Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Jeep Compass usagé

Jeep Compass usagé

Évitez la boîte CVT dans le Compass d'occasion, juste au cas Par ,

Historique/Description : Le Compass n’est pas universellement acclamé par les inconditionnels de Jeep, dont plusieurs estiment que le modèle compact n’est rien de plus qu’un Dodge Caliber rebaptisé. Le Compass ne se voulait pas un fanatique convaincu des sentiers comme ses confrères; il cherchait plutôt à attirer de nouveaux acheteurs à la marque grâce à sa faible consommation, sa compacité idéale pour la ville et la promesse d’aventures abordables.

Jeep Compass 2007 (Photo: Jeep)

Tous les modèles héritaient d’emblée d’un 4-cylindres animant les roues avant. Il s’agissait d’un 2,0-litres dans certaines versions, alors que d’autres recevaient un 2,4-litres de 172 ch de série, qu’on privilégiait en général. Pour un pas plus sûr, on pouvait équiper le Compass d’une transmission intégrale dotée d’un différentiel central verrouillable par le conducteur. On offrait des boîtes manuelle à 5 vitesses ou automatique à variation continue (CVT).

Le modèle à 5 places regorgeait de commodités, dont des sièges chauffants, des interfaces Bluetooth et multimédia, une chaîne audio supérieure, un toit ouvrant et beaucoup de rangement à portée de la main. On pouvait également opter pour une prise de 115 volts ainsi que des sièges arrière divisés et rabattables. Au chapitre de la corpulence, le Compass s’apparentait aux Toyota Matrix, Dogde Caliber et Mazda3 Sport.

Au bout du compte, la compacité, la dynamique de conduite, la bonne consommation et la polyvalence du Compass ont convaincu les acheteurs, plutôt que ses prouesses tout terrain, même s’il était capable de battre des sentiers légers ou modérés au besoin.

Ce qu’on aime : Sa maniabilité, sa polyvalence, le pied sûr des modèles 4x4 tout au long de l’année et, étonnamment, son style. Ce sont toutes des qualités appréciées par la majorité de ses propriétaires. Son habitacle très fonctionnel, ses commandes conviviales et l’abondance de rangement ont également fait des heureux, tout comme son comportement rappelant une voiture, sa chaîne audio supérieure et sa faible consommation.

Ce qu’on aime moins :
Les plaintes s’articulent surtout autour des plastiques intérieurs bon marché, des performances léthargiques des modèles munis de la CVT, du bruit de la route, des angles morts, de la garde au sol limitée et des capacités hors route amoindries qui en découlent.

Jeep Compass 2008 (Photo: Jeep)