai de l'International Motor Press Association (IMPA).

Photo: Mathieu St-Pierre/Auto123.com

N'ayant encore jamais assisté à cet événement (non, je n'ai pas peur d'afficher ma virginité), j'étais stressé au max. Je m'attendais à devoir courir en fou pour avoir la chance de tester les différents modèles, c'est-à-dire patienter dans la file, me battre pour obtenir les clés, attendre après le gars ou la fille qui a pris beaucoup trop de temps, entrer mon pointage et finir ma catégorie à temps.

En tout cas, c'est comme ça que ça fonctionne au Festival des essais de l'AJAC. On doit nous scanner chaque fois que nous demandons un véhicule et nous devons nous assurer de respecter une durée précise au volant. Il faut prendre des notes et attribuer des scores. Évidemment, toutes ces étapes sont nécessaires afin de voter correctement pour les meilleurs modèles – les futurs aspirants aux titres de voiture et de camion de l'année.

Ici, c'est drôlement différent.

Michel et moi sommes arrivés tôt mercredi matin. En fait, nous devions être les deuxième et troisième à se pointer au Monticello Motor Club, marchant ici et là en réfléchissant aux modèles que nous aimerions conduire. Nous ne savions pas à qui parler ni quoi faire pour obtenir les clés. Nous sommes entrés dans le pavillon du circuit pour nous inscrire, puis nous avons posé quelques questions dont les réponses sont restées vagues. Personne ne semblait se préoccuper de quoi que ce soit, sauf peut-être de la météo.

Les véhicules se trouvaient près du pavillon. Il nous a suffi de montrer nos accréditations et un beau sourire pour monter à bord et décoller. C'est tout! Pas de limite de temps, pas de scan, pas de fouille corporelle, rien! Bon sang que ça fait du bien!

Grosso modo, j'ai découvert que les journées d'essai de l'IMPA sont davantage une occasion de rencontrer des collègues et des professionnels de l'industrie tout en testant des modèles auxquels nous n'avons pas accordé suffisamment d'attention durant l'année précédente. Nous pouvons même conduire des voitures qui arriveront sous peu sur le marché (ex.: Volkswagen Jetta GLI 2012 et Toyota Camry 2012).

J'ai non seulement pu me la couler douce sur les routes de la banlieue de Monticello au volant de merveilleux bolides comme la MINI Cooper John Cooper Works et la Volkswagen Beetle Turbo, mais aussi rouler à fond avec d'autres sur le circuit.

Le tarmac était détrempé. Jeudi matin, de gros nuages de pluie couvraient le ciel et l'humidité nous accablait. Vers 10h, les gouttes ont cessé de tomber et nous avons aperçu le soleil à quelques reprises. La piste s'est finalement asséchée, ce qui nous a permis de mettre les voitures à rude épreuve.

J'ai particulièrement aimé la BMW Z4 sDrive28i 2012 (je vous en dirai plus bientôt), la Volkswagen Golf R (Kevin se chargera de vous la présenter) et le Jeep Grand Cherokee SRT8 2012.

En somme, l'événement nous a détendus et rassasiés (un gros gâteau avait d'ailleurs été préparé pour souligner le 50e anniversaire de l'IMPA). J'ai hâte de revenir l'an prochain et, si je me fie aux commentaires que j'ai reçus sur Facebook et Twitter, plusieurs autres Canadiens s'inscriront au cours des 12 prochains mois afin de participer à leur tour.

Photo: Mathieu St-Pierre/Auto123.com